bandeau actu2
jeudi, 21 juin 2018 15:24

Jésuites international juillet 2018

Écrit par

Couv Supp Mission juill18«L’État indien du Jharkhand, la terre des forêts et buissons, est situé dans la région frontalière du Bangladesh. La vie y est rude: ses habitants sont majoritairement des indigènes situés tout en bas de l’échelle sociale indienne», explique le Père Toni Kurmann sj, président de la Fondation Jésuites International, l’organisation caritative des jésuites suisses. «Méprises, exploités, ils sont au cœur de notre engagement depuis des décennies. Les jésuites de la province de Dumka-Raiganj gèrent 18 écoles primaires, 12 secondaires, 5 établissements d’enseignement professionnel et une université.»

mercredi, 06 juin 2018 13:54

La fin du poète maudit?

Écrit par

plumeJ'aimerais réagir à l'article de Céline Zufferey, intitulé Écrivain, un métier. La fin du poète maudit, qui a paru dans le n°687 de choisir. L'écrivain y défend l'idée que l'écriture littéraire est un métier que l'on peut apprendre. Elle a suivi une formation en création littéraire. «Les retours de mes collègues et de mes mentors m'ont amenée à situer mon écriture, à la préciser et à l'affirmer», écrit-elle. Cette formation a aussi permis que son écriture «progresse plus rapidement.»

Je ne mets pas en cause que l'on puisse faire des expériences positives en échangeant avec d'autres écrivains, par exemple en sein d'un atelier d'écriture. Personnellement, je ne suis pas convaincu du bien fondé de la méthode, mais j'admets que chacun doit suivre la voie qui lui convient. Par contre, je me trouve en désaccord total avec Mme Zufferey quand elle se livre à la démystification de l'écrivain. Pour faire cela, elle remonte au XIXe siècle et s'en prend à ce qu'elle appelle «le mythe de l'écrivain maudit», à savoir le poète démuni et marginal, l'éternel incompris qui souffre de son génie méconnu. Elle écrit qu'il y avait alors deux catégories d'écrivain, ceux qui se conforment au goût du public et ceux qui poursuivent la logique de l'art pour l'art. C'est une vision assez simpliste. La réalité est beaucoup plus complexe. Mme Zufferey semble croire que la morale et les vertus sont les caractéristiques d'une classe et qu'au XIXe on était incapable de juger de la qualité d'un texte littéraire indépendamment de la précarité supposée ou vraie de son auteur.

jeudi, 24 mai 2018 09:41

Stratégie vaticane

Écrit par

BarretoLe jésuite péruvien Mgr Pedro Barreto, archevêque de Huancayo, diocèse situé à 300 km à l'Est de Lima, vient d'être créé Cardinal dimanche 20 mai 2018, jour de Pentecôte. Avec lui, 13 autres évêques et prêtre étaient désignés par le Saint Père.

La nomination de Mgr Barreto confirme les tendances politiques et stratégiques du pontificat. En effet, le pape François bouscule les traditions établies en tenant compte de l'évolution du catholicisme au niveau mondial et en particulier de sa démographie.

mardi, 08 mai 2018 09:33

Musulmans en Europe

Écrit par

choisir 687 revue culturelleLe début de l’article «Musulmans en Europe» (in choisir n° 687, avril-juin 2018, pp. 20-24), avec les statistiques, m’a intéressé. Mais une fois les chiffres donnés, leur interprétation m’a soufflé: «Si l’on tient compte de tous ces facteurs, les indications ont claires. Elles montrent que la situation démographique de la population musulmane -de manière analogue à sa situation socio-économique- se rapprochent des conditions existantes dans les pays européens concernés.» Ah bon? Je ne vois pas du tout en quoi. Les chiffres montrent bien que leur proportion augmente (en Seine-Saint-Denis, le prénom le plus donné est Mohammed), qu’ils sont plus jeunes que les autres habitants et font davantage d’enfants. Sur le côté socio-économique d’ailleurs, rien n’est dit dans l’article. Et d’adopter ensuite l’inévitable position victimaire (islamophobie, rejet, etc) des musulmans. Position soi-disant étayée par un sondage Ipsos qui souligne la surestimation par les personnes interrogées de la proportion de la population musulmane dans leur pays.

mardi, 01 mai 2018 15:35

Liberté pour les trois de Briançon

Écrit par

Bastien3Manifestation du 1er mai 2018 en faveur des trois de Briançon. © Lucienne BittarLe tribunal de Gap a accepté la demande de liberté provisoire des "trois de Briançon" jusqu'à la date de leur procès, le 31 mai. Les deux Genevois, Bastien et Théo, ainsi que l'Italienne Eleonora vont donc pouvoir sortir de la prison de Marseille. Le soulagement est grand pour leurs familles et leurs amis qui se sont mobilisés sans relâche depuis leur détention, notamment lors du défilé du 1er mai, sous cette banderole et sous les cris de Solidarité sans frontière. Retour sur les faits

 

vendredi, 27 avril 2018 10:00

Genève adopte sa loi sur la laïcité

Écrit par

EmonetGenève, © Pierre EmonetLe Grand Conseil genevois a terminé jeudi 26 avril ses travaux sur la loi sur la laïcité, qu’il a adoptée dans la foulée. Le principe de l’interdiction des manifestations religieuses sur le domaine public et l’interdiction de masquer son visage dans les bâtiments publics sont maintenus, par contre la loi ne prévoit plus la disparition de la contribution religieuse volontaire.

Alep MgrAbouKhazen vicaireapostolique catholiqueslatins wwwterrasanta net«Avec ces missiles, ils ont jeté le masque», estime Mgr Abou Khazen, vicaire apostolique des catholiques latins © www.terrasanta.netAlors que l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) est à Damas pour entamer son enquête sur des allégations d’attaque chimique sur Douma, dans la Ghouta orientale, les responsables chrétiens de Syrie et de la région critiquent sévèrement les bombardements occidentaux du 14 avril 2018. Ils se demandent pourquoi les États-Unis -suivis par la Grande-Bretagne et la France- ont bombardé la Syrie sans mandat de l’ONU et sans attendre les résultats de l’enquête de l’OIAC.

mercredi, 28 mars 2018 15:21

Ferdinand Hodler dans les musées

Écrit par

HodlerEn mars 1918, âgé de soixante-cinq ans, Ferdinand Hodler devient bourgeois d’honneur de Genève, son canton d’adoption. Deux mois plus tard, l’artiste décède. Aujourd’hui, quatre institutions genevoises célèbrent le centenaire de sa disparition et présentent les différentes facettes de son œuvre singulière.

Barthélemy Menn, Cabinet d’arts graphiques, du 2 mars au 8 juillet
Hodler//parallélisme, Musée Rath, du 20 avril au 19 août, puis au Kunstmuseum de Berne, du 14 septembre au 13 janvier 2019
L’esprit de Hodler dans la peinture genevoise, Maison Tavel, du 28 septembre au 24 février 2019
Hodler et le mercenaire suisse : du mythe à la réalité, Musée d’art et d’histoire, à partir du 28 septembre

Pour en savoir plus sur ces expositions, lire l'article de Geneviève Nevejan.

Page 5 sur 27

Retrouvez les propos du pape François parus dans choisir, assortis de 11 réactions de spécialistes !

Livre Pape 2

Avec, en exclusivité sur notre site, les propos de Pierre Emonet sj, directeur de choisir, et de Charles Morerod op, évêque de Lausanne, Genève et Fribourg.