art2
lundi, 06 septembre 2010 02:00

Musique

Écrit par
Au risque de choquer, je n'hésiterai pas à affirmer que la globalisation, en musique, est un phénomène très ancien, qu'elle constitue même la norme plus que l'exception. Il ne s'agit pas seulement d'une question de capitalisme et de gros profits, mais d'un problème culturel de plus grande ampleur, encore plus difficile à maîtriser. Il en est ainsi dès le chant gré- gorien qui, issu d'une réforme décidée en haut lieu, fut imposé partout au détriment des répertoires locaux.
Lu 2496 fois

Dernier de Vincent Arlettaz

Plus dans cette catégorie : « Si c'était vrai Le plus libre des arts »