art2
jeudi, 19 janvier 2017 08:21

Une voix s'est éteinte

Écrit par

EsmaEsma Redzepova (la Queen of the Gypsies) est décédée le 11 décembre dernier. Elle s'était produite un mois avant à l’Octogone de Pully, dans le cadre de la onzième édition de l’Oriental & Flamenco Gypsy Festival. La chanteuse macédonienne était accompagnée de Simeon Atanasov et du groupe Ssassa.

Infatigable diva, à la voix hors du commun, elle a compté à son actif quelque 15 000 concerts en public, plus de 500 enregistrements de chansons, sans oublier de nombreuses tournées mondiales. Elle a été la première à chanter à la radio une chanson rom. C’était en 1956. Depuis, sa voix unique et ses musiciens ont conquis de nombreux amoureux de musique du monde. Esma Redzepova était aussi considérée comme une "voix" de la cause des femmes roms.

La Reine des Tziganes est née en 1945 à Šutka, le faubourg tzigane de Skopje. En 1958, elle a participé au radio crochet Le microphone est à vous sur la chaîne nationale macédonienne. Elle avait alors onze ans. C'est là qu'elle a été repérée par le musicien Stevo Teodosievski, qui persuada ses parents de l'emmener avec lui. Avec l'Ansambl Teodosievski, Esma s'est produite sur les scènes du monde entier, de New-York à Sydney en passant par Paris, où elle a joué à l'Olympia. En 1968, elle s'est mariée avec Stevo et a fondé une école musicale où sont accueillis ses «enfants». C'est lors du premier festival mondial de musique rom, qui a eu lieu en 1976 en Inde, qu'elle a gagné son surnom de Reine des Tziganes.

En plus de 50 ans de carrière, elle n'a jamais arrêté de chanter, sauf un an, en 1997, à la mort de son mari. Elle a ensuite remonté l'orchestre Teodosievski avec les élèves de son école, parcouru de nouveau le monde et défendu sans relâche la cause des femmes roms, ce qui lui a valu plusieurs nominations pour le Prix Nobel de la Paix en 2002. Sa voix unique et ses musiciens incroyables ont conquis de nombreux amoureux de musique du monde, dont ceux du Paléo Festival à Nyon en 2001.

Reflets du Gypsy Festival 2015

Pour en apprendre plus sur elle et le peuple rom, à voir Le chant des Rroms, de Louis Mouchet, le 5 février sur la RTS. On y voit la chanteuse remonter les traces de l'origine de son peuple, jusqu'à Kannauj, sur les rives du Gange. Cette cité avait été rasée en l’an 1024 par un Sultan afghan, et ses habitants vendus comme esclaves en Asie mineure. C’est de là qu’a commencé la migration des Roms vers l’Europe. Telle est la conviction affirmée dans ce film par le linguiste Marcel Courthiade.

 Esma gange

Lu 286 fois
Plus dans cette catégorie : « Danser et ouvrir son univers