choisir

Jerry Ryan

lundi, 09 octobre 2017 08:02

Le mystère de la résurrection des morts

six pieds sous terreImage de la série "Six pieds sous terre"J’ai travaillé autrefois pendant quelques mois comme fossoyeur dans un cimetière catholique à Leeds, en Angleterre. La question de la résurrection des morts se posait alors bien naturellement à moi. Comment faire face au fait troublant que la promesse divine semble contredire l’évidence concrète?
Notre équipe consistait en Denis, ses trois fils et moi-même. J’exaspérais Denis. Je n’étais pas son fils. Je n’étais même pas du Yorkshire. Comment savoir si je n’étais pas un agent de la CIA lancé sur ses traces? Le surintendant du cimetière se nommait, comme il se faut, Ted Graves.

samedi, 04 mars 2017 00:33

La trahison inutile de Jeanne d’Arc

Jeanne dArc Wikimedia CommonsPortrait de Jeanne d'Arc en armure (vers 1450) © Wikimedia CommonCe qui s’est passé, le 24 mai 1431 au cimetière de St. Ouen, n’est pas très clair. Cinq jours auparavant, le tribunal ecclésiastique de Rouen avait condamné Jeanne comme hérétique, schismatique, sorcière, etc. Mais avant de la remettre au pouvoir séculier, on donne à Jeanne une dernière chance de confesser ses crimes, de se repentir et d’accepter la pénitence infligée par l’Église selon sa propre discipline. On l’emmène donc au cimetière de St. Ouen. Un bûcher y est dressé, ainsi qu’une tente pour les dignitaires ecclésiastiques. Maître Guillaume Erard de l’Université de Paris reçoit la charge d’exhorter Jeanne à se repentir et à accepter sa pénitence.

jeudi, 30 juin 2016 15:36

Alexandre Men (1935-1990)

Figure rayonnante de l’orthodoxie moderne, le Père Men a tenté de donner à l’Eglise russe un nouveau souffle, en l’invitant à sortir des limites induites par ses liens avec l’Etat et à s’ouvrir à l’œcuménisme. Il l’a payé de sa vie. Pour comprendre sa tragique trajectoire, il faut la replacer dans son contexte.

mardi, 10 mai 2016 15:08

La crainte de Dieu

La crainte de Dieu est source de sagesse. Depuis le Nouveau Testament, nous mettons de plus en plus l’accent sur «le parfait amour [qui] bannit la crainte» (1 Jn 4,18), mais cela n’empêche pas que cette crainte demeure une part importante de l’héritage de l’Eglise, l’un des dons du Saint-Esprit, même s’il nous faut subordonner son importance à celle de l’amour.

Je n’ai fait qu’une seule expérience concrète du monde surnaturel et ce fut pendant la messe d’enterrement de Dorothy Day.[1] On lisait les Béatitudes (Mt 5,3-12). Dès les premiers mots, j’aperçus des étincelles provenant du cercueil de Dorothy. J’ai d’abord cru à un court-circuit, mais personne ne semblait s’en inquiéter. La lecture de l’Evangile se poursuivait comme si de rien n’était. Les gens qui m’entouraient ne réagissaient nullement, alors que pour ma part j’étais affolé ! Il faut dire que je passais à l’époque par un très mauvais moment : ma vie s’effondrait et je perdais les pédales. A la fin de la lecture, le jet d’étincelles cessa et tout redevint normal.

lundi, 23 novembre 2015 14:05

Luis Espinal. Marxiste ou prophète ?

Lors de son voyage en Amérique latine cet été, le pape François a reçu en cadeau du président bolivien une réplique d’un crucifix en bois sculpté par Luis Espinal, représentant le Christ cloué à une faucille et à un marteau. Le Père Espinal sj était-il donc marxiste ? L’auteur, qui a bien connu ce jésuite assassiné en 1980, rétablit ici l’esprit qui l’animait.

Jusqu’à la visite du pape François en Bolivie, en juillet dernier, bien peu de gens - mis à part les Boliviens - connaissaient le nom de Luis Espinal. Le pape s’est arrêté pour prier sur le site où, en mars 1980, avait été retrouvé, parmi les ordures, le corps criblé de balles et marqué par la torture du jésuite espagnol.

Page 1 sur 6

Pour nourrir votre réflexion,
il vous faut choisir !

Choisir 685un trimestriel culturel
d’inspiration chrétienne
un organe de discernement avec deux thèmes approfondis
par numéros

Libres propos

libres propos lire

Vous êtes désireux de partager avec d’autres un avis, une expérience.

D'autres l'ont fait...

Découvrez leurs propos !

15 décembre 2017 - L'Assemblée générale de l'ONU a adopté à l’unanimité des 193 pays la résolution instituant la Journée Internationale du Vivre Ensemble en Paix. Elle a été fixée au 16 mai.
15 décembre 2017 - Chrétiens et musulmans libanais se retrouvent unis autour de la question de Jérusalem. Les représentants des diverses communautés religieuses ont exprimé d’une seule voix leur volonté de voir appliquer les résolutions de l’ONU adoptées depuis 1947 et ont appelé le président américain à revenir sur sa décision concernant la Ville sainte.
14 décembre 2017 - Nouvelle cartographie du cerveau. La gestuelle et les expressions faciales trahissent notre état émotionnel, mais qu’en est-il de la voix ? En observant l’activité neuronale du cerveau, des chercheurs de l’Université de Genève ont cartographié les régions cérébrales permettant d’élaborer les représentations émotionnelles vocales et de les catégoriser. En savoir plus ici.
7 décembre 2017 - L'UNESCO a inscrit le Carnaval de Bâle sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Il rejoint la Fête des Vignerons de Vevey inscrite en 2016. Cette inscription renforce la visibilité du patrimoine culturel immatériel en milieu urbain et rappelle le rôle important de la langue, ici le dialecte bâlois, comme vecteur de ce patrimoine.
5 décembre 2017 - Huit groupes européens vont investir ensemble 50 millions d’euros dans un nouveau fonds Livelihoods destiné à financer des projets luttant contre le réchauffement climatique.Il s'agit de Danone, Crédit Agricole, Hermès, Firmenich, Michelin, SAP, Schneider Electric et Voyageurs du Monde.
1er décembre 2017 - Le gouvernement argentin a révoqué l'accréditation de 63 experts de la société civile -syndicalistes, défenseurs du développement, défenseurs des droits numériques, écologistes et autres- quelques jours seulement avant la réunion ministérielle de l'OMC à Buenos Aires.