choisir

Lucienne Bittar

lundi, 06 octobre 2003 02:00

Société de l'information

Depuis la guerre du Golfe, il n'est plus besoin de le démontrer : détenir l'information et les moyens de la diffuser, la manipuler en fonction de ses besoins, c'est posséder le pouvoir. A ceux qui en doutaient encore, la deuxième guerre contre l'Irak est venue ôter toute illusion. Elle est aussi venue rappeler que l'information et la communication sont des enjeux internationaux majeurs, qui nécessitent une régulation politique. Le Sommet mondial des Nations Unies sur la société de l'information offre aux Etats, aux entreprises privées et à la société civile l'opportunité de s'engager dans cette voie.
Israël et l'Autorité palestinienne sont dirigés par deux personnalités très fortes, troubles, Ariel Sharon et Yasser Arafat, qui s'enfoncent chaque jour un peu plus dans une logique meurtrière. Il y a trois mois, on comptait quotidiennement les morts par unité ; aujourd'hui, c'est par dizaine. La machine s'est emballée. Norbert Apter tente d'expliquer pourquoi il est presque impossible aux deux leaders de faire autrement et pourquoi il est si difficile aux artisans de paix de se faire entendre en période de guerre.
Le conflit israélo-arabe, chaque jour, prend un tour plus dramatique. Des deux côtés des barrages, les partisans de la paix semblent ne plus avoir voix au chapitre. Les actes de guerre supplantent tout débat politique. Pourtant, le gouvernement d'Ariel Sharon est fortement déstabilisé et des factions palestiniennes s'opposent à Yasser Arafat. Derrière ces soubresauts sanglants, se cache de part et d'autre une quête identitaire autour de la notion d'Etat souverain. L'avis de Jean-Bernard Livio, bibliste et grand connaisseur de la région, qui s'est rendu sur place en février.
jeudi, 06 septembre 2007 02:00

Un cap, des passages

vendredi, 13 juin 2008 11:32

Qui sommes nous ?

La revue culturelle choisir est éditée par les jésuites de Suisse romande depuis plus de 55 ans. Elle aborde tous les thèmes contemporains et offre une sélection d’analyses, de réflexions et d’informations rédigées par des spécialistes. Objectif : permettre à ses lecteurs et lectrices de prendre du recul par rapport à la masse affolante d’informations quotidiennes, de découvrir un sens aux événements, de trouver des points de repère pour se forger une option personnelle et agir en conséquence.

Choisir n’est pas un organe de propagande, mais de discernement. Elle est restée fidèle aux intuitions spirituelles de ses fondateurs, désireux de doter la Suisse romande d’une revue d’inspiration chrétienne qui favorise le dialogue œcuménique et interreligieux. Une revue qui ne soit pas enfermée dans les frontières étroites d’une confession ou d’une école théologique.

Le trimestriel choisir, avec ses dossiers approfondis, et le site www.choisir.ch, avec ses articles d’actualité plus immédiate, sont développés de manière complémentaire, pour manifester un point de vue chrétien sur les questions du monde, axé sur la justice et le soucis des pauvres, valorisant le dialogue avec le monde laïc, les autres cultures et religions.

Un trimestriel de réflexion

Publiée mensuellement jusqu’en juillet 2016, la revue choisir est devenue un trimestriel qui propose deux dossiers par numéro, autour de thématiques fortes qui rejoignent les préoccupations contemporaines. En tant que revue culturelle d’information et de réflexion, ses articles s’étendent des questions spirituelles aux thèmes permanents de la culture, de l’éducation, de la psychologie, de l’économie et de la politique sociale. Rédigés par des spécialistes, ils sont courts et pédagogiques. Le trimestriel continue à parler d’arts et de littérature - et même à proposer des inédits d’écrivains - et à présenter des livres récents, commentés par une équipe de recenseurs, spécialisés pour certains en religions, éthique ou philosophie.

Un site d’information

Le site de la revue choisir a été renforcé en vue de devenir un organe d’actualité complémentaire à l’édition papier, avec des articles d’informations plus courts et plus immédiats, et des commentaires. Cette décision des jésuites de Suisse romande est en lien avec l’esprit de leur Ordre, la Compagnie de Jésus, qui est d’aller vers le monde, au devant des gens, là où ils se trouvent, là donc où sont les besoins. L’importance accordée à l’apostolat culturel reste le même. Seul les moyens empruntés pour accomplir cette mission évoluent. Ignace de Loyola (le fondateur de l’Ordre) invitait les jésuites à enseigner dans les universités et à aller prêcher sur les places publiques. Aujourd’hui la rédaction de choisir veut continuer à offrir un organe de réflexion et de discernement aussi sérieux que possible, tout en rejoignant plus efficacement un public qui s’informe sur internet et dialogue sur les réseaux sociaux.

Un réseau

Depuis 1959, la revue choisir suscite un grand intérêt en Suisse et dans le monde francophone. Des écrivains de prestige y ont tenu des chroniques régulières ou épisodiques (Pierre-Henri Simon, Georges Haldas, Gonzague de Reynold, Pierre de Boisdeffre, Jean Delumeau...), des théologiens et des philosophes de haut niveau et de diverses obédiences ont accepté d’y collaborer (Yves Congar, Roger Schutz, Wilhelm Vissert’t Hof, Lukas Vischer, Karl Rahner, Leonardo Boff, Franz Böckle, Maurice Zundel, Emile Rideau, Gustave Martelet, Gabriel Marcel, Wilhelm de Vries...). Créée l’année même de l’annonce du concile Vatican II, choisir a pu compter sur la collaboration de nombreux experts du concile et en a diffusé l’esprit auprès de toute une génération. Ces intuitions fondamentales animent toujours l’équipe rédactionnelle actuelle, formée de jésuites et de laïcs, et la liste des collaborateurs pointus de choisir ne fait que s’allonger.

Choisir fait aussi partie d’un réseau de revues culturelles jésuites européennes et américaines. Ces échanges lui permettent de bénéficier d’informations et de réflexions de correspondants locaux, fins connaisseurs du terrain.

Lucienne Bittar
rédactrice en chef

Découvrez l'histoire de la maison des jésuites de Carouge, qui abrite depuis 1980 la revue choisir ainsi que la bibliothèque le Cedofor, parue sur le site Signé Genève.

Vous pouvez ausi découvrir ici une brève histoire de la revue et un portrait de son directeur, Pierre Emonet sj.

Page 23 sur 23

Besoin de feuilleter avant d’acheter ? Des librairies suisses proposent la revue choisir dans leurs rayons.

N’hésitez pas à en parler à votre librairie préférée pour qu’elle en fasse autant !

Pour nourrir votre réflexion,
il vous faut choisir !

choisir 690 revue culturelleun trimestriel culturel
d’inspiration chrétienne
un organe de discernement avec deux thèmes approfondis
par numéros

Libres propos

libres propos lire

Vous êtes désireux de partager avec d’autres un avis, une expérience.

D'autres l'ont fait...

Découvrez leurs propos !

18 février 2019 - Les agents pastoraux du diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg (LGF) sont désormais tenus de signer une «Charte contre les abus sexuels». Cette Charte a été publiée par l’évêché en début d’année. Les signataires s’engagent à informer le vicariat en cas d’abus observé ou de soupçons, et à suivre les cours de prévention exigés par le diocèse.

10 février 2019 - Les Genevois ont approuvé à 55% la Loi sur la laïcité, un texte qui définit la neutralité religieuse de l’État. L'affaire n'est pas close. Deux recours sont pendants devant la justice.

30 janvier 2019 - Tahsin Saïd Ali, leader mondial des yézidis, est décédé à l’âge de 85 ans lundi 28 janvier. Cette religion monothéiste est surtout présente dans le nord de l’Irak et a été massivement persécutée par Daech. Notre reportage de juillet 2017.

30 janvier 2019 - De plus en plus de Suisses et de Suissesses n’appartiennent à aucune religion. Jusque dans les années 1980, plus de 90% de la population se réclamaient de l’une des deux religions nationales principales, catholique ou protestante. Ce chiffre a chuté à 60% aujourd’hui. Les «sans religion» représentent 26% de la population de 15 ans, derrière les catholiques (36%) mais désormais devant les protestants (24%).

29 janvier 2019 - La Cour suprême du Pakistan a rejeté le recours contre l’acquittement d'Asia Bibi. Cette chrétienne avait été condamnée à mort pour un présumé blasphème en 2010, puis acquittée le 31 octobre dernier. Une décision qui avait soulevé des émeutes dans le pays. La liberté totale d'Asia Bibi est ainsi confirmée; celle-ci pourra quitter le pays. Afin de préserver l'ordre public, des mesures de sécurité sont prises à Islamabad.

9 janvier 2019 - Le prix international de la BD chrétienne 2019 du festival d'Angoulême a été remis à Scandale à Jérusalem, dernier tome d’une trilogie sur l’Évangile.
27 décembre 2018 - Signe de réconciliation, Noël est devenu un jour férié officiel en Irak.
23 décembre 2018 - La FAO a rappelé l’importance des montages. Elles hébergent près d’un milliard de personnes et 25% de la biodiversité terrestre. On y cultive 6 des 20 cultures vivrières les plus importantes. Elles sont couvertes par 28% des forêts de la planète. Et elles fournissent entre 60 et 80% de l’eau douce dans le monde.