choisir

Lucienne Bittar

jeudi, 06 septembre 2007 02:00

Un cap, des passages

vendredi, 13 juin 2008 11:32

Qui sommes nous ?

La revue culturelle choisir est éditée par les jésuites de Suisse romande depuis quelques 60 ans. Elle aborde tous les thèmes contemporains et offre une sélection d’analyses, de réflexions et d’informations rédigées par des spécialistes. Son objectif est de permettre à ses lecteurs et lectrices de prendre du recul par rapport à la masse affolante d’informations quotidiennes, de découvrir un sens aux événements, de trouver des points de repère pour se forger une option personnelle et agir en conséquence.

choisir n’est pas un organe de propagande, mais de discernement. La revue est restée fidèle aux intuitions spirituelles de ses fondateurs, désireux de doter la Suisse romande d’une publication d’inspiration chrétienne qui favorise le dialogue œcuménique et interreligieux. Une revue qui ne soit pas enfermée dans les frontières étroites d’une confession ou d’une école théologique.

Le trimestriel choisir, avec ses dossiers approfondis, et le site www.choisir.ch, avec ses articles d’actualité plus immédiate, sont développés de manière complémentaire, pour manifester un point de vue chrétien sur les questions du monde, axé sur la justice et le soucis des pauvres, valorisant le dialogue avec le monde laïc, les autres cultures et religions.

Un trimestriel de réflexion

Publiée mensuellement jusqu’en juillet 2016, la revue choisir est devenue un trimestriel qui propose deux dossiers par numéro, autour de thématiques fortes qui rejoignent les préoccupations contemporaines. En tant que revue culturelle d’information et de réflexion, ses articles s’étendent des questions spirituelles aux thèmes permanents de la culture, de l’éducation, de la psychologie, de l’économie et de la politique sociale. Rédigés par des spécialistes, ils sont courts et pédagogiques. Le trimestriel continue à parler d’arts et de littérature - et même à proposer des inédits d’écrivains - et à présenter des livres récents, commentés par une équipe de recenseurs, spécialisés pour certains en religions, éthique ou philosophie.

Un site d’information

Le site de la revue choisir a été renforcé en vue de devenir un organe d’actualité complémentaire à l’édition papier, avec des articles d’informations plus courts et plus immédiats, et des commentaires. Cette décision des jésuites de Suisse romande est en lien avec l’esprit de leur Ordre, la Compagnie de Jésus, qui est d’aller vers le monde, au devant des gens, là où ils se trouvent, là donc où sont les besoins. L’importance accordée à l’apostolat culturel reste le même. Seul les moyens empruntés pour accomplir cette mission évoluent. Ignace de Loyola (le fondateur de l’Ordre) invitait les jésuites à enseigner dans les universités et à aller prêcher sur les places publiques. Aujourd’hui la rédaction de choisir veut continuer à offrir un organe de réflexion et de discernement aussi sérieux que possible, tout en rejoignant plus efficacement un public qui s’informe sur internet et dialogue sur les réseaux sociaux.

Un réseau

Depuis 1959, la revue choisir suscite un grand intérêt en Suisse et dans le monde francophone. Des écrivains de prestige y ont tenu des chroniques régulières ou épisodiques (Pierre-Henri Simon, Georges Haldas, Gonzague de Reynold, Pierre de Boisdeffre, Jean Delumeau...), des théologiens et des philosophes de haut niveau et de diverses obédiences ont accepté d’y collaborer (Yves Congar, Roger Schutz, Wilhelm Vissert’t Hof, Lukas Vischer, Karl Rahner, Leonardo Boff, Franz Böckle, Maurice Zundel, Emile Rideau, Gustave Martelet, Gabriel Marcel, Wilhelm de Vries...). Créée l’année même de l’annonce du concile Vatican II, choisir a pu compter sur la collaboration de nombreux experts du concile et en a diffusé l’esprit auprès de toute une génération. Ces intuitions fondamentales animent toujours l’équipe rédactionnelle actuelle, formée de jésuites et de laïcs, et la liste des collaborateurs pointus de choisir ne fait que s’allonger.

Choisir fait aussi partie d’un réseau de revues culturelles jésuites européennes et américaines. Ces échanges lui permettent de bénéficier d’informations et de réflexions de correspondants locaux, fins connaisseurs du terrain.

Lucienne Bittar
rédactrice en chef

Découvrez l'histoire de la maison des jésuites de Carouge, qui abrite depuis 1980 la revue choisir ainsi que la bibliothèque le Cedofor, parue sur le site Signé Genève.

Vous pouvez ausi découvrir ici une brève histoire de la revue et un portrait de son directeur, Pierre Emonet sj.

Page 34 sur 34

Besoin de feuilleter avant d’acheter ? Des librairies suisses proposent la revue choisir dans leurs rayons.

N’hésitez pas à en parler à votre librairie préférée pour qu’elle en fasse autant !

Pour nourrir votre réflexion,
il vous faut choisir !

choisir - Revue n°703 : Avril/Juin 2022un trimestriel culturel
d’inspiration chrétienne
un organe de discernement avec deux thèmes approfondis
par numéros

Libres propos

libres propos lire

Vous êtes désireux de partager avec d’autres un avis, une expérience.

D'autres l'ont fait...

Découvrez leurs propos !

CouvLivreChoisir

Coédité par choisir et les éditions Slatkine, ce recueil regroupe douze nouvelles retenues par le jury du concours pour écrivain(e)s lancé par notre revue lors de son 60e anniversaire.

COMMANDER LE RECUEIL


Infos express

23 mai 2022 - Quelque 12'000 personnes ont assisté hier à Lyon à la béatification de Pauline Jaricot, fondatrice de l’Œuvre de la propagation de la foi et du rosaire vivant, inspiratrice des Œuvres pontificales missionnaires (OPM). Durant la cérémonie, présidée par le cardinal Luis Antonio Tagle, préfet de la Congrégation pour l’Évangélisation des peuples, la relique du cœur de Pauline Jaricot a été portée jusqu’à l’autel. 120 directeurs nationaux des OPM étaient présents. Une délégation suisse, avec Erwin Tanner-Tiziani, directeur de Missio Suisse, et Mgr Jean Scarcella, Père-Abbé de Saint-Maurice et responsable du dicastère «mission» au sein de la Conférence des évêques suisses, était présente à la cérémonie.
23 mai 2022 - Le nombre de personnes contraintes de fuir les conflits, la violence, les violations des droits humains et les persécutions a franchi la barre des 100 millions pour la première fois, sous l’effet de la guerre en Ukraine et d’autres conflits meurtriers, a annoncé le Haut commissariat aux réfugiés (HCR).
15 mai 2022 - Lorenzo de Vittori, un astrophysicien tessinois, diacre de l'Opus Dei, sera ordonné prêtre à Rome le 21 mai prochain.
10 mai 2022 - Selon une étude de l’Institute for Jewish Policy Research publiée le 3 mai, 14% de la population juive mondiale (contre 10% en 2009) se définiraient comme haredim, une mouvance ultraorthodoxe du judaïsme. soit 2,1 millions de personnes.
3 mai 2022 - FRONTEX: "Vivre ensemble" a préparé un décryptage très utile des arguments de la campagne, issus et accompagnés de sources diverses. Reprenant son argumentation, convaincus à notre tour que "ce vote est avant tout l’occasion de rappeler la nécessaire inconditionnalité de l’accès à une protection pour les personnes réfugiées; d’exiger des pratiques plus transparentes et un organe de contrôle indépendant pour la plus grosse agence de l’Union européenne", nous vous invitons à les lire attentivement avant de voter.
28 avril 2022 - Mettre fin à la production d'énergies fossiles de manière planifiée et négociée au niveau mondial. C’est le but du Traité de non-prolifération des énergies fossiles, une initiative de la société civile internationale, lancée cette semaine en Suisse. Ce traité engagerait les pays à ne pas investir dans de nouvelles infrastructures d’extraction d’énergies fossiles et à baisser progressivement la production des exploitations existantes au rythme nécessaire pour contenir le réchauffement en dessous de 2°C.
13 avril 2022 - Le Tribunal fédéral (TF) a publié son arrêt légitimant les manifestations religieuses sur le domaine public, ordonnant ainsi la modification de l’un des articles de la loi genevoise sur la laïcité. Votée en 2019, celle-ci prévoyait que les manifestations religieuses sont autorisées sur le domaine public, mais uniquement «à titre exceptionnel». Le TF ordonne de biffer la mention «à titre exceptionnel». Une manifestation religieuse organisée par des particuliers n’est pas de nature à remettre en question la neutralité et la laïcité de l’Etat, selon le TF. Qu’elle se déroule sur le domaine public «ne signifie de toute évidence pas que l’Etat y serait ‘associé’.