choisir

Patrick Bittar

mercredi, 22 avril 2015 09:21

Discorde

Winter Sleep, de Nuri Bilge Ceylan

Aydin, comédien à la retraite, tient l’Othello, un petit hôtel en Anatolie centrale. Il tire également des revenus d’autres biens immobiliers, qu’il loue depuis toujours à quelques familles pauvres du coin. A mesure que l’hiver s’installe, le notable local se trouve confronté à l’hostilité sourde de certains habitants, et, à l’intérieur de l’hôtel qui se vide, aux reproches perçants de sa sœur Necla et de sa jeune épouse Nihal. La première était venue se réfugier à l’Othello après son divorce. La seconde s’était lancée dans l’aide humanitaire de proximité pour ne pas sombrer dans la dépression. 
Dans son septième film, Nuri Bilge Ceylan fait preuve de la maîtrise plastique qui lui est coutumière. Mais les trois heures de Winter Sleep sont d’une densité et d’une plénitude qui en font son œuvre la plus aboutie : comme dans un roman de Dostoïevski, le film captive progressivement, en tissant les rets de discordes intimes ou sociales. 
Le cinéaste turc s’est toujours intéressé aux citadins cultivés un peu superficiels, aux esthètes dépourvus d’enthousiasme, aux intellectuels sans courage, aux moralistes sans droiture, aux individus socialement libres mais enfermés dans leur égoïsme, aux êtres dont le sentiment de supériorité n’a d’égal que leur mesquinerie, aux amants séduisants, trop secs pour aimer vraiment. Dans Winter Sleep, on retrouve ces personnages las, cyniques et pathétiques, dont les silhouettes minuscules se perdent dans les paysages insolites de Cappadoce comme dans les tableaux romantiques de Caspar David Friedrich. 
Ceylan - qui se dit un « grand mélancolique » attaché à traquer « tout ce qui se dérobe » - met en scène ces disputes froides et étouffantes, ces jeux de massacre où aucun personnage n’est en reste, avec une justesse qui rappelle certains films de Bergman. « Ta grande morale te sert à haïr le monde entier, dit Nihal à son mari. Tu détestes les croyants parce que croire, pour toi, est un signe d’archaïsme et d’ignorance. Tu détestes les non-croyants parce qu’ils n’ont ni foi, ni idéal. »
Lorsqu’il a reçu la Palme d’or à Cannes, le réalisateur a dédié son film à la jeunesse turque et - de manière significative - à ceux qui ont « perdu leur vie » dans les mouvements contestataires.

mardi, 21 avril 2015 10:00

L'apôtre et le paradis

L’Apôtre, de Cheyenne Carron
Paradis, d’Alain Cavalier

jeudi, 16 avril 2015 15:58

Dramatiques pétrins

Ana Arabia, de Amos Gitai
Gemma Bovery, d’Anne Fontaine

Dans la brumeAttention : découverte d'un cinéaste exceptionnel ! Sergei Loznitsa, réalisateur ukrainien né en Biélorussie, a présenté en 2012 à Cannes Dans la brume, son deuxième long-métrage.

mercredi, 21 janvier 2015 01:00

Les sommets du 7e art

Héroïne à part entière ou simple objet de décor, la montagne inspire le cinéma occidental depuis le début du XXe siècle. Les festivals qui lui sont consacrés sont nombreux, tel celui des Diablerets en Suisse, qui proposera en août sa 45e édition. Quelques films marquants revisités.

Page 10 sur 17

Besoin de feuilleter avant d’acheter ? Des librairies suisses proposent la revue choisir dans leurs rayons.

N’hésitez pas à en parler à votre librairie préférée pour qu’elle en fasse autant !

Pour nourrir votre réflexion,
il vous faut choisir !

choisir 691 revue culturelleun trimestriel culturel
d’inspiration chrétienne
un organe de discernement avec deux thèmes approfondis
par numéros

Libres propos

libres propos lire

Vous êtes désireux de partager avec d’autres un avis, une expérience.

D'autres l'ont fait...

Découvrez leurs propos !

21 juin 2019 - À la suite du premier sommet africain consacré aux mutilations génitales féminines et au mariage précoce, l’Université Al-Azhar du Caire a prononcé une fatwa historique contre les mariages d’enfants, fixant à 18 ans l'âge minimal nécessaire pour se marier.

19 juin 2019 - Orientation sexuelle: les délégués de la Fédération des Églises protestantes de Suisse (FEPS) ont accepté à l’unanimité, mardi 18 juin à Winterthur, une déclaration à ce sujet qui se distancie des mouvements religieux qui traitent l'homosexualité comme une maladie. «Nous sommes voulus par Dieu tels que nous avons été créés. Nous ne pouvons pas choisir notre orientation sexuelle. Nous l’intégrons comme une expression de notre plénitude de créature», ont-ils affirmé.

19 juin 2019 - Le projet européen ENERGISE, dirigé par l’Université de Genève pour la Suisse, a expérimenté une réduction de la consommation énergétique sur 300 ménages de 8 pays différents. L’objectif? Baisser la température du logement à 18°C et réduire de moitié le nombre de lessives hebdomadaires. Ces actions n’ont pas d’impact sur le confort des habitants, mais permettent une baisse de la consommation d’énergie de 6% et une économie de 13 millions de m3 d’eau.

18 juin 2019 - Quatre ans après la publication de l’encyclique du pape François Laudato Si’, qui enjoint au respect de l’écologie, l’évêché du diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg rappelle qu’il n’investit pas dans les énergies fossiles et qu'il soutient ainsi la campagne mondiale de désinvestissement de l’industrie des énergies fossiles.

7 juin 2019 - Le Soudan semble s’enliser dans la crise. Le bras de fer entre la coalition civile et le Conseil militaire de Transition se poursuit après les violences survenues le 3 juin. La répression des manifestations aurait fait 60 morts. Le Conseil militaire de Transition s'est néanmoins dit hier «ouvert» à de nouvelles négociations. Et la coalition civile a accepté l’invitation à rencontrer le Premier ministre éthiopien, venu tenter une médiation entre les militaires au pouvoir et l’opposition.

4 juin 2019 - Nouveau rebondissement dans l’histoire du Linceul de Turin. En 1988, trois laboratoires avaient procédé à une analyse carbone dudit linceul, arrivant à la conclusion qu’il datait du Moyen Âge, plus exactement entre 1260 et 1390 après J.-C. Une équipe de chercheurs réunie à Catane (Italie) vient invalider cette thèse. Le suaire de Turin qui aurait enveloppé le corps du Christ remonterait au Ier siècle.

27 mai 2019 - Le film Une vie cachée, de Terrence Malick, a reçu le prix du jury œcuménique du festival de Cannes. C'est l'histoire vraie de Franz Jägerstätter, un paysan autrichien, objecteur de conscience durant la Seconde Guerre mondial, exécuté par le régime hitlérien. Avec son épouse Fani, ils firent le choix de la cohérence avec leur foi. Un bouleversant chemin personnel de résistance face au mal, aux dires du jury. Bande annonce