choisir

Redaction

lundi, 07 octobre 2013 09:36

Rencontre avec le pape !!!???

2013-10

RENCONTRE AVEC LE PAPE

Rome, Maison Sainte-Marthe, lundi 19 août. Le pape François m’a donné rendez-vous à 10h00, mais j’ai hérité de mon père le besoin d’arriver en avance. Les personnes qui m’accueillent m’installent dans une petite pièce.

LIRE L'EDITORIAL

choisir revue culturelle

Le militant des droits de l'homme vietnamien Lê Quôc Quân a été condamné par le tribunal populaire de Hanoï, le 2 octobre 2013, à 30 mois de prison et à des amendes de plusieurs dizaines de milliers d'euros pour fraude fiscale. La sentence de condamnation a été rendue après moins d'un jour de procès. Lê Quôc Quân est l'un des principaux inspirateurs de la jeunesse catholique du Centre Vietnam, rapporte l'agence d'information Eglises d'Asie (EdA).

Lê Quôc Quân a protesté contre la sentence, arguant que les juges n’avaient pas respecté ni même écouté les plaidoiries de ses avocats. La fraude fiscale, commise en tant que chef d’entreprise, était l’accusation officielle brandie par la cour. Mais peu de gens sont dupes, affirme EdA. Le passé militant de l’avocat serait le principal motif de la condamnation de l’accusé. Ses écrits appelant à la liberté démocratique, sa participation au mouvement pour la liberté religieuse, aux manifestations contre l’expansionnisme chinois, son influence auprès des jeunes ont très certainement joué un grand rôle dans sa condamnation, même s’il n’en a pas été question dans le réquisitoire du procureur et dans la sentence des juges, avance l'agence d'information catholique. A cause de son militantisme et, sans doute aussi, pour avoir mis ses connaissances juridiques à la disposition des plus défavorisés, l’avocat jouit d’un grand prestige auprès de la population, en particulier dans les milieux catholiques. Depuis son arrestation en décembre 2012, ses amis lui ont manifesté leur soutien. A l’approche du procès, les manifestations en sa faveur s’étaient multipliées. (apic/réd.)

mercredi, 02 octobre 2013 09:06

La cathédrale d'Izmir reconsacrée

La cathédrale catholique St-Jean d'Izmir (Smyrne), en Turquie, a été reconsacrée solennellement le 30 septembre 2013, annonce la fondation Pro Oriente. Construite dans le style néo-classique de 1862 à 1874, la cathédrale avait été confisquée il y a une cinquantaine d'années, puis mise à disposition des soldats américains de l'OTAN.

L'archevêque d'Izmir, Mgr Ruggero Franceschini, est parvenu à obtenir la restitution de l'église dans le cadre de la fondation religieuse (vakf) de la communauté de la cathédrale. La cérémonie de consécration a été présidée par le secrétaire général de la Conférence épiscopale italienne (CEI) Mgr Mariano Crociata. La restauration de la cathédrale a été financée en grande partie par la CEI ainsi que par des donateurs italiens.
L'Eglise de Smyrne (Izmir) est une des plus anciennes de toute la chrétienté puisqu'elle est déjà citée dans l'Apocalypse de saint Jean. La présence d'un évêque catholique latin à Izmir remonte à l'époque des croisades. La construction de l'actuelle cathédrale a eu lieu lors de la 'renaissance' de la chrétienté au sein de l'empire ottoman à la fin du XIXe siècle. C'est ainsi que le sultan Abdulaziz avait fait un don important pour sa construction.
En 1922, après la prise de la ville par les troupes de Mustapha Kemal Atatürk, tous les Grecs, mais aussi les Arméniens et les autres chrétiens en furent chassés. Toutes les églises furent détruites à l'exception de la cathédrale catholique. (apic)

mardi, 01 octobre 2013 11:32

Rencontre avec le pape

2013-10Sommaire de la revue n° 646

Octobre 2013

Le scheik Abdul Aziz bin Abdullah, grand mufti d’Arabie Saoudite – pays allié de l’Occident sur la scène politique mondiale – a déclaré qu’il « est nécessaire de détruire toutes les églises de la région ».

Ainsi que cela a été indiqué à Fides, parlant à une délégation provenant du Koweït, Abdul Aziz bin Abdullah a souligné que l’élimination des églises serait en accord avec la règle séculaire selon laquelle l’islam est la seule religion praticable dans la péninsule arabique. Le grand mufti d’Arabie Saoudite est le plus haut responsable religieux du royaume musulman sunnite. Il est également le chef du Conseil suprême des ulémas et du Comité permanent pour l’émission de fatwas (décrets religieux).
La déclaration du mufti arrive après qu’un parlementaire koweitien, Osama Al-Munawer, ait annoncé le mois dernier sur le réseau social Twitter vouloir présenter un projet de loi visant à interdire la construction de nouvelles églises et lieux de culte non islamiques au Koweït.
Récemment, à l’occasion de la consécration d’une église catholique aux Emirats Arabes unis, les chrétiens du lieu avaient souhaité « la mise en place de négociations afin de construire une église en Arabie Saoudite » attendu que vivent dans le pays, selon les estimations, entre 3 et 4 millions de chrétiens, tous travailleurs immigrés, qui désirent disposer d’une église. En juin 2013, le cardinal Fernando Filoni, préfet de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples, a consacré l’église Saint-Antoine, en construction à Abu Dhabi. Au début de cette année, le sultan du Bahreïn avait fait don d’un terrain à la communauté chrétienne en vue de la construction d’une nouvelle église, la cathédrale Notre-Dame d’Arabie. (fides/réd.)

Page 77 sur 91

Besoin de feuilleter avant d’acheter ? Des librairies suisses proposent la revue choisir dans leurs rayons.

N’hésitez pas à en parler à votre librairie préférée pour qu’elle en fasse autant !

Pour nourrir votre réflexion,
il vous faut choisir !

choisir - Revue n°696 : Juillet/Septembre 2020un trimestriel culturel
d’inspiration chrétienne
un organe de discernement avec deux thèmes approfondis
par numéros

Libres propos

libres propos lire

Vous êtes désireux de partager avec d’autres un avis, une expérience.

D'autres l'ont fait...

Découvrez leurs propos !

7 août 2020 - Le Premier ministre indien Narendra Modi affirme un peu plus sa volonté de défendre l'idée d'une nation hindoue. Il a posé mercredi 5 août, jour anniversaire de la révocation de l’autonomie du Cachemire indien, la première pierre d’un temple hindou à Ayodhya, dans l’État de l’Uttar Pradesh, au nord du pays. Un État où 20 % des habitants sont musulmans.

7 juillet 2020 - Des archéologues viennent de mettre au jour six mausolées et une nécropole de 150 tombes, à côté de l’église paléochrétienne de Saint-Pierre-l’Estrier, à Autun, une ville gallo-romaine devenue un des hauts lieux de la chrétienté.

3 juillet 2020 - Le rapport annuel 2019 sur le clergé de l’Église d’Angleterre indique que pour la toute première fois, cette Église a ordonné plus de diacres femmes que hommes. Ces nouveaux diacres seront normalement ordonnés prêtres après un an de ministère.

2 juillet 2020 - La commission Justice et Paix de la Conférence des évêques suisses (CES) s’est prononcée contre une extension des exportations d’armes. Elle soutient la seconde variante du contre-projet indirect à l’initiative dite «de rectification», lancée en 2018.
1er juillet 2020 - Le Conseil fédéral a fixé la date de la votation sur l'initiative pour des multinationales responsables au 29 novembre 2020. Cette initiative est portée par Action de Carême ainsi que par une vaste coalition de 114 organisations d’entraide, de droits humains, de droits des femmes, de protection de l’environnement, d'Églises, mais aussi de syndicats et de coopératives.
1er juillet 2020 - Les portes de la cathédrale Saint-Jacques-de-Compostelle sont rouvertes aux pèlerins. Et certains des nombreux chemins qui mènent à Santiago aussi, en raison de la levée progressive des mesures sanitaires imposées en Espagne.
20 juin 2020 - Mgr Joseph Tobji, archevêque maronite d’Alep, s'élève contre l’entrée en vigueur, mercredi 17 juin, du «Caesar Act», une loi étasunienne prévoyant de nouvelles sanctions pour les entreprises et les particuliers qui commercent avec le régime de Bachar Al Assad. En pleine crise du coronavirus, cette disposition, qui s’ajoute aux sanctions de l’Union européenne décrétées pour un an, aggravera la vie des Syriens, déjà éprouvés par dix ans de guerre.
19 juin 2020 - Au Pakistan, une croix en marbre de plus de 2 mètres de hauteur a été découverte dans les montagnes de l’Himalaya par trois chercheurs de l'Université de Baltistan, à Skardu. Selon eux, elle daterait de près de 1200 ans, ce qui attesterait de l’ancienneté de la présence chrétienne dans la région.