choisir

René Longet

Declin OccidentDe plus en plus l’on entend des propos inquiets devant un prétendu déclin de l’Occident. Souvent, cette inquiétude se fonde sur l’invocation d’un historique judéo-chrétien. On peut et on doit s’étonner de cette justification, le point de vue chrétien étant bien antérieur à l’apparition de la notion d’Occident ; son origine, d’ailleurs, était plutôt en Orient...

Sachant de plus que le mot catholique signifie universel, il y a de quoi s’interroger. Des fantasmes, des peurs ancestrales, des stigmatisations, des extrémismes politiques ne sont-ils pas en train d’instrumentaliser l’histoire, la religion?

jeudi, 16 février 2017 15:18

Les idées fleurissent

Année du jardin 2016

Cette campagne est placée sous le patronage du conseiller fédéral Alain Berset, qui a déclaré lors de son lancement: «Dans un espace urbain toujours plus dense, le jardin, précieux lieu de rencontres, est essentiel à notre qualité de vie. C’est un espace de liberté, et réciproquement, un espace qui a besoin de notre liberté pour s’épanouir. Et c’est exactement ce que l’Année du jardin 2016 - Espace de rencontres entend souligner.» De nombreuses activités sont ainsi organisées dans tout le pays pour la préservation et le développement des jardins et des espaces libres. La campagne est soutenu par une centaine d’organisations de défense du patrimone ou de l’environnement, de musées, de facultés, de sociétés d’architecture et par certaines villes, comme la Ville de Sion.
www.anneedujardin2016.ch

Face à la destruction de l’environnement, en ce tournant de l’histoire de notre planète, le jardin, public ou privé, devient un lieu de refuge pour la biodiversité et de bonne gestion des ressources de la nature. Le moment est venu de choisir: veut-on faire de notre Terre un jardin ou un désert ?

Pour la mythologie et la symbolique, le jardin a de tout temps été un espace privilégié. C’est là que l’on recherche la paix, l’inspiration, la beauté. C’est là que l’on convoque le meilleur de la végétation, pour son plaisir, son délassement, pour son utilité aussi. Mais aujourd’hui la nature sauvage est à la peine, l’humanité étend son emprise et sa dynamique destructrice à l’ensemble de la Terre. Du coup, la parabole du jardin, petit coin de paradis domestiqué par l’homme, se retourne: il n’est plus une miniature du monde vu à travers le prisme anthropique, sous la mainmise de l’homme, mais un refuge pour une nature désormais fragilisée, une contribution au nécessaire rééquilibrage de l’environnement. Le jardin devient le symbole d’une gestion responsable.

jeudi, 01 octobre 2015 09:43

Massacre d’une légion

Baud 45252Philippe Baud
Saint-Maurice dans la légende des siècles
Bière, Cabédita 2015, 126 p.

mardi, 08 septembre 2015 14:30

Un débit agité

Trois initiatives populaires relatives à la politique agricole sont en cours en Suisse. Un débat politique, marqué par trois tendances principales.

Page 1 sur 5

Pour nourrir votre réflexion,
il vous faut choisir !

couv 683un trimestriel culturel
d’inspiration chrétienne
un organe de discernement avec deux thèmes approfondis
par numéros

Libres propos

libres propos lire

Vous êtes désireux de partager avec d’autres un avis, une expérience.

D'autres l'ont fait...

Découvrez leurs propos !

Infos express

10 avril 2017 - Le pape a confirmé sa visite en Egypte les 28 et 29 avril prochain, en dépit des deux attentats commis hier contre des coptes.
4 avril 2017 - Donald Trump coupe les vivres au Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA), qui finance des programmes de santé sexuelle et reproductive dans 155 pays. Cela va précariser la santé des femmes dans les pays pauvres où l’accès à la contraception est déficient.
2 avril 2017 - «Le nouveau président équatorien se prénomme Lenin Voltaire... et se dit chrétien». Il succède à Rafael Correa. A lire sur choisir.ch l'article sur le système politique mis en place par Rafael Correa: «Le model équatorien» et «Équateur. Redistribution réussie».
28 mars 2017 - Charbon : deux caisses de pension de Suisse arrêtent les investissements dans ce secteur néfaste au climat: la BVK des employés du canton de Zurich et la PUBLICA des employés de la Confédération. Alliance climatique suisse salue le changement.