choisir

Sami Hallak sj

lundi, 06 février 2017 11:38

Alep sans les bombes

JRS Alep janvier2017 Hallak 7En janvier, le froid est mordant en Syrie. Les bombardements ont cessé, ce qui permet à la population de dormir plus sereinement, mais il manque encore tant de biens de première nécessité: mazout, électricité... Dans son journal, le Père Sami Hallak sj, du JRS d'Alep, parle de son nouveau programme d'aide aux chrétiens résidents dans leur recherche d'un emploi en ville, un programme qui comprend également une aide psychologique et un accompagnement spirituel. Et de la distribution de sacs à 500 familles contenant notamment des sous-vêtements chauds.

vendredi, 23 décembre 2016 07:29

Décembre 2016, à Alep

Syrie halles1 dec16À quelques heures de la nuit de Noël en Syrie, les volontaires du JRS s'activent pour apporter aux déplacés d'Alep est les denrées d'urgence dont ils ont le plus besoin: eau potable, couvertures, lait pour nourrissons, chaussettes... La situation est chaotique et le Père Sami Hallak sj dépeint un quotidien rêche et froid qui tranche avec les préparatifs festifs qui ont cours en Occident. Avec 85 volontaires, les Pères jésuites du JRS d'Alep ont ainsi fait le tour des familles entassées dans un camp de fortune installé dans des halles d’égrenage du coton, comme le raconte le Père Hallak dans son journal.

 

Alep2 dec16Les dernières nouvelles datées du 11 décembre du Père Sami Hallak sj (dont nous publions régulièrement les extraits de son journal sur ce site) reflètent le désarroi dans lequel vivent les habitants d'Alep en ce mois de décembre. Il raconte: «Le Père Nawras sj a pu se rendre mardi à Saint-Vartan, dans le quartier populaire du Midan. J’y suis allé le mercredi... Murs calcinés, crucifix mitraillé et mutilé... ce dernier est tout de même resté 5 ans sur la croix, solidaire avec nos souffrances et notre isolement. Il est là, défiguré comme notre ville. Il nous révèle la douleur de Dieu face à la sauvagerie des hommes. À Saint-Vartan, le paysage est choquant. Il ne reste que des ruines.»

Alep QuartierBombaré 2016Noël approche, aussi à Alep. Dévastée par les bombardements, la peur et l'incompréhension, la ville abrite à l'ouest une population qui n'a d'autre choix que de s’adapter ou de partir. Rester signifie se frotter à des questions aussi fondamentales que difficiles à appréhender, notamment concernant la cohabitations entre religions. Les 99% des déplacés sont des musulmans qui se sont installés dans les quartiers chrétiens. Leur présence pose aux disciples du Christ cette épineuse question: "Je suis musulman déplacé, je suis actuellement ton voisin, peux-tu m’accepter comme je suis?" Fidèle à sa ville et au Service jésuite des réfugiés (JRS), Sami Hallak sj poursuit son travail sur place. Voici les dernières nouvelles issues de son journal reçu ce 8 décembre à la rédaction de la revue choisir.

lundi, 15 août 2016 13:48

Cinq ans de guerre à Alep...

«Les combats entre forces pro-gouvernementales et rebelles, qui divisent la ville depuis 2012, se sont intensifiés dans les dernières semaines. Des centaines de personnes sont mortes et de nombreux civils sont privés d’eau, d’électricité et de denrées de base», relate Le Temps de ce 17 août 2016. «Nous risquons de voir à Alep une catastrophe humanitaire sans précédent à l’issue de plus de cinq années de massacres et de souffrances dans le conflit syrien», a affirmé Ban Ki-moon mardi devant le Conseil de sécurité de l’ONU dans son rapport mensuel sur l’accès de l’aide humanitaire, consulté par Reuters.

Sur place, à Alep, le Père jésuite Sami Hallak, engagé auprès du Service jésuite des réfugiés (JRS), relate dans son journal les tensions, les pénuries, les peurs et les difficultés de garder une harmonie entre communautés quand la situation s’envenime. Nous avons déjà publié quatre extraits de ce journal depuis avril 2015. Voici le cinquième reçu ce 17 août à la rédaction de la revue choisir.

Page 1 sur 2

Pour nourrir votre réflexion,
il vous faut choisir !

Couv 682un trimestriel culturel
d’inspiration chrétienne
un organe de discernement avec deux thèmes approfondis
par numéros

Libres propos

libres propos lire

Vous êtes désireux de partager avec d’autres un avis, une expérience.

D'autres l'ont fait...

Découvrez leurs propos !

Infos express

21 février 2017 - Trente ans après Pinochet, Mgr Andrello, archevêque de Santiago, estime que les Chiliens peuvent maintenant «cheminer sur la voie de la réconciliation, ce qui ne veut pas dire oublier les faits. Ce serait oublier l’histoire qui est un enseignement de vie.»
20 février 2017 - Famine au Soudan du Sud. L’état de famine dans certaines régions du pays a été déclaré officiellement par l'ONU: 100 000 personnes risquent de mourir de faim et près de 5 millions de personnes ont besoin d’une aide alimentaire d'urgence.
15 février 2017 - La Confédération et les cantons veulent traiter ensemble la problématique de la sécurité des minorités religieuses, notamment celle des juifs. Le Réseau national de sécurité (RSN) a été chargé lundi de la question.
10 février 2017 - Abolition de la peine de mort pour apostasie au Maroc : cette décision du Conseil supérieur des oulémas du Maroc est un “pas très important” selon le Père jésuite Samir Khalil Samir, professeur à l’Institut pontifical oriental.