choisir

Sami Hallak sj

Vierge de FatimaVierge de FatimaEn mai, mois de Marie, les femmes demandent traditionnellement au prêtre de formuler les règles à suivre. «Mais les dames sont malignes. Si la recommandation du prêtre ne leur plaît pas elles s’adressent à un autre jusqu’à ce qu’elles trouvent la réponse qui leur plaît», s’amuse le Père Hallak sj du Service jésuite des réfugiés (JRS) d’Alep dans son journal. De mai à juillet, «la vie a continué son train normal, ou plutôt ce que nous considérons à Alep comme normal: longs trajets périlleux, manque d’électricité, stagnation de l’économie, chaleur torride, etc.» Trois phénomènes marquent aussi ces derniers temps: «une pénurie en forces humaines jeunes, un non-retour des familles musulmanes déplacées, une investigation policière intense.»

lundi, 24 avril 2017 16:59

Alep, vers la résurrection

10 avril 2017, transfert des dépouilles. Aujourd’hui on a transféré la dépouille de mon père au cimetière officiel. Depuis 2013, les cimetières étaient en ligne de front. L’État avait donné un terrain aux chrétiens, pour qu’ils y enterrent provisoirement leurs morts, près du monastère des sœurs carmélites. Maintenant qu’on a de nouveau accès aux cimetières, les communautés chrétiennes commencent à transférer les dépouilles, à condition que le décès ait eu lieu au moins deux ans auparavant.
Malheureusement, pas mal de gens ne sont pas venus pour demander le transfert des dépouilles de leurs proches; ou bien ils ne sont plus là, ou bien ils n’ont pas assez d’argent pour payer les frais de ce transfert, ou, et c’est le cas pour quelques-uns, ils n’ont pas de caveau familial et cela coûte cher d'en acheter un.

JRS Alep janvier2017 Hallak 5 a4a8aEn janvier, le froid est mordant en Syrie. Les bombardements ont cessé, ce qui permet à la population de dormir plus sereinement, mais il manque encore tant de biens de première nécessité: mazout, électricité...

Dans son journal, le Père Sami Hallak sj, du JRS d'Alep, parle de son nouveau programme d'aide aux chrétiens résidents dans leur recherche d'un emploi en ville, un programme qui comprend également une aide psychologique et un accompagnement spirituel. Et de la distribution de sacs à 500 familles contenant notamment des sous-vêtements chauds.

lundi, 06 février 2017 12:38

Alep sans les bombes

JRS Alep janvier2017 Hallak 7En janvier, le froid est mordant en Syrie. Les bombardements ont cessé, ce qui permet à la population de dormir plus sereinement, mais il manque encore tant de biens de première nécessité: mazout, électricité... Dans son journal, le Père Sami Hallak sj, du JRS d'Alep, parle de son nouveau programme d'aide aux chrétiens résidents dans leur recherche d'un emploi en ville, un programme qui comprend également une aide psychologique et un accompagnement spirituel. Et de la distribution de sacs à 500 familles contenant notamment des sous-vêtements chauds.

vendredi, 23 décembre 2016 08:29

Décembre 2016, à Alep

Syrie halles1 dec16À quelques heures de la nuit de Noël en Syrie, les volontaires du JRS s'activent pour apporter aux déplacés d'Alep est les denrées d'urgence dont ils ont le plus besoin: eau potable, couvertures, lait pour nourrissons, chaussettes... La situation est chaotique et le Père Sami Hallak sj dépeint un quotidien rêche et froid qui tranche avec les préparatifs festifs qui ont cours en Occident. Avec 85 volontaires, les Pères jésuites du JRS d'Alep ont ainsi fait le tour des familles entassées dans un camp de fortune installé dans des halles d’égrenage du coton, comme le raconte le Père Hallak dans son journal.

 

Page 1 sur 3

Pour nourrir votre réflexion,
il vous faut choisir !

choisir 684un trimestriel culturel
d’inspiration chrétienne
un organe de discernement avec deux thèmes approfondis
par numéros

Libres propos

libres propos lire

Vous êtes désireux de partager avec d’autres un avis, une expérience.

D'autres l'ont fait...

Découvrez leurs propos !

21 septembre 2017 - ONU: le nouveau traité d’interdiction des armes nucléaires a été ouvert à la signature. Il interdit non seulement les armes nucléaires mais exige également l'apport de secours aux victimes et l'assainissement de l’environnement. Le Saint-Siège, la Thaïlande et le Guyana sont les premiers à l'avoir ratifié le jour-même.
20 septembre 2017 - Il y a 150 ans, le pasteur Louis Lucien Rochat fondait à Genève la Croix-Bleue, une organisation d'entraide aux personnes dépendantes de l'alcool. Obtenir de l'eau potable en ville était alors plus difficile que de se procurer de l'alcool. Devenue entre-temps une organisation internationale basée à Berne, la Croix-Bleue est active dans plus de 40 pays sur 4 continents.
19 septembre 2017 -  Prendre sa vie en main et en devenir le protagoniste: c'est à quoi le pape François a invité les jeunes rencontrés le 17 septembre à Rome, dans la perspective du synode 2018 sur les jeunes et la vocation.
15 septembre 2017 - Le Prix Anne Frank a été remis au Service jésuite des réfugiés (JRS) des États-Unis pour ses activités améliorant l'accès à l'éducation des réfugiés et des autres personnes affectées par la guerre et les conflits. La distinction est accordée à une personne ou une organisation américaine qui a réalisé un ensemble de travaux combattant l'intolérance, l'antisémitisme, le racisme ou la discrimination, tout en soutenant la liberté et l'égalité des droits.

14 septembre 2017- Les glaciers des Alpes françaises fondent trois fois plus vite depuis 2003, avec une perte moyenne totale de 25% de leur superficie en 12 ans, révèle une récente étude du Laboratoire de glaciologie et géophysique de l’environnement (LGGE) de Grenoble.

10 septembre 17 - «Gauri Lankesh représentait le meilleur d’une Inde libre et sans peurs, qui respecte les droits de ses citoyens, célèbre le pluralisme et défend les valeurs les plus élevés de la démocratie. Elle avait le courage de dénoncer les forces extrémistes hindoues du Sangh Parivar»: déclaration du Père Cedpric Prakash, du Service jésuite des réfugiés, à l'agence Fides. La journaliste, connue pour ses prises de position en faveur des femmes et contre le système des castes, a été assassinée le 5 septembre 2017.
1er septembre 17 - Le Conseil fédéral prévoit d'enlever à la coopération internationale 190 millions CHF par an. Le budget 2018 prévoit pourtant des recettes excédentaires et d'autres secteurs voient même leurs dépenses augmenter, comme l'armée (+2.8%). Alliance Sud tire la sonnette d'alarme. La Suisse ne peut se permettre de couper encore plus dans la coopération au développement qui contribue à la prévention des crises.