choisir

Adolfo Nicolàs

mercredi, 20 mai 2020 18:18

Testament spirituel du Père Nicolàs sj

Home PortraitAdolfoNicolasSJ«C’est avec des sentiments de tristesse, mais aussi de reconnaissance, que je vous informe que le Seigneur a rappelé à lui le Père Adolfo Nicolás sj, notre ancien Supérieur Général, ce 20 mai à Tokyo», a annoncé, dans une lettre adressé à tous les membres de la Compagnie de Jésus, le Père Général actuel, Arturo Sosa sj. Il a salué la mémoire de celui qui était affectueusement appelé à Rome “Adolfo”, et  “Nico” en Asie Pacifique, relevant sa bonté d'âme.

mardi, 15 septembre 2015 11:30

Ignace et l’Asie

Dans le cadre de la Semaine de réflexion sur l’actualité de la vocation monastique ou religieuse, organisée à Taizé en juillet 2015, le Père Adolfo Nicolàs, supérieur général de la Compagnie de Jésus, est intervenu pour souligner comment saint Ignace peut contribuer aujourd’hui encore à la compréhension intérieure du christianisme, tout particulièrement en Asie.
Féru de culture asiatique, le Père Nicolàs a séjourné à partir de 1964 en Asie (Japon, Philippines), d’abord comme étudiant, puis comme prêtre et enseignant, avant de devenir supérieur provincial des jésuites du Japon jusqu’en 1999, puis modérateur de la conférence des Provinciaux jésuites d’Asie orientale et d’Océanie. C’est dire s’il connaît ce continent et si sa réflexion est pointue.


Besoin de feuilleter avant d’acheter ? Des librairies suisses proposent la revue choisir dans leurs rayons.

N’hésitez pas à en parler à votre librairie préférée pour qu’elle en fasse autant !

Pour nourrir votre réflexion,
il vous faut choisir !

choisir - Revue n°695 : Avril/Juin 2020un trimestriel culturel
d’inspiration chrétienne
un organe de discernement avec deux thèmes approfondis
par numéros

Libres propos

libres propos lire

Vous êtes désireux de partager avec d’autres un avis, une expérience.

D'autres l'ont fait...

Découvrez leurs propos !

5 juin 2020 - Pour la première fois depuis 87 ans, un imam a récité une sourate du Coran à l’intérieur de la basilique Ste-Sophie à Istanbul. Ancienne basilique, devenue mosquée en 1453 puis musée en 1934, Ste-Sophie est plus que jamais le lieu de tous les symboles. Cette prière a marqué l'anniversaire de la conquête de Constantinople par le sultan ottoman Mehmet II en 1453, soulignant, une fois de plus, la rupture voulue par le président Erdogan avec l'héritage d’Atatürk.
4 juin 2020 - Les quatre policiers qui ont interpellé le 25 mai George Floyd à Minneapolis sont dorénavant tous poursuivis par la justice pour "meurtre", comme le réclament les centaines de milliers d'Américains qui manifestent depuis la semaine dernière.
3 juin 2020 - Après le Conseil des États, c'est au tour du Conseil national à avoir approuvé hier le concept d'un monitoring national de la pauvreté. Caritas Suisse salue ce pas important vers une politique nationale plus efficace de prévention et de lutte contre la pauvreté.
26 mai 2020 - Au Burundi, le général Évariste Ndayishimiye a été proclamé vainqueur de l’élection présidentielle, avec 68,72 % des voix. Tout déploiement d’observateurs indépendants avait été refusé.
26 mai 2020 - Lors d'une interview exclusive aux médias du Vatican, Antonio Guterres a abordé nombre de questions essentielles touchant à la fragilité des modèles de gestions internationaux: cessation des hostilités (y compris dans les foyers!), solidarité avec les pays en développement et allègement de la dette, instrumentalisation des peurs et diffusion de théories complotistes, égalité des sexes et climat...
24 mai 2020 - Mgr Mario Zenari, nonce apostolique en Syrie, a appelé l'Europe à ne pas oublier les réfugiés, lors de la présentation du bilan annuel du centre Astalli de Rome appartenant au Service jésuite des réfugiés, le 20 mai 2020.
22 mai 2020 - Le généticien et médecin américain Francis S. Collins est le lauréat du prix Templeton 2020. Cette récompense honore son travail sur le génome humain et son engagement pour l’intégration de la foi et de la raison.
22 mai 2020 - L’Office européen des brevets a décidé que les brevets sur les plantes (et donc les semences) et les animaux obtenus de manière conventionnelle ne devaient plus être délivrés. Cette décision concerne aussi la Suisse qui est membre de l'Organisation européenne des brevets (OEB).