bandeau art philo
jeudi, 01 septembre 2016 17:30

Livres ouverts n° 681

Écrit par

Chaque trimestre, la revue choisir présente une sélection de recensions d'ouvrages.

Thomas Römer et Loyse Bonjour
L’homosexualité dans le Proche-Orient ancien et la Bible
Labor et Fides, Genève 2016, 136 p.

La question que pose ce livre, riche en informations sur les mœurs dans les peuples qui environnent la Bible, est celle de savoir s’il y a lieu de tirer de récits – certes intéressants pour le bibliste (théologien ou historien) – des arguments relatifs à une acceptance possible ou un refus définitif de l’homosexualité. Or (premier constat) l’information utilisée ici est purement littéraire. Il y a des récits qui laissent entendre que deux hommes – David et Jonathan, Gilgamesh et Enkidu – avaient l’un pour l’autre un amour profond, qui a pu trouver une manifestation sexuelle mais qui, à aucun moment, ne peut apparaître comme une alternative à une relation sexuelle pratiquée avec une femme en vue d’une descendance. En d’autre termes : alors que la société moderne confond les deux versants de la sexualité, donc conçoit une relation homosexuelle comme fondatrice d’une famille (par moyens interposés), cette confusion est impensable dans la civilisation qu’évoque le livre.
Lorsque, par ailleurs, il est dit que le Nouveau Testament reste silencieux sur ce thème et qu’il faut relier le discours paulinien sur un dépassement de la sexualité – vers le genre ? – à la représentation d’une fin du monde imminent, il faut entendre que la procréation n’a plus de sens.
Autant dire que la législation traditionnelle des Églises – la fin du monde n’ayant pas eu lieu – se fonde sur l’alternative entre le célibat préconisé par Paul et l’idée d’un lien éthique étroit entre l’acte sexuel et la procréation. Reliant ainsi la perspective morale à une anthropologie naturaliste, elle déclare l’homosexualité comme contre-nature. Or telle est l’assise naturaliste du droit et de la morale sexuelle que la modernité conteste, soit au profit d’une simple préférence égalitaire, soit pour affirmer que les tendances homosexuelles sont aussi naturelles que les autres.
Tels sont, à mon sens, les problèmes que cet intéressant ouvrage véhicule au-delà de sa thématique immédiate.

Philibert Secretan

Découvrez les autres livres recensés dans le PDF ci-joint.

Lu 875 fois

Concours de nouvelles pour jeune auteur

Ecriture pxhere

Vous écrivez et avez moins de 35 ans? Participez à notre concours pour jeunes auteurs.

Le règlement, c'est par ici