banner societe 2016
mercredi, 06 mars 2002 01:00

Sida, le pire est devant nous

Voilà à peine vingt ans que la première manifestation clinique du "syndrome d'immunodéficience acquise" (sida) a été notifiée. Fin 2001, on estimait pourtant à 40 millions le nombre de personnes dans le monde vivant avec le virus VIH. Et les chiffres augmentent chaque année. Le sida est devenu la maladie la plus dévastatrice que l'humanité ait jamais connue. Elle est même aujourd'hui la première cause de décès en Afrique subsaharienne, et elle progresse de façon terrifiante en Europe de l'Est. Alors, le sida, une maladie sans frontières qui ne se laisse pas maîtriser ? Ne serait-ce pas plutôt l'application des moyens de lutte contre la pandémie qui laisserait à désirer ? Une session extraordinaire de l'Assemblée générale des Nations Unies a eu lieu en juin 2001 sur cette question : elle est considérée comme un tournant décisif dans le combat contre le sida. Peter Piot, directeur exécutif de l'Onusida, le programme commun des Nations Unies sur le VIH, s'exprime à ce propos.
Lu 2153 fois