Imprimer cette page
mardi, 06 avril 2010 12:00

Renouer avec l'ombre

Editorial

Un secret révélé

par Luc Ruedin s.j., Villars-sur-Glâne

Actuel

Spiritualité

L'Oiseau consolateur

par Etienne Perrot s.j., Genève
Economiste, professeur au Centre Sèvres et à l'Institut catholique (Paris)

Eglise

Matteo Ricci et le fauteuil vide

par Benoît Vermander, Taipei (Taïwan)
Directeur de l'Institut Ricci de Taipei

A l'occasion des célébrations en l'honneur de Matteo Ricci s.j., grand évangélisateur de la Chine, mort il y a 400 ans, Benoît XVI a qualifié le jésuite de « modèle encore valide aujourd'hui » dans les rapports entre l'Europe et la Chine. Appelé Li Madou dans le pays (le sage de l'Occident), Ricci fut l'un des premiers missionnaires italiens à pénétrer dans l'Empire du Milieu et le premier sinologue occidental. Il pratiqua une évangélisation progressive par l'étude de la culture traditionnelle, l'assimilation des coutumes locales et la pratique de l'amitié. Lire l'article

Philosophie

L'amitié, vue par Ricci

En 1595, le jésuite Matteo Ricci rédigea en chinois un court traité de morale sur l'amitié, inspiré de divers philosophes et auteurs occidentaux. Ce manuel de sagesse rassemble quelque cent maximes à méditer et délivre maints conseils à ceux qui ont souci de maintenir des relations sincères avec leurs amis. Extraits. Lire l'article

Sciences

Le Ricci, descendant de Matteo

Plus qu'un dictionnaire chinois-français, le « Grand dictionnaire Ricci de la langue chinoise », du nom du missionnaire italien du XVIe siècle Matteo Ricci, est une véritable encyclopédie. Son édition a exigé l'investissement durant cinquante ans de nombreux chercheurs jésuites de l'Institut Ricci. Lire l'article

Société

Les Japonais et les étrangers. Remodelage plutôt qu'intégration

par Raymond Voyat, Paris
Ecrivain, traducteur, spécialiste de la culture japonaise

Le Japon n'est pas et n'a jamais été une terre d'immigration ni d'accueil et n'a jamais été durablement envahi, sauf pendant la période qui a suivi la défaite de 1945. Il est difficile, voire impossible pour un étranger (un gaijin), de s'intégrer véritablement au Japon car le désir de pureté est inhérent au pays : la crainte de la souillure habite au plus profond de l'héritage shintoïste des origines. Exemples, les langues, les religions et les migrations. Lire l'article

Société

Le goût du risque

par Etienne Perrot s.j., Genève
Economiste, professeur au Centre Sèvres et à l'Institut catholique (Paris)

Une grande inquiétude traverse le monde occidental : celle de l'incertitude, du risque et de l'échec, le grand tabou d'aujourd'hui. Sur le plan privé ou collectif, chacun tente de s'en prémunir en cherchant la sécurité auprès de « spécialistes ». Il est temps d'accepter les contradictions de la vie : le risque zéro n'existe pas. D'où l'exigence de la solidarité. Lire l'article

Psychologie

Le bal des ombres. Les peurs : du collectif à l'individuel

par Claude A. Vergoz, Sallanches (F)
Psychanalyste

« Tu ne connaîtras pas la peur, car la peur tue l'esprit. » Franck Herbert, Dune.

Lire l'article

Méditation

Une raison de vivre. Réponse à Stig Dagerman

par Barbara Polla, Genève
Médecin, galeriste

Chaque année en Suisse, on enregistre entre 1300 et 1400 suicides. Cet acte définitif est présenté parfois par ses tenants comme l'ultime liberté qui reste à l'homme. L'écrivain suédois Stig Dagerman défendit déjà cette thèse en 1952, en quelques pages fulgurantes, dans Notre besoin de consolation est impossible à rassasier, avant de se donner la mort. Une expérience personnelle mène aujourd'hui Barbara Polla à lui répondre. Lire l'article

Cinéma

Un Job moderne

par Guy-Th. Bedouelle o.p., Angers (F)
Recteur de l'Université catholique de l'Ouest

Lettres

Une fille d'Andersen

par Gérard Joulié, Epalinges
Ecrivain, traducteur

Lire l'article

Livres ouverts

A la découverte de Dante

par Marie-Luce Dayer, Genève
Ecrivaine

Lire l'article

Livres ouverts

L'engagement de Hans Küng

par Pierre Emonet s.j., Zurich
Provincial des jésuites de Suisse

Lire l'article

Livres ouverts

Chronique

Comme le temps passe...

par Gladys Théodoloz, Genève
Rédactrice