banner religion 2016
mardi, 06 avril 2010 02:00

Une raison de vivre

Chaque année en Suisse, on enregistre entre 1300 et 1400 suicides. Cet acte définitif est présenté parfois par ses tenants comme l'ultime liberté qui reste à l'homme. L'écrivain suédois Stig Dagerman défendit déjà cette thèse en 1952, en quelques pages fulgurantes, dans Notre besoin de consolation est impossible à rassasier, avant de se donner la mort. Une expérience personnelle mène aujourd'hui Barbara Polla à lui répondre.
Lu 2816 fois