bandeau art philo

Vendeurs de pains, Athènes, Grèce 1958 © Sabine WeissScènes de rue parisiennes et new-yorkaises, reportages à travers le monde, portraits d’artistes, illustrations pour la mode, la presse magazine et la publicité, travaux personnels… Sabine Weiss, reconnue et honorée comme la dernière représentante de l’école humaniste française, a couvert tous les champs possibles de la photographie dont elle a fait un art de vivre. Cette Suissesse de naissance et Parisienne de cœur, qui souffle ses 97 printemps ce 23 juillet, est aujourd’hui sous les feux de multiples projecteurs: deux beaux livres à son effigie, une superbe rétrospective aux Rencontres d’Arles dans la chapelle du Museon Arlaten et ses précieuses archives conservées au Musée de l’Élysée de Lausanne. Rencontre passionnante avec cette artisane pétillante et prolifique, pour une plongée au cœur de son œuvre multifacette, témoignage tendre et bienveillant du XXe siècle.

mardi, 20 juillet 2021 11:09

Ce que la Bible nous dit du sport

Écrit par

Couverture de "Le sport", de François-Xavier AmherdtLa Bible parle-t-elle du sport? La question interpelle l’auteur, bibliste chevronné et sportif dans l’âme, arbitre de tant de compétitions. Il souligne avec beaucoup d’enthousiasme les bienfaits du sport dans la vie personnelle, dans la vie d’un pays ou dans l’éducation des jeunes, mais il pointe également les dérives éthiques qui le caractérisent (violence, pouvoir de l’argent, racisme, nationalisme, dopage…), au point de se demander: «Pourquoi donc le sport est-il devenu la religion universelle au XXIe siècle?»

lundi, 12 juillet 2021 17:24

La Grâce

Écrit par

LaGrace livremONTAIGUAu départ, Thibault de Montaigu voulait écrire sur Xavier Dupont de Ligonnès, suspecté d’avoir massacré en 2011 sa femme et ses quatre enfants, et qui reste toujours introuvable à ce jour. Sur les traces de Ligonnès, l’auteur (athée et ancien jet-setteur) se retrouve dans une abbaye bénédictine, où il vit une expérience spirituelle foudroyante qui le bouleverse. Il cesse alors de poursuivre Ligonnès et, pour ruminer ce qui lui arrive, met ses pas dans ceux de feu son oncle paternel, Christian de Montaigu, un noceur homosexuel qui avait abandonné les nuits parisiennes pour devenir prêtre franciscain. La construction, où alternent des passages entre l’histoire de l’auteur, celle de son oncle et celle de saint François d’Assise, aurait pu rester artificielle et ennuyeuse. D’autant que les traces laissées par la vie de Christian sont assez rares. Mais l’authenticité de la voix rend l’œuvre passionnante.

mardi, 29 juin 2021 04:36

La modernité suisse vue de Paris

Écrit par

19 Orsay Bieler Ramasseuse de feuillesAvec l’exposition Modernités suisses, le musée d’Orsay propose un «monde à découvrir» selon la formule de Laurence des Cars, présidente des musées d’Orsay et de l’Orangerie et en passe de présider aux destinées du musée du Louvre. Les Parisiens découvrent au travers de quelque soixante-dix œuvres, dont certaines inédites en France et d’autres récemment acquises par l’institution, un chromatisme, une lumière et une créativité loin des clichés.

mardi, 29 juin 2021 02:00

Quand Jésus fait son cinéma

Écrit par

The King of Kings 1927La vie de Jésus, ou celle des saints, constituent une ressource inépuisable pour le cinéma mondial. Le septième art exploite l’histoire et l’image du Christ depuis ses origines. L’historienne maître d’enseignement et de recherche à la section d’histoire et esthétique du cinéma de l'UNIL, Valentine Robert, revient pour cath.ch sur cette proximité. Propos recueillis par Véronique Benz.

lundi, 28 juin 2021 23:53

Le traducteur et la métamorphose

Écrit par

Zanskar (Inde) © Michel Gounot/GodongHier traîtres, sommés de se déguiser en passe-muraille, aujourd’hui passeurs de culture, les traducteurs ont vu leur image changer au gré des pratiques professionnelles qui sont les leurs, mais aussi de l’esprit du temps. Ils suscitent aujourd’hui un intérêt qui surprend les plus anciens d’entre eux. Peut-être faut-il voir en eux des figures parmi d’autres de la mondialisation culturelle et d’un idéal d’«hospitalité» encore à définir.

lundi, 28 juin 2021 08:18

Marketing littéraire

Écrit par

MeizozSur les rayons de votre librairie, un livre porte un bandeau rouge qui annonce fièrement le nombre d’exemplaires vendus. Tel une star, l’auteur entre en scène: interviews de la TV aux heures de grande auditions et séances de signature bien orchestrées lui confèrent une nouvelle identité médiatique. Par le truchement de sa présence sonore et visuelle, son ouvrage devient spectacle. Promus au rang d’une marque commerciale, l’auteur et son livre pourront figurer en bonne place dans la publicité d’une compagnie d’avion, d’une marque de voiture ou sur des teeshirts branchés. Mais tout cela ne vous dit rien de la qualité littéraire de l’ouvrage. Reléguée à l’arrière-plan, elle cède le pas aux arguments de vente. L’écrivain serait-il devenu un vendeur d’aspirateurs comme un autre? La question n’est pas oiseuse, elle mérite une réponse.

Au commencement était le verbe, aux éditions ZoéSylviane Dupuis analyse, dans un essai de haute tenue, l’influence des Écritures sur la littérature romande du XXe siècle, de Chessex à Ramuz, de Bille à Chappaz. «Réserve d’images, de fables, de figures ou de préceptes», la Bible a été, au cours du XXe siècle, un foisonnant abreuvoir pour les écrivains romands. Bien que majoritairement agnostiques, les auteurs de Suisse romande n’ont pas fait l’impasse sur les deux Testaments et sur ce que ces derniers ont injecté dans leur chair et dans leur langue. Au point d’y faire largement référence.

Page 1 sur 84

CouvLivreChoisir

Coédité par choisir et les éditions Slatkine, ce recueil regroupe douze nouvelles retenues par le jury du concours pour écrivain(e)s lancé par notre revue lors de son 60e anniversaire.

COMMANDER LE RECUEIL


Michel Gounot Godong

Hier traîtres ou champions de la version, aujourd’hui passeurs de culture, voire même auteurs, les traducteurs suscitent un intérêt certain. Une évolution qu’analyse Josée Kamoun.