bandeau art philo
jeudi, 15 septembre 2022 09:40

Quand une BD relate l'aventure de Ricci

Écrit par

Couverture de la BD de Dufaux et Jamar "Matteo Ricci dans la Cité interdite", éd. DargaudLe scénariste Jean Dufaux et le dessinateur Martin Jamar signent la bande-dessinée Matteo Ricci dans la Cité interdite. Un regard instructif et parfaitement maîtrisé sur un jésuite aventurier du XVIe siècle hors du commun. En 1578, trente ans après le jésuite François Xavier, Matteo Ricci sj embarquait pour la Chine, dont il espérait franchir le seuil. Le succès fut au rendez-vous.

La bande-dessinée se profile de plus en plus comme un transmetteur efficace de la connaissance historique et religieuse. Même si elle existe depuis longtemps, elle était jusque-là plutôt confinée aux librairies et aux rayons spécialisés. Jean Dufaux et Martin Jamar ont tenté le pari plutôt risqué de faire entrer un répertoire spirituel pas forcément «tendance» dans la bande-dessinée de «grande consommation». Ils ont le grand mérite d’avoir apporté à cette entreprise leur talent et leur expérience de premier ordre. Un défi en tout cas pleinement relevé avec leur dernier opus sur Matteo Ricci. Servi par un dessin totalement maîtrisé et documenté, l’histoire se lit comme un thriller haletant, qui nous fait découvrir de façon simple et directe la personnalité exceptionnelle et exemplaire de l’aventurier jésuite.

«Li Matou»

Les Chinois l’appellent «Li Madou» (le sage de l'Occident). Dans l’Empire du Milieu, on le surnomme «le lettré du lointain Occident». Le jésuite italien Matteo Ricci chemine depuis bien des années à travers la Chine, où il s’enquiert de façon approfondie de la culture, de la religion et de la langue. Au tout début du XVIIe siècle, il entreprend de réaliser son rêve de rencontrer l’empereur, à Pékin, ce qu’aucun Occidental n’a encore jamais fait. Mais la démarche est risquée et complexe.

C’est cet épisode haut en couleurs de la vie de Matteo Ricci que Jean Dufaux et Martin Jamar ont choisi de mettre en images. Le scénariste français s’est basé sur deux ouvrages de référence: Matteo Ricci, le sage venu de l’Occident de Vincent Cronin (Albin Michel, 2010) et Matteo Ricci, un jésuite à la cour des Ming: 1552-1610, de Michela Fontana (Salvator, 2010).

L’Esprit souffle dans la BD

Le choix des scènes et des dialogues est destiné à faire ressentir et comprendre au lecteur toute la profondeur de la pensée du jésuite, sa détermination, son intelligence et sa sagesse. «Ricci se mit à parler, à entrer dans les cases, à nous précéder sur cette route longue dans le temps et l’espace qui lui fit découvrir une civilisation à nulle autre pareille avec le devoir d’assistance et de générosité qui détermine tous les hommes de foi et de bonne volonté», écrit Jean Dufaux dans la préface de la BD.

Le duo Dufaux-Jamar s’associe ainsi pour la troisième fois afin de faire découvrir une figure historique chrétienne. Ils ont déjà signé Vincent (sur saint Vincent de Paul) et Foucauld (sur saint Charles de Foucauld), en 2016 et 2019. Les deux albums ont été lauréats du Prix de la bande-dessinée chrétienne au Festival d’Angoulême.

La série d’ouvrages poursuit un engagement à faire entrer davantage de spiritualité dans la bédé contemporaine, comme Jean Dufaux l’avait exprimé à cath.ch suite à la sortie de Vincent. Assurant que sa foi personnelle avait motivé l’œuvre, le scénariste avait précisé que «la dimension spirituelle ne manque pas qu’à la BD, elle manque au monde, tout simplement, qui en souffre».

Jean Dufaux (scénario), Martin Jamar (dessin, couleurs)
Matteo Ricci dans la Cité interdite
Dargaud 2022, 56 p.


 

Pour en savoir plus sur ce qui motivait Matteo Ricci

Matthieu Bernhardt, Un aller simple. L’aventure chinoise de Matteo Ricci, paru dans notre dossier Pérégrinations jésuites, avril 2021.
Spécialiste de la littérature de voyage à la Renaissance et des Missions jésuites en Extrême-Orient aux XVIe et XVIIe siècles, chargé d’enseignement à la Faculté de Lettres de l’Université de Genève, Matthieu Bernhardt, est notamment l'auteur de La Chine en partage, sur les traces du Père Matteo Ricci. En scrutant avec minutie les écrits que Ricci a lus pour les accommoder à ses objectifs, et ceux qu’il a écrits mais qui ont été accommodés à d’autres objectifs avant de les diffuser, l’auteur conduit son lecteur à l’intérieur même du projet missionnaire de Ricci. Passionnant!

Benoît Vermander sj, Matteo Ricci et le fauteuil vide, in choisir, avril 2010

Michela Fontana, Jésuites en Chine, in choisir juillet 2009, auteur de Matteo Ricci 1552-1610. Un jésuite à la cour des Ming (Salvator 2010), une bibliographie exhaustive du Père jésuite Matteo Ricci.

Lu 92 fois

CouvLivreChoisir

Coédité par choisir et les éditions Slatkine, ce recueil regroupe douze nouvelles retenues par le jury du concours pour écrivain(e)s lancé par notre revue lors de son 60e anniversaire.

COMMANDER LE RECUEIL


Michel Gounot Godong

Hier traîtres ou champions de la version, aujourd’hui passeurs de culture, voire même auteurs, les traducteurs suscitent un intérêt certain. Une évolution qu’analyse Josée Kamoun.


Michel Gounot Godong

Scénarios de films imbibés de whisky, cinéastes alcooliques, publicités pour des marques de bière: l'ivresse côtoie depuis des décennies Hollywood. Virée éthylique avec Patrick Bittar dans le cinéma étasunien.