banner religion 2016

Eglises

dimanche, 25 juin 2017 08:30

Des cultes avec les animaux

Écrit par

culte animauxProtestinfoChiens, chevaux, cochons d’Inde ont accompagné les humains au culte samedi 1er juillet aux Reussilles, près de Tramelan (BE). «Une relation avec un animal, qui est à mon sens symbole de l’innocence, nous permet de vivre une expérience spirituelle», a expliqué la pasteure Françoise Surdez qui prêchait sur le premier récit de la création de la Genèse.

eucharistIl est temps pour les évêques catholiques de cesser d’attendre un accroissement du nombre des vocations au sacerdoce célibataire et de reconnaître que l’Église a besoin de prêtres mariés pour servir le peuple de Dieu. Nous ne pouvons pas avoir une Église catholique sans la célébration des sacrements; et on a besoin de prêtres pour célébrer l’eucharistie, entendre les confessions et donner l’onction aux malades. Au cours de son dernier repas, Jésus a dit: «Faites ceci en mémoire de moi», mais il n’a pas dit: «Instituez des prêtres célibataires.» La nécessité de l’eucharistie prend le pas sur le célibat des prêtres.

MadagascarEn 2008 et en 2009, un immense projet d’accaparement de terres a projeté Madagascar sur la scène internationale : le pays avait l’intention de louer 10 % de ses terres arables, pour 99 ans, à Daewoo Logistics, une société sud-coréenne qui voulait y planter du maïs et des palmiers à huile. Ce scandale a précipité la chute du président malgache. Depuis, le pays est plongé dans une interminable crise politique et économique. Et le projet de Daewoo Logistics est en train d’être réactivé.

Le cas malgache illustre bien les conséquences de l’accaparement des terres. Malgré les richesses naturelles de ses sous-sols, de ses forêts et de ses mers, Madagascar est l’un des pays les plus pauvres de la planète.

mercredi, 18 janvier 2017 17:23

Le réformateur et le peintre

Écrit par

Luthe raphael choisir Fellay17Contemporains, certainement. Esthètes, sans aucun doute. Érudit, à n'en pas douter. Mais d'accord... Raphaël, le peintre de génie (à droite), et Martin Luther, le Père de la Réforme, ne partageaient en rien leur conception de la relation au divin. Jean-Blaise Fellay sj en fait la démonstration en juxtaposant la foi de deux hommes qui pour l'un excellait dans le geste et l'autre dans la parole pour transmettre leur vérité. «... Le génie souple de Raphaël parvient à présenter le monde intellectuel et religieux du pontife d’une manière aussi admirable sur le plan esthétique que dense sur le plan intellectuel. Il dépeint la théologie, la philosophie, les beaux-arts, le droit et la morale d’une manière telle qu’il en fait une somme de l’humanisme chrétien médiéval. C’est très éclairant, car c’est exactement ce que Luther va combattre.»

lundi, 28 novembre 2016 17:03

Religiosité populaire. Le Padre Cicero

Écrit par

En affichant sa bienveillance envers une religiosité emprunte de pratiques «populaires», le Père brésilien Cicero fit au XIXe siècle figure d’ecclésiastique dissident. Une attitude que le pape François appelle aujourd’hui de ses vœux. «Ne vous préoccupez pas de me défendre, mes bons amis, un jour ce sera l’Eglise qui me défendra», disait le Padre Cicero. Ce jour est arrivé.

jeudi, 01 septembre 2016 17:05

Une communauté de destin

Écrit par

Peinture d'Estela TorresDessin d'Estela TorresLa supériorité de l’homme sur l’animal est un postulat culturel profondément ancré, que les connaissances scientifiques actuelles et les avancées de l’éthique bousculent, au point de remettre en cause le droit de manger des animaux. Le pape lui-même dénonce une vision anthropocentrique de la création et appelle à une conversion des consciences.

Le destin de l’homme est étroitement uni à celui de l’animal. L’un ne va pas sans l’autre. L’un a besoin de l’autre. L’homme ne sera parfaitement homme qu’en partenariat avec l’animal. La Genèse ne le suggère-t-elle pas de manière dévoilée ? « L’Éternel Dieu forma de la terre tous les animaux des champs et tous les oiseaux du ciel, et il les fit venir vers l’homme » (Gn 2,18).

“Ma nomination s’insère dans la révolution de la normalité du pape François et dans un objectif d'universalisation du Bureau de presse du Vatican”, explique la journaliste espagnole Paloma García Ovejero, âgée de 40 ans, nouvelle vice-directrice du Bureau de presse du Saint-Siège. Elle a officiellement pris ses fonctions le 1er août 2016. Première femme à occuper un tel poste, aux côtés du nouveau directeur, le laïc américain Greg Burke, celle qui était encore, il y a quelques semaines, correspondante à Rome pour la radio de la Conférence épiscopale espagnole Cadena COPE, explique à I.MEDIA comment elle accueille cette nouvelle mission inattendue. Propos recueillis par Bénédicte Lutaud.

lundi, 08 août 2016 11:46

Eglise et radio

Écrit par

En 2016, le vicariat péruvien de Jaen fête ses 70 ans. Situé dans une région isolée, son principal moyen d’action reste Radio Marañón[1], créée il y a 40 ans, qui joue à la fois un rôle de communicateur, de médiateur et d’instigateur d’actions socio-écologiques. Elle est dirigée par le Père jésuite Francisco Muguiro.

Page 1 sur 16