art2

Livres

vendredi, 17 mars 2017 10:33

Genève, l'esprit solidaire

Écrit par

C’est sur les traces de l’aventure solidaire Nord-Sud de tout un canton que nous entraîne le livre publié par la Fédération genevoise de coopération (FGC) à l’occasion des 50 ans de sa création, en 1966. Car ils sont nombreux ceux qui, au cours du demi-siècle écoulé, ont été impliqués dans «la facette altruiste» de Genève, que ce soit en tant qu’acteurs de la FGC elle-même, de l’une de ses 60 ONG membres ou d’une autorité publique donatrice.

FGC

 

Genève, l’esprit solidaire. 1966-2016
La Fédération genevoise de coopération,
2000 projets à visage humain
Genève, Slatkine 2017, 168 p.

Spielmann2Sarah M. Grimké
Lettres sur l’égalité des sexes
Introduction, traduction et notes par Michel Grandjean
Genève, Labor et Fides 2016, 278 p.

Sarah Grimké (1792-1873) a grandi à Charleston en Caroline du Sud, dans une famille riche et influente. Enfant, elle est déjà sensible aux inégalités et sympathise avec les enfants des esclaves des plantations. Adolescente, elle découvre qu’elle ne pourra pas devenir avocate, les études étant réservées aux garçons. Il ne lui reste qu’à combler ses lacunes d’instruction par elle-même... Les manuels de latin et de grec que lui amène son frère Thomas la rendent capable de lire la Bible dans ses langues d’origine, ce qui lui permet de contrer les interprétations de versets bibliques dont abusent certains pour justifier l’oppression des Noirs et des femmes.

mardi, 20 décembre 2016 09:18

Le tourment de la guerre

Écrit par

SoldatsInouïe la somme d’informations concernant les guerres! Une telle connaissance de l’Histoire, mêlé à ce sentiment d’étonnement face à la cruauté vécue par tant de soldats et de personnes est intriguant. L’auteur le révèle, après avoir vu un charnier en Sibérie: «Une chose est de savoir une autre de voir... Cette fois, à titre personnel, j’étais physiquement devant l’effroyable chose.» Un livre qui a captivé deux de nos recenseurs.

Jean-Claude Guillebaud
Le Tourment de la guerre
Paris, L’lconoclaste 2016, 394 p.

lundi, 19 décembre 2016 16:20

René Longet, un humaniste volontariste

Écrit par

Aller a l essentielPartir de l’«indignez-vous» pour aller à l’«engagez-vous». Agir, fédérer, se responsabiliser, prendre conscience des menaces et des défis, se regrouper pour atteindre plus d’efficacité, telle est la morale très volontariste de René Longet. Elle s’est manifestée dans une vie d’engagement à en donner le tournis. Dans la politique d’abord. René Longet a commencé curieusement par le haut, avec neuf ans de présence au Conseil national, puis a terminé avec trois législatures à l’exécutif de la Commune d’Onex. Cela correspond à son très fort désir de rester au contact de la réalité. Socialiste certes, mais pragmatique.

René Longet
Aller à l’essentiel. Repères pour notre temps
Entretiens avec Sandra Widmer Joly
Bière-Nîmes, Cabédita-Riresc 2016, 104 p.

jeudi, 01 décembre 2016 14:48

Itinéraire avec la Samaritaine

Écrit par

Anne Deshusses-Raemy, François Xavier Amherdt, Parole à goûter. Itinéraire catéchétique pour adultes: la Samaritaine

L’ouvrage propose un intéressant itinéraire catéchétique pour adultes, en neuf étapes, construit en dialogue avec le texte de la Samaritaine (Jn 4,1-42). Cet itinéraire s’adresse à «des adultes qui cherchent à nourrir leur foi et qui ont soif de la Parole». Des adultes qui sont donc invités à une perspective catéchétique en vue de leur propre maturation et non de l’accompagnement de leurs enfants. Voilà qui est salutaire : les adultes sont rarement considérés «pour eux-mêmes», alors que les ouvrir à la Parole et leur permettre de construire une réelle stature de foi est, aujourd’hui plus que jamais, une urgence.

jeudi, 01 décembre 2016 10:04

Les feux de l'action

Écrit par

Depuis la disparition du Journal de Genève, pour lequel il a travaillé durant quinze ans, Thierry Mertenat est journaliste à la Tribune de Genève. Il y assume les reportages culturels ainsi que les « faits divers », la plupart du temps à partir des clichés du photographe de garde. N’étant pas sportif, souffrant de claustrophobie et de vertige, il exerce son métier de façon plutôt sédentaire. Il ne se sentait donc aucunement prédestiné à devenir pompier, avertit-il.
Mais lors d’une représentation du Monsieur Bonhomme et les Incendiaires, en 1995, il revit l’incendie de l’immeuble dans lequel habitait sa famille....

Thierry Mertenat
MertenatLes feux de l’action : En immersion chez les pompiers
Genève, Labor et Fides/Favre 2016, 258 p.

lundi, 28 novembre 2016 15:52

Livres ouvertes

Écrit par

Chaque trimestre, la revue choisir présente une sélection de recensions d'ouvrages.

Martin Maier
Pedro Arrupe (1907-1991). Un supérieur général, témoin et prophète
Paris, Éditions jésuites 2016, 110 p.

Le Père Pedro Arrupe a été un des acteurs les plus marquants du renouveau de l’Église au XXe siècle. Jésuite, supérieur général de son Ordre de 1965 à 1991, membre du concile Vatican II, il a été mêlé de près aux grands bouleversements religieux, sociaux et politiques qui ont conditionné l’évolution de l’Église catholique dans sa relation au monde contemporain. L’inculturation de la foi, l’affirmation du lien entre la foi et l’engagement pour la justice, une vision pastorale plus universelle, un dialogue ouvert avec l’athéisme, la théologie de la libération, l’option préférentielle pour les pauvres, la création d’un service en faveur des réfugiés, l’intensification du dialogue œcuménique et interreligieux, Arrupe s’est engagé sur tous les fronts. Vrai prophète, il a eu la lucidité et l’audace d’anticiper, au risque d’inquiéter les plus hautes instances de l’Église qui ne lui ont épargné ni critiques ni mesures vexatoires. Au moment de l’épreuve comme au cours de sa dernière maladie, il a fait preuve d’une immense patience et d’un indéfectible optimisme, soutenu par son amour du Christ et de l’Église et une vie spirituelle – mystique – intense, nourrie par les Exercices spirituels.
D’origine basque, comme Ignace de Loyola, solidement enraciné dans la spiritualité ignatienne, le Père Arrupe a réformé et dynamisé la Compagnie de Jésus. En la ramenant à ses sources, il l’a sortie, non sans résistances, de certains vieux schémas, pour l’introduire de manière plus décisive et audacieuse dans le monde contemporain.
L’auteur de cet excellent petit livre a su dégager l’essentiel de la pensée d’Arrupe, en esquissant à grands traits un portrait fidèle de ce jésuite qui a marqué de son empreinte non seulement l’histoire de la Compagnie de Jésus, mais aussi celle de l’Église catholique à une époque particulièrement turbulente.
En terminant sa lecture, on se prend à désirer voir paraître un jour en français une biographie complète de cette personnalité d’exception qui, avec d’autres protagonistes, incarne le renouveau de l’Église à la fin du XXe siècle.
Pierre Emonet sj

lundi, 28 novembre 2016 15:49

Le Christ : y a pas photos !

Écrit par

ChristPhotos«Soyez Jésus.» L’incitation occupait toute la page du quotidien. Au bas, en petites lettres, rendez-vous était donné pour le casting d’un film à venir. Qui répondit à l’invitation? Probablement des hommes correspondant au modèle « stéréotypé » forgé par la peinture et le cinéma et inscrit dans la mémoire collective : homme barbu, la trentaine, cheveux longs, visage oblong...
Nathalie Dietschy, Le Christ au miroir de la photographie contemporaine, Neuchâtel, Alphil-Presses universitaires suisses 2016, 358 p.

« Soyez Jésus. » L’incitation occupait toute la page du quotidien. Au bas, en petites lettres, rendez-vous était donné pour le casting d’un film à venir. Qui répondit à l’invitation ? Probablement des hommes correspondant au modèle « stéréotypé » forgé par la peinture et le cinéma et inscrit dans la mémoire collective : homme barbu, la trentaine, cheveux longs, visage oblong... Pourtant (faut-il le rappeler ?) les textes des évangiles n’offrent aucune indication sur le physique de Jésus et ne s’accompagnent d’aucun portrait.

Page 1 sur 20