bandeau art philo
mardi, 12 octobre 2021 13:53

Le légionnaire et l’enfant

Écrit par

Bettens3Théologienne et journaliste, Myriam Bettens nous offre (c’est le mot approprié) dans ce petit livre adressé à sa fille, l’enfant du titre, un pan de sa mémoire familiale. Elle retrace la vie difficile… très difficile de Fernand, son grand-père. Animé d’une soif d’autonomie et d’une force de vie impressionnante, cet homme a souvent croisé la violence (d’État notamment), la misère, le manque d’amour et la mort, mais il s’est toujours relevé. C’est avec finesse et respect, à travers un récit où chaque mot compte, tressé entre présent et passé, que sa petite-fille lui rend hommage.

Fernand est né à Vallorbe, en 1928, au sein d’une famille ouvrière. Une époque où les pauvres sont chargés de «tares» et leurs enfants placés parfois dans de «bonnes» familles pour y être «sauvés» … à coup de triques et de labeur. À 16 ans, pas encore révolu, en pleine Seconde Guerre mondiale, le jeune homme fuit la Suisse et traverse la frontière pour s’engager dans la Légion. Ce sera les horreurs de l’Indochine, puis l’Algérie, avant le retour en Suisse et sa rencontre avec Georgette, sa future femme.

En invitant chacun à retracer par l’écriture l’histoire de sa famille, de son entreprise ou de son association, Terres d’encre cherche  à valoriser la mémoire locale. Le légionnaire et l’enfant ouvre superbement la route de cette nouvelle collection des éditions St-Augustin. Chaque mot compte dans ce récit miroir de plusieurs mémoires, plus thématique que chronologique, entrecoupé de lectures pertinentes sur les événements du passé et de photographies familiales. L'auteure se fait passeuse de liens d'une génération à l'autre.

Myriam Bettens
Le légionnaire et l’enfant. L’histoire de mon grand-père
Col. Terres d’encre, Saint-Maurice, St Augustin 2021, 120 p.

Lu 207 fois
Plus dans cette catégorie : « 7 petits mots... Louis Massignon »

CouvLivreChoisir

Coédité par choisir et les éditions Slatkine, ce recueil regroupe douze nouvelles retenues par le jury du concours pour écrivain(e)s lancé par notre revue lors de son 60e anniversaire.

COMMANDER LE RECUEIL


Michel Gounot Godong

Hier traîtres ou champions de la version, aujourd’hui passeurs de culture, voire même auteurs, les traducteurs suscitent un intérêt certain. Une évolution qu’analyse Josée Kamoun.


Michel Gounot Godong

Scénarios de films imbibés de whisky, cinéastes alcooliques, publicités pour des marques de bière: l'ivresse côtoie depuis des décennies Hollywood. Virée éthylique avec Patrick Bittar dans le cinéma étasunien.