banner societe 2016

Psychologie

Comment aider les migrants à se sentir acteurs de leur devenir ? En commençant par changer notre propre modèle, pour ne plus les voir comme des personnes porteuses de déficits, mais comme des sources de créativité. Pour prévenir les maladies dues à l’absence de liens sociaux, rien de tel que la reconnaissance !

L’analyse des liens entre migration et santé ne peut faire l’économie d’une définition de ces deux termes. La santé est le fait d’être et se sentir acteur et auteur, individuel et collectif, de son devenir : elle n’a aucune corrélation avec la présence d’une souffrance, l’être humain étant par essence jouissant et souffrant.[2] Ensuite la migration. Nous sommes tous des migrants, dans la mesure où chacun et chacune, quelles que soient la nature et l’importance de ses déplacements spatiaux, change de mon-des plusieurs fois au cours de sa vie.

lundi, 10 février 2014 16:12

Résilience dans la Bible

Écrit par

La Bible suggère que le bonheur compris comme une absence de soucis est illusoire face à la réalité. Elle propose un bonheur entendu comme une plénitude de vie, toute la vie, en y introduisant une dynamique transcendantale. Celle-ci ouvre la porte sur l'espérance a priori folle de la résurrection, hors cadre humain normal, mais néanmoins en cohérence profonde avec l'expérience de vie.

vendredi, 03 mai 2013 12:15

Réapprendre à parler

Écrit par

En cette période hivernale, je me retrouve souvent en pensée à Assise, dans la magie des oliveraies argentées et la quiétude des pins. Je songe aux Fioretti qui ne cessent de me fasciner et à la Prédication de saint François aux oiseaux de Giotto. Je m'émerveille de son pouvoir de rassembler, d'être écouté et entendu. La voix du saint était inspirée et sa parole accessible à ceux qui se groupaient autour de lui, car rien ne faisait obstacle entre sa bouche et leurs oreilles et leur cœur.

L'auteur indique ici quelques pistes pour la compréhension de la constitution de la personne humaine. Il rappelle ce qui se passe alors que le psychisme du tout petit est en train de se former. A la satisfaction du besoin primaire du bébé succède le désir, modulant peu à peu son attitude face aux autres et face à la vie. Plus tard, les attentes contradictoires des parents sont elles aussi facteur de difficultés chez l'enfant, qui peuvent lui interdire de trouver sa place dans la société. C'est alors que le terrain de la violence risque d'être investi.
dimanche, 06 mai 2012 02:00

Une thérapie d'avenir

Écrit par
Indien, psychiatre, théologien, Adalberto Barreto a développé une méthode de santé communautaire dans les favelas du Brésil. Centrée sur la participation et une mise en commun des compétences de chacun, elle vise à redonner au malade un pouvoir sur sa vie par l'entraide. Une partie de la réponse aux souffrances serait dans le lien social et la mise en commun des ressources.
lundi, 06 septembre 2010 02:00

Célibat : oser l'amitié

Écrit par
Quel rôle peut jouer, pour quelqu'un qui vit le célibat, une relation d'amitié avec une personne de l'autre sexe ? Est-il même acceptable qu'ayant choisi le célibat on s'engage dans une telle amitié ? La tradition chrétienne pullule d'exemples de relations entre des hommes et des femmes célibataires, depuis Jésus jusqu'à notre époque, et propose une vaste gamme de variantes et d'évolutions possibles à méditer. A cette fin, la psychologie des profondeurs développée par C.G. Jung offre des instruments fort utiles.
mardi, 06 avril 2010 02:00

Le bal des ombres

Écrit par
« Tu ne connaîtras pas la peur, car la peur tue l'esprit. » Franck Herbert, {Dune}
dimanche, 06 juillet 2008 02:00

Se construire en jouant

Écrit par
Le jeu contribue de manière cruciale au développement de l'enfant. Or cette idée ne s'est imposée que récemment et n'est probablement pas universellement acceptée. Car le jeu ne répond pas à des besoins primaires (nourriture, sécurité). Ainsi, un des paradoxes du jeu est qu'il est marginalement abordé par les théories pédagogiques ou psychologiques. Petit tour d'horizon.
Page 1 sur 3