banner societe 2016

Psychologie

mardi, 15 décembre 2020 10:00

Se construire en jouant

Écrit par

Adobe StockLe jeu contribue de manière cruciale au développement de l'enfant. Or cette idée ne s'est imposée que récemment et n'est probablement pas universellement acceptée. Car le jeu ne répond pas à des besoins primaires (nourriture, sécurité). Ainsi un des paradoxes du jeu est qu'il est marginalement abordé par les théories pédagogiques ou psychologiques, écrivaient en 2008 dans la revue Jean Retschitzki et Caroline Wicht, respectivement professeur et assistante au Département de psychologie de l’Université de Fribourg. La chose semble évoluer. Des recherches impliquant cinq classes de 2e Harmos en Valais, soit 79 enfants de 5 à 6 ans, ont mis en évidence les effets positifs de cet outil pédagogique.

vendredi, 24 janvier 2020 10:37

Agir pour le climat: cinq freins

Écrit par

climatPourquoi n’y a-t-il toujours pas plus d’actions individuelles pour contrer le changement climatique? Que faire pour que les individus osent agir dans leur périmètre d’action? Tobias Brosch, chercheur à l’Université de Genève, a synthétisé deux décennies d’études scientifiques sur le changement climatique pour identifier les obstacles au changement des comportements individuels et la façon de les surmonter. Il a identifié cinq barrières psychologiques qui bloquent le changement de comportement individuel.

Thiel RCFMarie-Jo Thiel sur RCF © Radio RCFMédecin, théologienne, professeur d'éthique à la Faculté de théologie de Strasbourg, Marie-Jo Thiel se penche depuis les années 90 sur la question des abus sexuels dans l’Église catholique. Elle a publié en 2018 une synthèse de ses recherches dans une 'somme' de plus de 700 pages. Abordant tous les aspects du problème -historique, juridique, psychologique, théologique et spirituel- elle présente un des panoramas les plus complets à ce jour de la crise qui secoue l’Église, ravageant les personnes, mais aussi les communautés. Parmi ces thématiques, la question du profil des auteurs d'abus sexuels reste assez peu médiatisé. Interviewée par cath.ch, elle explique que les prêtres auteurs d'abus sexuels sur mineur ne sont pas des monstres, ni des fous, mais plutôt des gens d'apparence ordinaire.

lundi, 10 septembre 2018 13:13

Santé mentale

Écrit par

Jacques Besson © Jacques Besson/ ERESLes rapports entre médecine et religion n’ont jamais été simples. Mais pour Jacques Besson, qui a consacré une grande partie de sa vie professionnelle à l’instauration d’un dialogue entre spiritualité et psychiatrie en Suisse romande, leur interdépendance est évidente. Les accompagnateurs spirituels ont bien leur place dans les structures de soins.

Le psychiatre Jacques Besson est professeur honoraire à l'Université de Lausanne. Il a été chef du Service de psychiatrie communautaire du CHUV (Lausanne) jusqu’en juin 2018. Il s’intéresse depuis plus de 30 ans aux rapports entre psychanalyse et religion, et entre neurosciences et spiritualité. Il est l’auteur de Addiction et spiritualité. Spiritus contra spiritum (Toulouse, Erès 2017, 160 p.).

Installation de Cécile Wesolowski (mars-avril 2016) - © Cécile Wesolowski

Un vent nouveau souffle en Occident sur ce qui touche au souvenir du défunt, amorçant une période de «réappropriation du mort» ainsi que des rites autour de la mort. Alors que les cimetières traditionnels sont de moins en moins visités, les mémoriaux éphémères et virtuels se multiplient comme autant de moyens de réécrire l’histoire et d’affirmer le désir de vivre en société.

Jeltje Gordon-Lennox est psychothérapeute et célébrante séculière à Genève. Elle est l’auteure d'ouvrages en français et en anglais sur les rites lors de temps de passage. Parmi eux, Mariages. Cérémonies sur mesure et Funérailles. Cérémonies sur mesure (Genève, Labor et Fides 2008 et 2011). Cet article a été écrit à l’occasion du vernissage de l’installation de Cécile Wesolowski (2016), au Kunstraum de Potsdam (D).

vendredi, 15 septembre 2017 00:30

Ces lieux d’écoute et de partage

Écrit par

Marie-Madelein voit la pierre enlevée au tombeau ©tableau de Bernadette Lopez, www.evangile-et-peinture.orgLe deuil représente l’une des plus grandes souffrances dans la vie d’un être humain. Elle l’atteint dans sa globalité, dans ses dimensions physiques, mentales, émotionnelles et spirituelles. Elle fragilise celui qui traverse cette épreuve et qui avance en terrain inconnu. Le soutien des autres, le partage se révèlent alors bienfaisants et nécessaires. Bien que les humains sachent tous qu’ils connaîtront le deuil d’êtres aimés, ils vivent sans trop y penser. Puis un jour, tout s’écroule; le diagnostic d’une maladie fatale tombe comme un couperet sur la vie d’un proche ou la mort subite enlève brutalement l’être aimé. Il y a alors un deuil à vivre, un séisme émotionnel, un bouleversement accompagné, dans la plupart des cas, d’une grande souffrance. 

Théologienne, docteure en sciences de l’éducation, ancienne professeure en soins infirmiers, Rosette Poletti est une formatrice reconnue en soins palliatifs et en accompagnement de personnes en fin de vie. Elle est l’auteur de nombreux ouvrages sur ces questions et donne régulièrement des sessions au Domaine Notre-Dame de la Route (FR).

Comment aider les migrants à se sentir acteurs de leur devenir? En commençant par changer notre propre modèle, pour ne plus les voir comme des personnes porteuses de déficits, mais comme des sources de créativité. Pour prévenir les maladies dues à l’absence de liens sociaux, rien de tel que la reconnaissance!

Jean-Claude Métraux est responsable du cours « Santé et migration » à l’Université de Lausanne. Il a orienté son travail de thérapeute auprès des familles migrantes. Il a été directeur de l’association «Appartenances» de 1993à 2001.

lundi, 28 novembre 2016 15:29

La réalité des songes

Écrit par

Tableau de Jeanne Lorian, Paris © Philippe Lissac / GODONGSans plongée dans l’inconscient, dans le monde onirique et archaïque, l’homme reste comme amputé. Les songes sont de précieuses portes d’entrée vers la lumière et l’unité intérieure.

Analyste jungienne, formée à la médiation corporelle, Marie Romanens oriente actuellement ses recherches vers l’écopsychologie. Elle est notamment co-auteur avec Patrick Guérin de Pour une écologie intérieure. Renouer avec le sauvage (Paris, Payot 2010, 192 p.).

Page 1 sur 3

CouvLivreChoisir

Coédité par choisir et les éditions Slatkine, ce recueil regroupe douze nouvelles retenues par le jury du concours pour écrivain(e)s lancé par notre revue lors de son 60e anniversaire.

COMMANDER LE RECUEIL


Michel Gounot Godong

Comment notre cerveau dépouille-t-il les ondes sonores et quels impacts ont-elles sur nous? D’où viennent les hallucinations auditives? Des réponses avec la neuroscientifique Valentina Mancini.