choisir

mardi, 23 mai 2017 14:14

Le "Petit Homme" qui y croyait

Écrit par

LittleBoy2Pepper, 8 ans, vit dans une petite ville américaine des années 40. «Je suis un nabot ou quoi?» demande-t-il au médecin qui constate année après année qu’il ne grandit pas. «Disons que tu es un... petit bonhomme». Little Boy se fait harceler par les gosses du quartier, et n’a pas d’ami... à part son père, avec qui il invente toutes sortes d’aventures héroïques, au cœur desquelles, au moment critique, a invariablement lieu cet échange rituel: «-On peut y arriver! T’y crois? -Oui, on peut y arriver! J’y crois!»

Lorsqu’après l’attaque des Japonais à Pearl Harbour, son frère aîné est considéré inapte à l’engagement militaire parce qu’il a les pieds plats, son père se sent obligé de partir lui-même au front. Pepper est anéanti. Un dimanche, à la messe, il entend le Père Oliver déclarer: «Si vous avez de la foi gros comme un grain de moutarde, rien ne vous sera impossible... même le retour d’un être cher!».

mardi, 23 mai 2017 13:30

Du nouveau à "Stimmer der Zeit"

Écrit par

Kiechle sjStefan Kiechle sj © jésuites d'AllemagneSuite à un accord entre la Province d’Allemagne de la Compagnie de Jésus et les Éditions Herder, la revue Stimmen der Zeit, la plus ancienne revue culturelle d’Allemagne publiée par les jésuites, fera l’objet d’une restructuration de sa rédaction et de son contenu.

Dès le 1 janvier 2018, le Père Stefan Kiechle sj de Frankfort assumera la direction de la rédaction. Le Père Klaus Mertes sj de Sankt Blasien sera membre de la rédaction. En outre, dans un premier temps, un rédacteur des Éditions Herder, assumera le poste de responsable. L’actuel rédacteur en chef, le P. Andreas Batlogg sj, qui a travaillé 17 ans au service de la revue, occupera à partir du début de l’an prochain une autre charge dans le cadre de l’Ordre. L’Éditeur et la Compagnie de Jésus tiennent à le remercier très chaleureusement pour sa féconde activité en tant que responsable de la rédaction durant les huit dernières années.

Ce changement inaugure une nouvelle étape dans la longue histoire de la revue Stimmen der Zeit fondées en 1865 sous le titre de Stimmen aus Maria Laach et qui depuis 1914 porte son nom actuel. Éditée jusqu’à ce jour par l’ordre des jésuites, la revue paraît chaque mois depuis 1871.

mardi, 23 mai 2017 13:24

Indonésie : Ahok arrêté

Écrit par

Ahok 1Des experts de l’ONU ont demandé lundi à l’Indonésie de libérer le gouverneur chrétien de Jakarta, Basuki Tjahaja Purnama, surnommé Ahok, condamné pour blasphème à deux ans de prison, et d'abroger des lois sur le blasphème. Sa condamnation avait créé la stupeur, faisant craindre une montée de l’intolérance religieuse dans le plus grand pays musulman du monde.

Aujourd’hui âgé de 50 ans, Ahok, premier gouverneur non musulman en un demi-siècle et le premier issu de la minorité chinoise, avait accédé automatiquement à ces fonctions en 2014, après l’élection à la présidence de son prédécesseur Joko Widodo, dont il était alors l’adjoint. L’affaire est directement liée à la campagne pour l’élection au poste de gouverneur, que Basuki Tjahaja Purnama a perdue en avril. Il demeure cependant gouverneur jusqu’en octobre.

M. Spilker, réd. en chef de kath.ch, et U. Tilgner © Jacques BersetM. Spilker, réd. en chef de kath.ch, et U. Tilgner © Jacques BersetFustigeant la politique occidentale au Moyen-Orient, le journaliste allemand Ulrich Tilgner, qui a couvert pendant plus de trois décennies les endroits chauds du Moyen-Orient, a déploré la visite du président américain Donald Trump en Arabie saoudite, pour y vendre des armes pour plus de 100 milliards de dollars. Invité à Einsiedeln le 21 mai 2017 par l’œuvre d’entraide catholique Aide à l’Église en détresse (AED), ce grand spécialiste du Moyen-Orient était l’un des débatteurs à une table-ronde sur la responsabilité des religions dans la guerre.

Lutter contre les terroristes islamiques uniquement par des moyens militaires ne suffit pas, cela peut même être contre-productif, estime Ulrich Tilgner. «Un civil tué dans un bombardement, ce sont à coup sûr dix nouvelles recrues pour Daech!»

mardi, 23 mai 2017 09:02

Mineurs non accompagnés

Écrit par

couv 683L’Alliance pour les droits des enfants migrants (ADEM) a exprimé ses regrets concernant le résultat de la votation du 21 mai sur l’hébergement et l’accompagnement des mineurs non accompagnés dans le canton de Berne. Les Bernois, par 54% des votants, se sont prononcés contre le crédit supplémentaire de 105 millions de francs, pour une période de 4 ans, pour assurer la prise en charge des mineurs non accompagnés (MNA). L’ADEM signale que ces résultats créent un grand flou quant à la pérennité des mesures particulières mises en place par le canton pour l’hébergement et l’accompagnement de ces jeunes.
Le canton de Berne, en effet, dispose depuis plusieurs années de structures spéciales pour les MNA. Avec le transfert de compétence au centre de Bäregg GmbH, il a réalisé une avancée importante, souligne l’Alliance. «Pour la première fois, un canton a mandaté une organisation de protection de l’enfance pour l’hébergement et l’accompagnement de tous les MNA. Cette prise en charge spécifique est justifiée par la plus grande vulnérabilité de ce groupe d’enfants. Les MNA ont un besoin particulier de protection et de mesures d’accompagnement, qu’il est nécessaire de fournir d’un point de vue professionnel.»

mercredi, 10 mai 2017 09:24

Georges Lemaître à l'honneur

Écrit par

VaticanLes trous noirs, ondes gravitationnelles et singularité de l’espace-temps. Cette conférence s’est tenue du 9 au 12 mai 2017 à l’Observatoire du Vatican à Castel Gandolfo. Cette rencontre internationale a voulu rendre hommage à Mgr Georges Lemaître plus de cinquante ans après sa mort et célébrer son héritage scientifique.

Pour les participants, la perte de l’information (unitarité) qui se produit à l’intérieur d’un trou noir, demanderait «d’introduire une théorie, la gravité quantique, unifiant la relativité générale d’Einstein qui décrit l’univers à grande échelle, avec la mécanique quantique du microscome atomique et subnucléaire».

lundi, 08 mai 2017 16:55

Séduction moderne

Écrit par

BrignoliCe livre à la rédaction fluide commence par une ode aux années 70, décrites comme la libération. «Fini le couple plan-plan à l’ancienne, expédié le mari traditionnel» dans ces années où «on pouvait avorter dans les meilleures conditions, grâce au droit à l’avortement promulgué en France», se réjouit l’auteure. Quelques lignes plus loin viennent les années 80, «axées sur la performance», puis arrive comme un boomerang le sida, l’explosion d’Internet, etc. «Le progrès continuait, inlassable.»
Mais voilà, écrit Nathalia Brignoli, «le progrès s’est transformé en tyrannie».

Nathalia L. Brignoli
Le chaos de la séduction moderne
Lausanne, Favre 2017, 232 p.

Pour nourrir votre réflexion,
il vous faut choisir !

couv 683un trimestriel culturel
d’inspiration chrétienne
un organe de discernement avec deux thèmes approfondis
par numéros

Libres propos

libres propos lire

Vous êtes désireux de partager avec d’autres un avis, une expérience.

D'autres l'ont fait...

Découvrez leurs propos !

Infos express

21 mai 2017 - Le peuple suisse a accepté la révision de la loi sur l’énergie qui vise à réduire la consommation d’énergie, à améliorer l’efficacité énergétique et à promouvoir les énergies renouvelables. Elle entrera en vigueur début 2018.
21 mai 2017Wim Wenders prépare un documentaire sur le pape, à partir de longs entretiens menés avec lui. Le cinéase allemand insiste notamment sur les question d'écologie et de migration.
4 mai 2017 - Caritas recherche 800 bénévoles pour aider des paysans de montagne. Les travaux peuvent aller de tâches ménagères à la production de fromage ou à la désalpe.
4 mai 2017 - L'environnement a été un absent remarqué lors du débat du 3 mai pour les présidentielles françaises entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen.
27 avril 2017 - «Jamais la liberté de la presse n’a été aussi menacée», s’alarme Reporters sans frontières (RSF) dans son rapport 2017. Attaques anti-médias, fausses informations, répression et triomphe d' »hommes forts » comme Trump ou Erdogan, la carte du monde dressée par RSF est envahie de rouge (« difficile ») et de noir (« très grave ») Lire plus ici