banner societe 2016

Société

vendredi, 28 juin 2019 06:48

Face à la crise de l’autorité

Écrit par

MaltiniEnfants brimés voire aliénés, enfants rois à la limite abuseurs… Entre le tout punition rigidifiant ou le laxisme incohérent, trouver le bon cocktail éducatif qui permet l’établissement d’un bien commun intergénérationnel est un défi de taille. Alliant la fermeté à la bienveillance, la Discipline Positive offre une alternative intéressante.

Marco Maltini, Genève, politologue, est formateur en Discipline Positive. Il anime des ateliers collectifs à destination de parents, d’enseignants ou d’éducateurs, et pratique le soutien parental individuel en Suisse romande.

Godong enfant © Philippe Lissac/Godong© Philippe Lissac/Godong

Imaginez un homme de 48 ans qui n’est jamais allé à l’école et n’a reçu aucun mode d’éducation. C’est le cas d’André Stern, qui témoigne ici de son expérience. Musicien, compositeur, luthier, conférencier et auteur d'ouvrages sur l’éducation de l’enfant, il n’a rien du sauvage analphabète sans-emploi ou de l’asocial que l’on projette sur les «SEF-sans école fixe». Son crédo? Pour que l’enfant apprenne et se développe harmonieusement, il est inutile, voire nuisible, de lui imposer une discipline, de l’envoyer à l’école, ni même de lui donner de cours à la maison.

MatchFoot 18© Giacomo Sini Dans l’Italie de Matteo Salvini, où les ports se ferment aux bateaux qui récupèrent les migrants en mer, il existe une équipe de football qui offre aux réfugiés arrivés d’Afrique une autre perspective: le rêve de pouvoir frapper dans un ballon en compagnie d’autres jeunes qui ont vécu les mêmes tragédies, risqué leur vie non seulement sur des embarcations précaires, mais aussi dans les camps de détention en Libye. L’équipe qui a pour nom Africa Academy Calcio a vu le jour il y a deux ans à Livourne -une ville toscane qui s’est développée et a prospéré depuis le XVIe siècle grâce à l’afflux de marchands et de réfugiés venus du pourtour méditerranéen- avec le soutien de diverses associations et centres d’accueil de la région.

PubCoopGrilladesSupplément du magazine de la Coop, Barbecue, sous-titré L’art de la grillade (mai 2019), s’est fait épingler sur les réseaux sociaux -gardiens anonymes de la morale contemporaine- pour stéréotype sexiste. «Dans la catégorie pub débile, c'est vrai que les pubs estivales pour barbecue et autre brochette de viande sont bien placées», note un internaute. «Vu dans le magazine Barbecue: viande pour le "sexe fort"/légumes et fruits pour les "amies" qui "discutent"....?? On nous prend vraiment pour des quiches!?!! #sexismeordinaire #nomorecliché», ajoute une autre.

vendredi, 28 décembre 2018 10:01

L’avenir passe par la mer

Écrit par

mer2© L. BittarLe Père Guy Pasquier est un marin du Havre. Il a été durant 15 ans prêtre navigant (l’équivalent des prêtres ouvriers) dans le cadre de la Mission de la mer dont il était l’aumônier national. Il visite toujours aujourd'hui les marins sur leurs bateaux à quai. Une réflexion sur la mer et les océans, pour accompagner notre nouveau dossier sur l'eau qui vient de paraître.

Avec 10 milliards d’habitants à l’horizon 2050, la Terre ne suffira probablement plus à nourrir l’humanité. Avons-nous seulement conscience de l’importance des mers et des océans qui occupent 70% de la surface du globe?

terroirFête du terroir à Presinge, 2015. © UniterreLe peuple suisse est appelé à voter le 23 septembre sur deux initiatives populaires liées au contenu de notre assiette: Pour la souveraineté alimentaire et celle dite Pour des aliments équitables. Ces deux textes du syndicat paysan Uniterre et du parti des Verts poursuivent des buts analogues (santé, écologie, bien être animal) et visent un changement de la politique agricole au Nord comme au Sud. Les œuvres d’entraide, notamment chrétiennes, militent également activement pour ces deux initiatives.

mardi, 19 juin 2018 11:35

Le sport au féminin

Écrit par

sport femmeCourse féminine II, Escalade 2012, Genève © Clément Bucco-Lechat/WikipediaLe sport moderne a été inventé par et pour les hommes à la fin du XIXe siècle. Les femmes ont dû conquérir le droit de pratiquer une activité sportive. Aujourd’hui encore, les infrastructures ou l’offre d’activités sportives par le biais des clubs bénéficient en majorité aux hommes (pour 70 % à Genève).[1] Alors, le sport serait-il un des derniers remparts de la ségrégation entre les sexes? Une mixité repensée serait bienvenue. La Ville de Genève empoigne la question.

AnthonyAnthony Levandowski, image WiredL’ingénieur informatique américain Anthony Levandowski a fondé en 2015 Way of the Future (WOTF), une Église qui vénère l’intelligence artificielle. Une façon «d’amadouer» le super-réseau informatique qui devrait prochainement gouverner le monde. Une conviction qui suscite des controverses.

L’informaticien de génie, qui est notamment l’un des pères de la voiture autonome, croit dur comme fer que la singularité fera partie de notre quotidien dans un avenir proche. Ce concept désigne le moment où l’intelligence artificielle (IA) dépassera l’intelligence humaine et deviendra «consciente d’elle-même».

Page 1 sur 10