banner societe 2016

Société

vendredi, 28 décembre 2018 10:01

L’avenir passe par la mer

Écrit par

mer2© L. BittarLe Père Guy Pasquier est un marin du Havre. Il a été durant 15 ans prêtre navigant (l’équivalent des prêtres ouvriers) dans le cadre de la Mission de la mer dont il était l’aumônier national. Il visite toujours aujourd'hui les marins sur leurs bateaux à quai. Une réflexion sur la mer et les océans, pour accompagner notre dossier sur l'eau.

Avec 10 milliards d’habitants à l’horizon 2050, la Terre ne suffira probablement plus à nourrir l’humanité. Avons-nous seulement conscience de l’importance des mers et des océans qui occupent 70% de la surface du globe?

terroirFête du terroir à Presinge, 2015. © UniterreLe peuple suisse est appelé à voter le 23 septembre sur deux initiatives populaires liées au contenu de notre assiette: Pour la souveraineté alimentaire et celle dite Pour des aliments équitables. Ces deux textes du syndicat paysan Uniterre et du parti des Verts poursuivent des buts analogues (santé, écologie, bien être animal) et visent un changement de la politique agricole au Nord comme au Sud. Les œuvres d’entraide, notamment chrétiennes, militent également activement pour ces deux initiatives.

mardi, 19 juin 2018 11:35

Le sport au féminin

Écrit par

sport femmeCourse féminine II, Escalade 2012, Genève © Clément Bucco-Lechat/WikipediaLe sport moderne a été inventé par et pour les hommes à la fin du XIXe siècle. Les femmes ont dû conquérir le droit de pratiquer une activité sportive. Aujourd’hui encore, les infrastructures ou l’offre d’activités sportives par le biais des clubs bénéficient en majorité aux hommes (pour 70 % à Genève).[1] Alors, le sport serait-il un des derniers remparts de la ségrégation entre les sexes? Une mixité repensée serait bienvenue. La Ville de Genève empoigne la question.

AnthonyAnthony Levandowski, image WiredL’ingénieur informatique américain Anthony Levandowski a fondé en 2015 Way of the Future (WOTF), une Église qui vénère l’intelligence artificielle. Une façon «d’amadouer» le super-réseau informatique qui devrait prochainement gouverner le monde. Une conviction qui suscite des controverses.

L’informaticien de génie, qui est notamment l’un des pères de la voiture autonome, croit dur comme fer que la singularité fera partie de notre quotidien dans un avenir proche. Ce concept désigne le moment où l’intelligence artificielle (IA) dépassera l’intelligence humaine et deviendra «consciente d’elle-même».

mercredi, 14 février 2018 09:16

La transition intérieure

Écrit par

HopkinsRob Hopkins. Action de Carême/Pain pour le prochainEnseignant en permaculture en Angleterre et fondateur en 2006 du mouvement des Villes en transition, Rob Hopkins reconnaît que l’approche de la «transition intérieure» fait partie intégrante de son mouvement depuis le début. Il est interrogé pour la Campagne œcuménique de Carême 2018 à propos de sa vision du changement.

dimanche, 03 décembre 2017 17:30

Aumônier à l'hôpital

Écrit par

Luc Ruedin sj a rejoint il y a un an le service d’aumônerie au Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV), à Lausanne. Un service dont le rôle a bien changé depuis le siècle dernier, comme le relève dans la vidéo tournée par choisir le responsable du service François Rouiller.

lundi, 27 novembre 2017 17:29

Des centres d’appels déshumanisés

Écrit par

Staffing clip artDans les années 80, les répondeurs téléphoniques à bande magnétique étaient à la mode. Ils permettaient de laisser un message vocal en l’absence du correspondant. Puis les premiers répondeurs numériques firent leur apparition. C’est à partir de là que commença la lente et longue déshumanisation du téléphone et des entreprises qui travaillent avec cet outil de communication.

Giulia Zarzis2Un autre enterrement dans «le cimetière des inconnus» signe le début du mois d’octobre à Zarzis, une ville côtière du sud-est de la Tunisie, non loin de la frontière avec la Libye. C’est Chamseddine Marzoug, ex-pêcheur, ex-chauffeur de taxi et bénévole du Croissant-Rouge à Zarzis, qui s’occupe des ensevelissements. «Cet été, j’ai enterré 60 personnes», dit-il en montrant du doigt les tas de sable du terrain vague que la commune a mis à disposition du Croissant-Rouge.

Page 2 sur 10