banner politique 2016

Usine de traitement des déchets ménagers, France © GODONG, Fred de NoyelleLors des votations fédérales du 29 novembre 2020, le peuple suisse se prononcera sur la proposition d’un article constitutionnel exigeant que les multinationales basées en Suisse soient tenues responsables quand les entreprises qu’elles contrôlent à l’étranger violent les droits humains ou dégradent l’environnement (pour une présentation plus précise de l’initiative: www.initiative-multinationales.ch). Agent pastoral de l’Église catholique dans le canton de Vaud, engagé dans la pastorale œcuménique dans le monde du travail et en charge de la promotion de l’enseignement social de l’Église, Jean-Claude Huot relit l'initiative au regard de l'encyclique du pape François Laudato si'.

Soldat debout devant un bunker militaire près de la ligne de front, Haut-Karabagh, 5 octobre 2019 © Didier RuefDepuis trois décennies, l'Arménie et l'Azerbaïdjan s’affrontent aux confins de l'Europe pour l'enclave du Haut-Karabagh. Deux armées bien équipées se font face, enterrées dans des tranchées creusées par leurs pères et leurs grands-pères. Parfois, elles se heurtent. Au moins 342 soldats et 24 civils ont perdu la vie dans des affrontements depuis cinq ans. La paix peut-elle s’imposer après tant d’années? Le journaliste Harald Maass et le photographe Didier Ruef proposent une plongée poignante dans cette région meurtrie, à l’articulation entre l'Europe et l'Asie, qu'est le Haut-Karabagh. Un pays qui n'existe pas vraiment, et où propagande, formation militaire à l'école et guerre font le quotidien de la population.

lundi, 24 août 2020 15:39

L’injustice fiscale en question

Écrit par

Tax payment to a lord BNF Fr9608 f11vOn raconte que Louis XIV, pour financer les guerres qu’il aimait tant, était obligé de pressurer d’impôts le peuple de France. La pression était d’autant plus forte que les fermiers généraux (chargés de collecter l’impôt) confisquaient, pour leur cassette privée, le plus gros de la recette. À quoi s’ajoutait ce fait que la noblesse -étant supposée payer «l’impôt du sang» en allant guerroyer, ou ayant acheté quelque charge honorifique- ne payait pas d’impôt, pas plus que le haut clergé. Effet induit: le poids des impôts pesait sur… la conscience du Roi Soleil! Celui-ci s’en ouvrit à son confesseur jésuite qui, après avoir pris l’avis de théologiens en Sorbonne, répondit que le scrupule royal n’avait pas lieu d’être… puisque le royaume était la propriété personnelle du Roi!
Cette parabole historique rassemble tous les ingrédients de l’injustice fiscale.

mercredi, 10 juin 2020 16:14

Dans les gorges de Pankissi, en Géorgie

Écrit par

Georgia abkhaziapankissi ptiteUn enfant joue au pied des montagnes caucasiennes @ Giacomo SiniLa vallée de Pankissi est une région du nord-est de la Géorgie, frontalière avec la Tchétchénie. Dans cette vallée vit un groupe ethnique -les Kistes- aux racines tchétchènes. Ces derniers pratiquent un islam sunnite d'obédience soufie. Chaque vendredi, une fraternité soufie célèbre une cérémonie ancestrale dans la mosquée du village de Duisi. Aux côtés des Kistes vit une autre communauté de réfugiés tchétchènes rescapés des conflits russo-tchétchène de la fin du siècle dernier. Le photographe italien indépendant Giacomo Sini est parti à leur rencontre. Reportage.

DixPrincipalesPreoccupations suisses2019 frEn Suisse, depuis 1992 et le rejet de l'EEE (Espace économique européen), l’incertitude croissante va et vient au grès des circonstances. Or les sociétés qui peuvent s’appuyer sur une politique du centre forte respirent la confiance; en revanche, dans les sociétés polarisées, la peur règne en maître. Il est donc peut-être temps de renforcer à nouveau dans notre pays une politique du centre.

jeudi, 19 mars 2020 18:44

Éco & Co

Écrit par

Le marché des fruits de mer de Wuhan a fermé ses portes après que le nouveau coronavirus y a été détecté pour la première fois. 21 janvier 2020 © Creative Commons Attribution-Share Alike 4.0 InternationalÉco, c’est bien sûr l’abréviation d’économie; Co, celle de Coronavirus. Quelle est l’incidence de la pandémie de coronavirus sur l’économie? Certaines conséquences se sont déjà fait sentir, d’autres sont à venir. Restent les plus profondes, me semble-t-il, mais peut-être pas les plus durables: celles d’ordre culturel, voire spirituel. Elles peuvent avoir une incidence favorable, non plus sur l’économie, mais sur notre société dans son rapport au monde.

À la différence de la crise de 2008 où les errements de la finance mondialisée se sont répercutés, d’abord sur le commerce, puis sur la production, mettant finalement au chômage des millions d’employés de par le monde, la crise du coronavirus, elle, a frappé en premier lieu les servants de la machine économique.

jeudi, 12 mars 2020 10:15

Croisade homophobe en Pologne

Écrit par

homophobieLe site polonais AtlasNienawisci.pl (Atlas de la haine) a indiqué qu’en janvier 2020, 31% des habitants du pays vivaient dans des zones déclarées Libres de l’idéologie LGBT. Une animosité anti-homosexuelle en expansion, qui est soutenue par une partie de l’Église polonaise.
À côté du panneau signalant l’entrée sur la commune de Niedrzwica Duza, une petite ville de l’est de la Pologne, un panneau Strefna wolna od LGBT (zone libre d’idéologie LGBT) a été fixé. Un homme pose fièrement à côté. Des dizaines d’autres exemples peuvent être trouvés sur Internet, de citoyens polonais ayant affiché de tels photos sur les réseaux sociaux. Ces personnes composent le gros des troupes de la «croisade» menée en Pologne contre les milieux LGBTQI+. Le slogan «zone libre d’idéologie LGBT» agit un peu comme leur bannière. Il a été lancé en juillet 2019 par le quotidien conservateur Gazeta polska, qui est allé jusqu’à distribuer des autocollants reproduisant le slogan et arborant un drapeau arc-en-ciel barré.

VenezuelaUne vague de contestation secoue l’Amérique latine depuis l’automne passé: Équateur, Chili, Argentine, Bolivie… Partout est dénoncée la corruption des gouvernements. Au Venezuela, où la crise sociopolitique et humanitaire remonte à 2014 déjà, l’Église s’est positionnée dès le début du côté des opposants. Cette nouvelle forme d’ingérence politique a trouvé son nom: la neutralité positive. Les explications d’un expert épiscopal.

Rafael Luciani est professeur de l’Université catholique Andrés Bello, à Caracas (Venezuela). Il enseigne aussi à l’École de théologie et ministère du Boston College. Il est membre de l’équipe théologique pastorale du Conseil épiscopal latino-américain (CELAM).

Page 1 sur 25