bandeau art philo
mardi, 28 juin 2022 10:25

Une force redoublée

Écrit par

FriedelBohnyNée à Vienne en 1912 et décédée en 2001 à Bâle, l’auteure, encore enfant, est envoyée en 1920 par la Croix-Rouge en Suisse. Elle y a fait ses études d’infirmière en pédiatrie à Zurich. Engagée auprès du Secours suisse des enfants, elle part pour le camp de Rivesaltes (Pyrénées orientales) où sont entassés dans des conditions épouvantables entre 17'000 et 18'000 détenus espagnols, tsiganes et juifs, sous l’occupation allemande. Elle se jette à corps perdu pour distribuer du riz et tenter d’améliorer l’hygiène, de soigner comme elle le peut les malades et d’en faire sortir quelques-uns.

C’est son journal écrit au jour le jour que Michèle Fleury-Seemuller a sorti de l’oubli pour le traduire et le faire éditer. Parmi tant de souffrances, Friedel Bohy-Reiter a fait preuve d’une force extraordinaire. «Il me semble que chaque minute compte, il ne faut pas la laisser passer sans aider –nous qui avons tous les moyens à disposition […] avec force et persévérance, on peut obtenir beaucoup de choses.» S’endurcir? Oui… mais non sans pleurs, lorsque la douleur déborde. Elle donnera le meilleur d’elle-même à tous ces enfants dans la détresse: «Il faut les aimer encore plus pour les aider, les écouter, les consoler, les apaiser.»

«Le besoin d’écrire est une contrainte, en même temps qu’une délivrance […] quand je sens que mon âme s’est vidée» et doute: «Nous qui sommes ici devenons presque complices de cette véritable traite des hommes.» Alors elle s’en remet à «une force redoublée […] la force de Celui qui est unique, qui dure, qui est tout».

Ce livre est poignant de malheur et d’humanité mêlés où la moindre petite fleur ou germination printanière ouvre un espace de vie et d’espérance. Avec tact, compassion, amour.

Friedel Bohny-Reiter, Journal de Rivesaltes, 1941-1942, Chêne-Bourg, Zoé 2022, 184 p.

Lu 134 fois

CouvLivreChoisir

Coédité par choisir et les éditions Slatkine, ce recueil regroupe douze nouvelles retenues par le jury du concours pour écrivain(e)s lancé par notre revue lors de son 60e anniversaire.

COMMANDER LE RECUEIL


Michel Gounot Godong

Hier traîtres ou champions de la version, aujourd’hui passeurs de culture, voire même auteurs, les traducteurs suscitent un intérêt certain. Une évolution qu’analyse Josée Kamoun.


Michel Gounot Godong

Scénarios de films imbibés de whisky, cinéastes alcooliques, publicités pour des marques de bière: l'ivresse côtoie depuis des décennies Hollywood. Virée éthylique avec Patrick Bittar dans le cinéma étasunien.