bandeau art philo

Marie-Thérèse Bouchardy

mercredi, 27 mars 2019 09:33

Àme sœur

HamonvilleDavid-Marc d’Hamonville
Àme sœur
Fragments de vie intérieure
Paris, Albin Michel 2019, 126 p.

Âme sœur, écoute… » Tout au long de ce livre l’auteur parle à son âme à moins qu’il ne parle à l’âme du lecteur…les deux sans doute! Toutes les âmes sont sœurs.
Avoir une âme ne sert à rien.
Si. A apprendre à sourire.
Le sourire non plus ne sert à rien.
Oui mais sans lui, la vie alors ne sert à rien.

mercredi, 20 février 2019 09:32

Voyage à Lhassa et au Tibet central

ChandraC’est le 7 novembre 1881 à Darjeeling, dans le nord de l’Inde, que Chandra Das, déguisé en simple moine sikkimais, accompagné d’Ugyen Gyatso se mettent en route avec Phutchung, des serviteurs et des porteurs, pour le Tibet; leur but était de rejoindre Lhassa, via le monastère de Tashilumpo près de Shigatse. Le Tibet d’alors, passé de l’État protégé à celui d’État dépendant de la Chine, est peu ouvert aux étrangers. Les autorités britanniques entendent utiliser leurs compétences en matière d’arpentage, pour rapporter des informations. Le 13e Dalaï Lama est intronisé à cette époque.

Sarat Chandra Das
Voyage à Lhassa et au Tibet central
Traduit de l’anglais par Florence et Hélène Béquignon
Genève, Olizane 2018, 334 p

jeudi, 28 février 2019 08:23

Les hommes et la mer

Coutansais«L’homme est né de la mer, mais il en a perdu la mémoire… Nous avons passé plus de temps dans l’eau que sur la terre.» L’auteur, directeur de recherches du Centre d’études stratégiques de la Marine (CESM), revisite notre conception de l’histoire, pour «réunir nos deux hémisphères, terrien et merrien». C’est à une grande aventure qu’il nous entraîne, aussi bien géographique qu’historique, une aventure passionnante à travers des textes, des cartes et de magnifiques photos.

Cyrille P. Coutansais
Les hommes et la mer
Paris, CNRS Éditions 2017, 274 p.

dimanche, 27 janvier 2019 12:45

L’âme poétique persane

ame poetique persaneFerdowsî (v.934-1020), Khayyâm (v.1048-1122), Rûmi (1207-1273), Sa’dî (1231-1292), Hâfez (1325-1389)… ces poètes sont ancrés dans la mémoire collective iranienne jusqu’à faire de leur tombe un lieu de pèlerinage. L’auteur, philosophe et romancier iranien, parle «d’adoration collective […] Se perdre dans l’instant fugitif d’un quatrain de Khayyâm, butiner une sentence de sagesse chez le "maître de la parole" qu’est Sa’dî, s’extasier au rythme torrentiel des transports d’un Mowlânâ (Rûmi), s’identifier à la geste héroïque d’un "pahlevân" -chevalier- dans le Livre des Rois (Ferdowsî) sont autant de voyages que le Persan a la possibilité d’effectuer selon ses disponibilités du moment.»

Daryush Shayegan
L’âme poétique persane
Paris, Albin Michel 2017, 216 p.

dimanche, 27 janvier 2019 12:29

Le Mont Athos et Valaam

couv Zaitsev Jpeg«La douceur du seringat est grisante: il y a dans ce parfum quelque chose qui remonte à des temps russes immémoriaux, et, pour moi, c’est aussi une résurgence du Mont Athos.» L’auteur, né en Russie (1881) et mort à Paris (1872) où il a émigré, évoque les deux pèlerinages qu’il a effectués aux sources du monachisme russe, le premier au Mont Athos (1927) et le deuxième dans l’archipel de Valaam, alors en Finlande (1935).

Boris Zaïtsev
Le Mont Athos et Valaam
Pèlerinage d’un écrivain russe
Genève, Editions des Syrtes 2017, 228 p.

Page 1 sur 8