bandeau art philo
mercredi, 15 juin 2022 10:26

L’Oiselier

Écrit par

DeRouletDaniel de Roulet
L’Oiselier
Genève, La Baconnière 2021, 120 p.

Daniel de Roulet, qui a grandi à Saint-Imier, se penche dans ce roman sur la question jurassienne des années 1970. Le Jura bernois est alors confronté au mouvement autonomiste violent du groupe Bélier, ce qui aboutira le 24 septembre 1978 à la création du canton du Jura. Sur cette période houleuse et des faits réels, l’écrivain engagé brode. Il lance son enquêteur Nicolas de Meienberg (rendant ainsi hommage à ce journaliste courageux) sur une enquête semée de trois cadavres et d’un enlèvement.

«La littérature navigue toujours à la frontière de l’imagination et du réel. C’est même son principal attrait. Pas d’écriture sans invention. Et ce n’est pas en disant JE qu’on retrace mieux le réel puisque chacun se raconte à lui-même sa vie pour en faire un récit cohérent, quelles que soient les incohérences de sa conduite. Le train du réel ne passe qu’une fois. Tout le reste il faut le confier à la littérature.»

Mais la vérité n’a pas été dévoilée et l’omerta demeure: «À quoi bon s’acharner à produire des hypothèses sur si peu de preuves? C’est que le Circulez, il n’y a rien à voir de l’officialité suisse ne saurait nous servir de paravent […] Ce n’est pas parce que la Suisse se proclame un pays sans histoire qu’elle est en dehors de l’Histoire, de ses violences, de ses secrets.» Une situation toujours actuelle.

Écrire pour ne pas oublier, émettre des hypothèses et chercher à se rapprocher au plus près de la vérité: la littérature ré-enchante l’histoire, pour notre plus grand bonheur.

Lu 75 fois
Plus dans cette catégorie : « Le vieil homme et le livre Batouala »

CouvLivreChoisir

Coédité par choisir et les éditions Slatkine, ce recueil regroupe douze nouvelles retenues par le jury du concours pour écrivain(e)s lancé par notre revue lors de son 60e anniversaire.

COMMANDER LE RECUEIL


Michel Gounot Godong

Hier traîtres ou champions de la version, aujourd’hui passeurs de culture, voire même auteurs, les traducteurs suscitent un intérêt certain. Une évolution qu’analyse Josée Kamoun.


Michel Gounot Godong

Scénarios de films imbibés de whisky, cinéastes alcooliques, publicités pour des marques de bière: l'ivresse côtoie depuis des décennies Hollywood. Virée éthylique avec Patrick Bittar dans le cinéma étasunien.