bandeau art philo

Livres

mardi, 25 mai 2021 10:00

Dans la lumière oblique

Écrit par

MattheyFrançoise Matthey
Dans la lumière oblique
Vevey, l’Aire 2019, 84 p.

Eblouie… je suis éblouie par ces poèmes qui visent l’essentiel là où la transparence de la lumière révèle les éclaircies de sens. Au rythme des saisons, tout au long des jours, Françoise Matthey traque l’invisible pour nous sortir de nos torpeurs. Elle déchiffre les signes qui sont à notre portée si nous savons ouvrir les yeux et les oreilles.

mardi, 25 mai 2021 09:54

M, le bord de l’abîme

Écrit par

MinierBernard Minier
M, le bord de l’abîme
Paris, XO 2019, 576 p.

L’intelligence artificielle (IA) fascine et inquiète, non sans raisons. Elle est au cœur de ce thriller noir, dont la trame de facture classique -deux policiers se lancent sur les traces d’un assassin en série pervers sévissant à Hong Kong- sert de prétexte, comme dans la plupart des bons polars, à la peinture d’un monde sombre.

David SauviatMarie David et Cédric Sauviat
Intelligence artificielle, la nouvelle barbarie
Monaco, du Rocher 2019, 314 p. 

Pour Marie David et Cédric Sauviat, ce dernier présidant l’Association française contre l’intelligence artificielle, celle-ci s’inscrit dans une fuite en avant technologique vers toujours plus de déresponsabilisation. L’Intelligence artificielle est décrite comme «un projet technoscientifique d’exploitation utilitaire du monde (…) par essence, totalitaire». «Ce n’est (...) pas un hasard, écrivent-ils, si l’intelligence artificielle et les technologies du vivant se développent en même temps.»
Les auteurs de fait n’accordent guère de crédit à une contribution positive, ni aux possibilités de distinguer aide à la décision et décision, capacité de réactivité de la machine et capacité de pilotage de l’être humain. Leur livre met l’accent sur les retombées négatives de l’IA.

vendredi, 07 mai 2021 19:00

Un essai de spiritualité chrétienne

Écrit par

ZumsteinCet essai vient à son heure. Il est d’une belle intensité théologique et spirituelle. Sa principale force, à mes yeux, consiste à offrir de précieux repères aux chrétiens comme à des personnes en recherche pour comprendre ce qui fait l’originalité d’une spiritualité chrétienne, sans pour autant dévaluer d’autres approches. L’étude et la méditation de l’évangile de Jean, auxquelles le théologien protestant Jean Zumstein s’est longuement consacré et qu’il a explicité et commenté dans d’autres ouvrages, trouvent ici un aboutissement concret dans cette proposition d’itinéraire spirituel.

Jean Zumstein, Sur les traces de Jésus. Un essai de spiritualité chrétienne, Labor et Fides 2021, 248 p

jeudi, 06 mai 2021 10:01

Le NT sans tabous

Écrit par

Simon ButticazLire les Écritures interroge et souvent déconstruit, ce n’est jamais une entreprise de tout repos. Le lecteur n’est pas maître du texte. Car lire avec un esprit critique signifie évaluer, discerner, choisir. La critique n’étant pas polémique  -elle examine plutôt qu’elle ne distribue les bons ou les mauvais points- l’auteur, professeur de Nouveau Testament et de transitions chrétiennes anciennes à l’Université de Lausanne, insiste dans cet ouvrage sur le fait que «foi et compréhension» font cause commune. La foi revendique une connaissance de l’humanité. Lire les Écritures, c’est donc aussi accepter un détour par l’ailleurs: le monde des premiers chrétiens ou de l’Israël, un monde qui n’est pas superposable au nôtre.

Simon Butticaz, Le Nouveau Testament sans tabous, Genève, Labor et Fides 2019, 192 p.

ZahiCe livre se veut un hommage à tous les étrangers qui contribuent à faire rayonner Genève sur la scène internationale. Il consiste en 126 portraits sur deux pages, accompagnés d’une photo, d’hommes et de femmes d’origine étrangère établis dans notre canton (un par pays représenté). Parmi eux, se comptent très peu de fonctionnaires internationaux, alors même que l’ouvrage a été conçu en vue du centième anniversaire de la Société des nations (l’ancêtre de l’ONU), célébré le 15 novembre 2020. Un choix délibéré que l'auteur, le journaliste Zahi Haddad, explique.

mardi, 06 avril 2021 12:00

L'engagement de Hans Küng

Écrit par

Kung 42589Le théologien suisse Hans Küng est décédé mardi 6 avril, à l’âge de 93 ans. Très critique envers l’Église, il s'était vu interdit d'enseigner la théologie par le Vatican en 1979, suite à une controverse sur le dogme de «l’infaillibilité» du pape. Il avait toutefois été maintenu comme professeur à l'Université Eberhard Karl de Tübingen, où il était directeur de l'Institut des recherches œcuméniques. Très tourné vers le dialogue interreligieux, il œuvrait au sein de la Fondation pour une éthique planétaire et a reçu le Prix Niwano de la paix en 2005. Ses mémoires, publiées il y a quelques 10 ans, permettent de mieux découvrir l'homme, ses convictions et son travail.

Hans Küng, Mémoires II 1968-1980. Une vérité contestée, Novalis/Cerf, Montréal/Paris 2010, 732 p.

MonnotLes Églises ont-elles raté le coche en matière d’écologie? Peut-être pas, mais elles ont pris du retard. Un collectif revient sur l’histoire de l’émergence d’une conscience écologique dans les communautés chrétiennes. L’ouvrage Églises et écologie. Une révolution à reculons part du constat que les Églises, tant catholiques que protestantes, sont porteuses d’innovations majeures en matière sociale, mais ont tardé à s’engager en faveur de l’écologie.

Page 9 sur 53

CouvLivreChoisir

Coédité par choisir et les éditions Slatkine, ce recueil regroupe douze nouvelles retenues par le jury du concours pour écrivain(e)s lancé par notre revue lors de son 60e anniversaire.

COMMANDER LE RECUEIL


Michel Gounot Godong

Hier traîtres ou champions de la version, aujourd’hui passeurs de culture, voire même auteurs, les traducteurs suscitent un intérêt certain. Une évolution qu’analyse Josée Kamoun.


Michel Gounot Godong

Scénarios de films imbibés de whisky, cinéastes alcooliques, publicités pour des marques de bière: l'ivresse côtoie depuis des décennies Hollywood. Virée éthylique avec Patrick Bittar dans le cinéma étasunien.