bandeau art philo
mardi, 24 août 2021 10:23

L’Être caché du cœur

Écrit par

EggerMichel Maxime Egger (éd.)
L’Être caché du cœur
Voies de la contemplation
traduction de Jacques Touraille
Genève, Labor et Fides 2020, 240 p.

«Un chemin de réalisation spirituelle, avec des pratiques de transformation personnelle, une tradition maître-disciple vivante et une approche fondée avant tout sur l’expérience. Voilà ce que recherchent nombre de personnes en quête de sagesse et de transcendance», 

écrit Michel Maxime Egger dans son introduction à la Philocalie des Pères neptiques (Maxime le Confesseur, Grégoire Palamas et bien d’autres), anthologie d’écrits monastiques et de Pères de l’Église (IVe-XVe siècles) à la recherche de l’amour de la beauté. La voie de la philocalie s’adresse à l’être humain né «à l’image et selon la ressemblance» de Dieu (Gn 1,26), à la structure ternaire (corps, âme et esprit) où l’importance est donné au cœur. Elle est «un chemin d’unification et de divinisation de l’être dans une ouverture du cœur aux énergies incréées et à la grâce de l’Esprit saint.»

La dimension universelle et œcuménique de la philocalie et de la prière du cœur nous plonge dans «un patrimoine spirituel incomparable», comme un fondement de notre spiritualité, qu’il est urgent de faire connaître. Après 55 pages de présentation, l’auteur a choisi 400 citations de la philocalie traduite par Jacques Touraille. Il ne suffira pas de les lire, mais de les mastiquer. Ces textes transmettent «un esprit, un souffle, une expérience millénaire de la prière continue et de la vie du Christ.»

Merci à l’auteur, écothéologien orthodoxe et sociologue, pour ce livre qui alimentera toute recherche spirituelle des profondeurs.

Lu 156 fois

CouvLivreChoisir

Coédité par choisir et les éditions Slatkine, ce recueil regroupe douze nouvelles retenues par le jury du concours pour écrivain(e)s lancé par notre revue lors de son 60e anniversaire.

COMMANDER LE RECUEIL


Michel Gounot Godong

Hier traîtres ou champions de la version, aujourd’hui passeurs de culture, voire même auteurs, les traducteurs suscitent un intérêt certain. Une évolution qu’analyse Josée Kamoun.


Michel Gounot Godong

Scénarios de films imbibés de whisky, cinéastes alcooliques, publicités pour des marques de bière: l'ivresse côtoie depuis des décennies Hollywood. Virée éthylique avec Patrick Bittar dans le cinéma étasunien.