banner societe 2016
mercredi, 06 juin 2001 02:00

André Cheptytskyi, artisan de l'unité

Écrit par
Le voyage du souverain pontife en Ukraine laisse-t-il entrevoir une embellie dans les rapports entre catholiques et orthodoxes qui ont subi bien des vicissitudes depuis l'ouverture offerte par le concile Vatican Il, voilà bientôt quarante ans ? Même si des événements majeurs, tels que l'effondrement du régime communiste ou les accords de Balamand de 1993, auraient dû contribuer à surmonter la plupart des obstacles dressés sur le chemin de la réconciliation, il n'est pas déraisonnable de s'interroger sur la réalité des progrès réalisés malgré les efforts prodigués. Et il est légitime de souhaiter que la visite pontificale aide à franchir un pas, sinon décisif, du moins significatif, dans un rapprochement dont les effets se font attendre. C'est aussi l'occasion d'évoquer une personnalité trop peu connue en Occident, celle d'André Cheptytskyi, métropolite de l'Eglise gréco-catholique ukrainienne, archevêque de Lviv, dont nous avons fêté l'an passé le 100e anniversaire de l'élévation au siège métropolitain de Lviv, et qui a précisément oeuvré toute sa vie au rapprochement des Eglises catholique et orthodoxe.
Lu 1945 fois