bandeau actu2
jeudi, 06 avril 2017 14:50

Un dossier partial ?

Écrit par

Mesdames et Messieurs les rédactrices et rédacteurs,

Ce numéro de choisir sur les migrations ne me convainc pas. Tous vos auteurs vont dans le même sens, celui d’une hospitalité chrétienne orientée, conduisant à une ouverture sans frein de l’immigration africaine et musulmane dans notre Europe judéo-chrétienne. Ce mondialisme, voulu, ou alors naïf de la part de certains chrétiens sincères mais aveuglés, conduira à terme au Grand Remplacement et à la soumission de la civilisation chrétienne occidentale à l’islam conquérant.

Pourquoi n’invitez-vous pas des chrétiens conservateurs, apportant une réflexion différente, messagers d’une réalité difficile, d’un réveil prophétique? Par exemple, le Père Henri Boulad, prêtre jésuite égyptien, qui appelle l’Europe à se réveiller. Je cite les conclusions d’un entretien du Père Boulad avec Philippe Pellet, dans un message aux chrétiens européens et aux Français, en mars 2017, à Budapest: «Après vous être débarrassé du communisme et du nazisme, ce serait tragique de tomber dans un fascisme bien pire que les précédent car il se réfère à Dieu, ce qui fait qu’il serait plus difficile de l’éradiquer. Donc, une fois qu’il aura pris racine, vous aurez ce que nous avons connu pendant des siècles chez nous au Moyen-Orient et que je connais dans ma propre famille qui a vécu le massacre de 20’000 chrétiens en 1860, qui a fait que mon grand-père s’est réfugié en Égypte.»

L’éditorial de Pierre Emonet titre Ne pas avoir honte demain. Faisons tout pour que les futures générations européennes, vivant sous la dhimmitude, voire la persécution, n’aient pas à retourner et dénoncer son exhortation à abattre les murs, en appelant la honte sur certains chrétiens soumis aux manipulations mondialistes d’une partie de nos Eglises d’aujourd’hui.

Certes le Christ enseigne d’accueillir l’étranger, mais Dieu nous a aussi donné l’intelligence, le discernement et le bon sens.

Pierre-Alain Tissot

Réponse du directeur de choisir, Pierre Emonet sj, à Monsieur Pierre-Alain Tissot

Cher Monsieur,

Je vous remercie pour vos remarques concernant notre dernier numéro, en partie consacré aux migrations. Vous en critiquez l’orientation au nom des racines judéo-chrétiennes de l’Europe. J’ai l’impression qu’il vous a échappé que c’est précisément au nom de ces racines judéo-chrétiennes que nous abordons le sujet de la migration.

Vous n’êtes pas sans savoir que l’accueil de l’étranger et de l’émigré est, au même titre que le souci de la veuve et de l’orphelin, un des principes fondamentaux de l’éthique judéo-chrétienne. Dans le Nouveau Testament, Jésus est même très explicite: il demande à ce que la solidarité et l’amour du prochain ne fasse jamais acception de personne, et s’étende jusqu’aux ennemis et à ceux qui ne pratiquent pas la même religion; le disciple est invité à imiter la miséricorde du Père, envers toute personne, quelle qu’elle soit.

D’autre part, vous nous reprochez de faire le lit de l’islam. Mais si vous avez lu avec attention ce numéro de choisir, vous aurez remarqué que nous ne parlons pas d’islam mais de réfugiés et de demandeurs d’asile. C’est à dire de personnes dans la détresse. Et lorsqu’une personne est dans la détresse, on ne lui demande ni son pédigré ni sa confession de foi.

Vos remarques me laisseraient entendre que vous vous référez à une conception d’une Europe judéo-chrétienne fondée sur des valeurs de race et de religion plus que sur celles inspirées par la Révélation judéo-chrétienne, et vos propos semblent alors plus inspirés par l’esprit des croisades que par celui de l’Évangile. Or, à choisir, qui est une revue d’inspiration chrétienne, nous essayons tant bien que mal de nous situer dans la ligne de l’Évangile et à l’écart de toute étroitesse raciste ou nationaliste.

Lu 520 fois
Plus dans cette catégorie : « Bonne nuit Précarité et nihilisme »

Libres propos

libres propos ecrire

Un des articles publiés dans la revue ou sur notre site vous interpelle.

Vous êtes désireux de partager avec d’autres un avis, une expérience.

Écrivez-nous !