bandeau actu2

Jacqueline Keune, Monika Hungerbühler

jeudi, 06 juin 2019 17:06

Une Église égalitaire et paritaire

Pub choisirLes théologiennes Monika Hungerbühler, de Bâle, et Jacqueline Keune, de Lucerne ont réagi en décembre 2018 à la démission de l’Église de six femmes de notre pays (2 théologiennes, 3 politiciennes et une engagée dans le développement au niveau national).

Bien avant que les femmes ne se soient détournées de l'Église catholique romaine, c’est cette dernière qui s’en est détournée. Et même si des femmes s'étaient exclues superficiellement de l'Église, elles étaient déjà fondamentalement exclues. Pendant des décennies, elles ont été solidaires d'une institution qui ne l’a jamais été avec elles. Nous comprenons bien qu'une période d’injustice puisse user les personnes et leur faire perdre tout espoir de changement. De même que nous n’acceptons pas les injustices dans le monde, autant nous refusons celles dans notre propre Église et nous nous tenons à l’exigence d’une égalité de droits –une attitude fraternelle dans la parité des personnes.

Libres propos

libres propos ecrire

Un des articles publiés dans la revue ou sur notre site vous interpelle.

Vous êtes désireux de partager avec d’autres un avis, une expérience.

Écrivez-nous !