bandeau art philo
jeudi, 06 décembre 2012 14:38

Image de l'humanitaire

Écrit par

Medecins 43877Sous la direction de Caroline Abu-Sada, Médecins sans frontières : dans l’œil des autres. Perception de l’action humanitaire et de MSF, Paris, Antipodes 2011, 206 p.

Les acteurs humanitaires ne sont pas toujours bien perçus dans le monde car certains contestent les fondements mêmes de leurs actions et pointent les difficultés rencontrées pour accéder aux populations prises dans les zones de conflits. Dans L’œil des autres, l’organisation Médecins sans frontières (MSF) - trente ans d’expérience - tente de comprendre la perception de son action humanitaire.

Deux événements ont décidé MSF suisse à se lancer dans un tel projet : l’assassinat en 2004 de cinq collaborateurs en Afghanistan et un problème d’image en République démocratique du Congo, où les forces de la MONUC (Mission de l’Or­ga­ni­sation des Nations unies en RDC) avaient peint, en 2005, leurs véhicules en blanc comme ceux de MSF, ce qui a induit en erreur les populations de la province de l’Ituri.

Pour MSF, il s’agissait de comprendre tout d’abord comment l’aide humanitaire en général (différenciée de l’aide au développement), puis plus particulièrement celle de MSF, est ressentie par les sociétés dans lesquelles elle intervient. Problème complexe à analyser : comment l’aspect médical de l’organisation est-il appréhendé ? comment se passent les relations soi­gnants/soignés au sein des structures ? comment les patients sont perçus par les populations ? de quelles façons les principes humanitaires - indépendance, impartialité, neutralité - sont compris par les personnes avec lesquelles MSF travaille sur le terrain ? Autant de questions dont les réponses varient suivant les pays, les populations, la nature du conflit, et qui ont suscité de larges débats au sein des équipes. Résultat, l’essai de comprendre comment les gens (patients, autorités, personnel MSF et autres acteurs institutionnels, etc.) perçoivent l’organisation MSF a finalement amené celle-ci à se définir elle-même.

La première partie du livre relate avec une grande précision cette méthodologie : les projets visités sur le terrain, les types de questionnaires, les enquêteurs - notamment les collaborations avec des universités locales passionnées par ce travail -, les groupes de dis­cussions, les entretiens, etc. La deuxième partie est composée d’articles écrits par des personnes extérieures à MSF, qui ont toutes une implication dans le domaine humanitaire et qui ont suivi de près ou de loin le travail de l’ONG : praticiens, doctorants, ac­teurs du maintien de la paix avec mission politique ou militaire, spécialistes de questions de sécurité. Une bonne représentation des diverses facettes de l’humanitaire.

Un ouvrage instructif et convainquant, qui offre quelques clés de compréhension d’enjeux cruciaux de ce monde en pleines transformations, souvent violentes.

 

Lu 2097 fois
Plus dans cette catégorie : « Eté 39 Le religieux à l'hôpital »