banner religion 2016

Klaus Mertes sj

vendredi, 22 novembre 2019 11:00

Pour une obéissance choisie

20 septembre 2019 : Marche des jeunes pour le climat, Fridays For Futur (FFF). Paris (75), France.La notion d’obéissance dans l’Église revêt une importance biblique et spirituelle, mais son traitement est étroitement lié à la question des structures de pouvoir. Selon la manière dont elle est comprise et utilisée, elle constitue la base spirituelle des relations de pouvoir… ou de leur critique. Les exemples actuels, à commencer par la question des abus sexuels, ne manquent pas.

Depuis près de 20ans, Klaus Mertes dirige des collèges jésuites. Il a examiné dans de nombreuses publications le contexte ecclésiastique des abus sexuels. Il est connu pour ses positions en faveur d’un partage de pouvoir dans l’Église et d’une nouvelle morale sexuelle et a écrit en ce sens, avec huit autres personnalités, une lettre ouverte au cardinal Reinhard Marx, le 3 février2019.

vendredi, 26 octobre 2018 10:00

Homosexualité: une arrogante assurance

stgeorgenUniversité Saint-Georges, à Francfort«Des fonctionnaires du Vatican sanctionnent un enseignant allemand parce qu’il traite des homosexuels avec respect!... Si l’affaire n’était pas aussi affligeante, elle ferait rire.» Le jésuite allemand Klaus Mertes s’exprime sans détours. Directeur du Collège jésuite Saint-Blaise, dans la Forêt-Noire, il a publié dans Die Zeit, le 11 octobre passé, un commentaire à propos de l’affaire du Père Ansgar Wucherpfennig sj, remettant cette décision dans le contexte des luttes d’influence au Vatican.

Pour rappel des faits, Ansgar Wucherpfennig sj est recteur de la Faculté jésuite de théologie Saint-Georges, à Francfort. Il vient de voir sa réélection bloquée par la Congrégation pour l’éducation catholique à cause, notamment, de propos qu’il avait tenu sur l’homosexualité un an auparavant, le 14 octobre 2016, dans le Frankfurter Neue Presse.

CouvLivreChoisir

Coédité par choisir et les éditions Slatkine, ce recueil regroupe douze nouvelles retenues par le jury du concours pour écrivain(e)s lancé par notre revue lors de son 60e anniversaire.

COMMANDER LE RECUEIL