banner politique 2016

René Longet

La voiture a profondément changé le paysage physique et social du monde. Nous avons acquis des avantages en terme de mobilité, mais c'est au prix d'une lourde facture dont les générations suivantes hériteront. Si on veut pouvoir continuer à circuler dans le temps, nous devons absolument adopter un mode de gestion rationnel et cohérent, ne serait-ce que pour économiser nos réserves en énergies fossiles. Des solutions existent déjà ; les mentalités, par contre, tardent à s'adapter aux nouvelles donnes. Y aurait-il une approche chrétienne du phénomène ? A l'heure du Salon de l'Auto, choisir propose quelques réflexions écologiques, spirituelles et psychologiques.
samedi, 06 juillet 2002 02:00

De Rio à Johannesburg

Notre planète connaît de graves déséquilibres. Les ressources de la Terre sont très mal réparties entre les hommes et d'immenses besoins restent non satisfaits.Tout être doté de bon sens et d'humanité estimera donc qu'un vaste effort de développement est nécessaire. Mais ce développement ne peut pas être celui que nous connaissons - la Terre ne peut donner que ce qu'elle a. Il doit être axé sur le souci que chaque être humain ait sa juste part des ressources terrestres, et sur la préservation de ces ressources pour les générations à venir. Le Sommet de Johannesburg, qui aura lieu en août, est l'occasion de rappeler les principes du développement durable, les réalisations opérées en 10 ans et le chemin qu'il reste à parcourir.
mardi, 06 avril 2004 02:00

Une mondialisation maîtrisée

La lutte contre la pauvreté et les inégalités de développement ne peut se concevoir que dans le cadre des ressources réelles de la Terre. La dimension sociale de la mondialisation ne peut donc se comprendre en dehors des réalités environnementales. La notion de développement durable donne un cadre et un contenu à cette exigence, qui débouche peu à peu sur des engagements étatiques et sur des réalisations concrètes.
Page 6 sur 6