banner politique 2016

René Longet

Face à la destruction de l’environnement, en ce tournant de l’histoire de notre planète, le jardin, public ou privé, devient un lieu de refuge pour la biodiversité et de bonne gestion des ressources de la nature. Le moment est venu de choisir: veut-on faire de notre Terre un jardin ou un désert ?

Pour la mythologie et la symbolique, le jardin a de tout temps été un espace privilégié. C’est là que l’on recherche la paix, l’inspiration, la beauté. C’est là que l’on convoque le meilleur de la végétation, pour son plaisir, son délassement, pour son utilité aussi. Mais aujourd’hui la nature sauvage est à la peine, l’humanité étend son emprise et sa dynamique destructrice à l’ensemble de la Terre. Du coup, la parabole du jardin, petit coin de paradis domestiqué par l’homme, se retourne: il n’est plus une miniature du monde vu à travers le prisme anthropique, sous la mainmise de l’homme, mais un refuge pour une nature désormais fragilisée, une contribution au nécessaire rééquilibrage de l’environnement. Le jardin devient le symbole d’une gestion responsable.

jeudi, 01 octobre 2015 09:43

Massacre d’une légion

Baud 45252Philippe Baud
Saint-Maurice dans la légende des siècles
Bière, Cabédita 2015, 126 p.

mardi, 08 septembre 2015 14:30

Un débit agité

Trois initiatives populaires relatives à la politique agricole sont en cours en Suisse. Un débat politique, marqué par trois tendances principales.

mardi, 08 septembre 2015 14:25

Alimentation. Une autonomie à reconquérir

De l’agriculture de la nécessité, l’Occident est passé à l’agriculture de l’offre et de la demande, jusqu’à la surproduction. Un mouvement qui se heurte aujourd’hui aux consciences de ces mêmes Occidentaux, qui cherchent à retrouver une certaine virginité écolo-nutritionnelle et socioéconomique.[1]

jeudi, 03 septembre 2015 16:19

Ecopsychologie

Egger 45181Michel Maxime Egger 
Soigner l’esprit, guérir la Terre. 
Introduction à l’écopsychologie
Genève Labor et Fides 2015, 288 p.

Page 2 sur 6