banner religion 2016

Claude Ducarroz

jeudi, 06 janvier 2000 01:00

J'ai rêvé d'une autre papauté

Peut-on imaginer le pape et la papauté... autrement ? On peut toujours essayer. Dans son encyclique sur l'oecuménisme, «Ut unum sint», du 25 mai 1995, Jean Paul II dit en substance quatre vérités sur son propre ministère de pape : L'Eglise catholique a conscience d'avoir conservé le ministère du successeur de l'apôtre Pierre, l'évêque de Rome, que Dieu a institué comme le principe et le fondement permanents et visibles de l'unité (n° 88) ; ce ministère constitue actuellement l'un des principaux obstacles à la réussite de l'oecuménisme (cf. la déclaration de Paul VI au Conseil oecuménique des Eglises, le 10 juin 1969) ; l'évêque de Rome lui-même doit faire sienne avec ferveur la prière du Christ pour la conversion, qui est indispensable à «Pierre» afin qu'il puisse servir ses frères (n° 4) ; il nous faut donc prier l'Esprit Saint afin que nous puissions chercher, évidemment tous ensemble, les formes dans lesquelles ce ministère pourra réaliser un service d'amour reconnu par les uns et par les autres (n° 95). Partageant ce diagnostic et encouragé par cette invitation à la recherche, je me lance dans quelques propositions. Sincères, quoique sans prétention et... sans illusions !
dimanche, 06 mai 2007 02:00

Joseph Ratzinger en Benoît XVI

L'exhortation apostolique de Benoît XVI « Sacramentum caritatis » est censée confirmer les conclusions du Synode des évêques sur l'Eucharistie (octobre 2005). Son intention est fort louable : « Raviver dans l'Eglise un nouvel élan et une nouvelle ferveur eucharistiques » (n° 5) ; son efficacité est une autre affaire. Commentaires.
mardi, 06 mai 2003 02:00

Une Eglise schizophrène ?

J'observe mon Eglise, celle que j'aime et que je sers. En notant certains symptômes, je me demande si elle n'est pas atteinte de schizophrénie.1 Je me limiterai à ausculter sa pratique de trois sacrements, tels qu'ils sont vécus chez nous. Je m'inquiète et je m'interroge.
vendredi, 06 septembre 2002 02:00

Femmes prêtres : suite et pas fin

Le 29 juin dernier, dans un bateau sur le Danube, sept femmes catholiques ont été ordonnées «prêtres». Cet évènement a suscité des réactions fort contrastées. Sympathie, ironie, agacement, colère : rien ne leur fut épargné. Fidèle à sa réputation, la Congrégation pour la doctrine de la foi a aussitôt fulminé l'excommunication. Dont acte. Si contestables et dommageables que soient ces ordinations sauvages, le fait en lui-même mérite mieux que le mépris. Car il se situe au confluent de plusieurs courants de fond qui bousculent actuellement les traditions de l'Eglise catholique concernant les ministères ordonnés.
lundi, 06 mai 2002 02:00

A l'épreuve de la pédophilie

Les affaires de pédophilie au sein de l'Eglise sont sorties au grand jour. La quantité des cas, le silence destructeur des responsables ecclésiastiques qui, jusque-là, accompagnait le plus souvent ces crimes déconsidèrent l'Eglise. Aujourd'hui, elle se voit obligée de prendre ouvertement en main le problème. Réflexion d'un prêtre.
Page 4 sur 5