samedi, 23 mars 2019 09:21

Sommaire choisir n° 691

ÉDITORIAL

La Vérité du travail
par Lucienne Bittar, Genève, rédactrice en chef


TRAVAIL

ÉGLISE
De l’individu à la planète 
par Étienne Perrot, Lyon, économiste, professeur invité à l’Université de Fribourg
Travail: le mot reste le même, la chose est en constante transformation, au point de bouleverser la théorie comme la pratique. Réagissant aux événements politiques et sociaux, la Doctrine sociale de l’Église ne cesse de s’adapter. Chaque texte pourrait reprendre le titre de la première des grandes encycliques sociales, (1891), littéralement: «Au sujet des choses nouvelles». Parmi ces nouveautés, le développement intégral et la financiarisation.

PSYCHOLOGIE 
Numérisation, libération ou esclavage? 
par Aliénor de Boccard, Lausanne, psychologue sociale et du travail
Les dernières décennies ont été fortement marquées par un changement de taille dans l’univers du travail: l’installation dans tous les secteurs, à tous les niveaux, d’une numérisation globale. Que penser de cette évolution? Relève-t-elle seulement du rapport individuel à la machine ou d’un changement sociétal profond de la place et la valeur même du travail?

POLITIQUE
Projets de révision de la loi sur travail 
par Thomas Wallimann-Saaki, Ennetmoos (Nidwald) président de la Commission suisse Justice et Paix 
L’expression-clé «industrie 4.0» est au centre des scénarios envisagés quand on parle de l’avenir du travail en Suisse. Tous ramènent à une même perspective: le travail tel qu’on l’a connu va disparaître pour faire place à de nouveaux modèles. Ces changements vont se répercuter sur la législation. L’essentiel des projets de révision de la loi sur le travail concerne les temps de travail et de repos. Commentaire.

SOCIÉTÉ
Un marché violent pour les plus fragiles

par Jean-Claud Huot, Lausanne, aumônier dans le monde du travail
Un paysan m’expliquait récemment: «Dans un monde globalisé, il y aura toujours quelque part quelqu’un qui pourra vendre moins cher que moi et quelqu’un qui fera de l’argent avec cette différence de prix.» Cette concurrence à l’échelle mondiale fait aussi des dégâts considérables sur le marché du travail local.

PHOTOGRAPHIE
L’Homo Helveticus de Didier Ruef 
par Céline Fossati, Begnins, journaliste
Un éleveur qui trait sa vache sur fond de montagne, un nettoyeur qui arpente des rues visiblement déjà propres dans sa machine à poutzer, un assembleur de couteaux suisses dans la célèbre usine Wenger… Ces images de Suisses et Suissesses sont autant de clichés faisant écho à notre pays propre en ordre.

TÉMOIGNAGE
Rencontre sur le bitume
avec Michel Simonet, balayeur et écrivain
par Lucienne Bittar, Genève, rédactrice en chef 
Son livre Une rose et un balai en a surpris plus d’un. Un balayeur qui se dit heureux et qui l’écrit haut et fort, avec humour et poésie, forcément ça interpelle. Marié et père de sept enfants, le Fribourgeois Michel Simonet a opté pour un travail humble, peu rémunéré, mais offrant une plus grande liberté à ses yeux. Un travail assumé dans un esprit évangélique.

ÉCONOMIE
Les syndicats à l’ère du numérique 
par Luc Cortebeeck, Bruxelles, syndicaliste, membre du Conseil d’administration de l’OIT
La question de l’avenir des syndicats est généralement posée par des personnes pour qui il est évident que ceux-ci ont fait leur temps. Certes, l’évolution des technologies et des mœurs a des conséquences sur les relations de travail, mais cela signifie-t-il pour autant que les syndicats n’ont plus de rôle à jouer ? Un détour par l’histoire, avec un aperçu sur cette révolution sociale que fut la création de l’OIT il y a 100 ans, peut convaincre du contraire.

ÉCONOMIE
Entreprendre, sans en faire un fromage
par Myriam Bettens, Genève, journaliste
Se créer un emploi à la mesure de ses besoins et valeurs: avec Internet, ce rêve devient réalité pour certains. C’est ainsi que la première Crémerie Végane de Suisse romande a ouvert ses portes à Genève en début 2018.

ÉCONOMIE
Artisan d’art, un métier d’avenir ...en Asie ?
par Céline Fossati, journaliste choisir 
Dernière manufacture européenne de harpes de concert 100% artisanales aux côtés de deux marques qui fabriquent en série (Salvi en Italie et Camac en France), David est une référence auprès des orchestres et des solistes. Cela assure-t-il du beurre dans les épinards? Autant aimer les épinards sans beurre, et les agrémenter d’une bonne dose de passion. 

ANALYSE
Les dérives de la modélisation 
par Jean-Nicolas Moreau, Nanterre, fondateur et président honoraire du cabinet Res-EuroConseil 
Les risques psychosociaux individuels -stress, dépressions, burn-out, harcèlements, absentéisme, suicides- ont pris la place des débrayages et autres formes «de cession collective du travail». En cause, l’élévation au rang de Vérité des modèles procéduraux, scientistes et fermés, de gouvernance des entreprises. L’obligation de conformité à la règle étouffe la singularité et met les employés en position de dissonance…

ANALYSE
À l’épreuve de la génération Y 
par Max Lovey, Genève, doctorant en science politique 
Beaucoup a été dit sur la relation au travail des jeunes générations qui seraient plus attachées que les anciennes à la notion d’épanouissement personnel et ne se retrouveraient pas dans les structures actuelles du marché de l’emploi. Une étude genevoise relativise cette analyse. Différences, certes il y a, mais pas pour les raisons avancées.

REGARD
Colleur d’affiches, diplomate 
par Eugène, Lausanne, écrivain
Le boulot cool. La planque parfaite. Étudiant en lettres à l’Université de Lausanne (UNIL), je décroche en 1992 le job idéal: coller les affiches du théâtre La Grange de Dorigny, situé sur le campus. Il s’agit de les placarder dans le bâtiment des sciences humaines, un peu dans celui de HEC et aussi au centre ville de Lausanne. Quoi de plus simple? 


BULLSHIT

SOCIÉTÉ
C’est vrai cette foutaise ? 
par Sebastian Dieguez, Fribourg, chercheur en neurosciences 
2016 aurait signé notre entrée dans l’ère de la post-vérité, un monde régi par des «circonstances dans lesquelles les faits objectifs ont moins d’influence pour former l’opinion publique que l’appel à l’émotion et aux croyances personnelles». Ne s’agit-il pas, de fait, d’une excroissance, d’un type de rapport au savoir et à la vérité déjà fort ancien, baptisé aujourd’hui? Ne nous méprenons pas, derrière ce mot argotique anglais se cache une inquiétante réalité.

MÉDIAS
What the fake ?
par Antoine Droux, Lausanne, journaliste RTS 
What the fake? Inspiré de l’expression anglo-saxonne what the fuck, ce titre a été choisi par la RTS en 2018 pour un jeu en ligne. Objectif? Montrer à quel point on peut se faire tromper par les informations disponibles en quelques clics. Partagées des centaines de milliers de fois, commentées à la folie, ces nouvelles délibérément fausses peuvent désormais déstabiliser un pays, faire vaciller une économie, ruiner des vies.

MÉDIAS
Journalistes, jusqu’au bout 
par Dominique von Burg, Genève, président du Conseil suisse de la presse 
Le panorama médiatique a subi les bouleversements que l’on sait. Les sites d’information ou de propagande se multiplient sur la toile. Les journalistes eux-mêmes ne doivent plus se soumettre à un contrôle rédactionnel quand ils s’expriment sur un blog, sur , ou autres. Une évolution qui a mené le Conseil suisse de la presse à élargir le champ déontologique de la profession..


CULTURE

EXPOSITION
Fly to the moon
par Geneviève Nevejan, Paris, journaliste et historienne d’art
Célébrer le premier pas sur la Lune est peu banal pour un musée. Le Kunsthaus de Zurich s’empare du 50 anniversaire de l’événement pour explorer jusqu'en juillet le regard posé sur cet astre qui, du romantisme à l’époque contemporaine, alimente les fantasmes les plus fous.

CINÉMA
Werner Herzog
par Patrick Bittar, Paris, réalisateur de films
Le cinéaste allemand Werner Herzog est mis à l’honneur de la 50 édition de Visions du Réel, le Festival international de cinéma de Nyon (5-13 avril 2019), pour l’ensemble de son œuvre. Comment s’en étonner? Choisir quelques films de Werner Herzog sur la soixantaine tournés en 55 ans sur tous les continents ne donnerait qu’une idée très réduite de son génie.

ÉVÈNEMENT
Il est une foi. Entretien avec Briana Berg
co-responsable de la programmation de ces rencontres cinématographiques
par Patrick Bittar, Paris, réalisateur de films 
La place de la spiritualité des femmes dans la société, celle qui leur est accordée ou pas, tel est le thème de l’édition 2019 des (Église catholique romaine de Genève). Dans la suite de notre dossier sur les femmes d’octobre 2018, est cette année encore de la partie, pour une soirée de projection-débat autour de Ida, un film du polonais Pawel Pawlikowski, sorti en 2013.

LIBRES PROPOS
Sodome et Gomorrhe
par Dominique Rey, papa, grand-papa et professeur de philosophie retraité
La plupart des membres des communautés chrétiennes sont abasourdis et meurtris par les révélations qui leur éclatent à la figure bientôt quotidiennement: des prêtres et évêques abuseurs, d’autres complices par leur silence. Enfants agressés sexuellement, religieuses soumises à l’esclavage sexuel et à l’avortement clandestin. C’est Sodome et Gomorrhe.

LIVRES OUVERTS
Recensions n° 691
Chaque trimestre, la revue choisir présente une sélection de recensions d'ouvrages.

Le discernement des esprits

Godong chapelle NotreDame dOrient Sermizelles France Philippe Lissac

Le milieu familial et social, l’éducation, la religion, les expériences personnelles influencent nos choix. Comment reconnaître dans ce brouhaha intérieur la voix du Seigneur? Par la pratique du discernement.

Un article de Pierre Emonet sj


Éduquer ou ne pas éduquer

Godong enfant

Les théories pédagogiques concernant les enfants évoluent constamment. Deux voies sont présentées: celle de la Discipline Positive et celle du respect de la disposition spontanée de l’enfant.

Un article de Marco Maltini
Une interview d’André Stern


Découvrez
nos dernières éditions

choisir 691 revue culturelle choisir 690 revue culturelle
choisir 689 revue culturelle choisir 688 revue culturelle
choisir 687 revue culturelle couv686 ptite