vendredi, 15 septembre 2017 00:03

Sommaire choisir n° 685

ÉDITORIAL
Viva la muerte!
par Pierre Emonet sj, directeur de choisir

RÉVOLUTIONNAIRES

ÉCLAIRAGE
Continuité et ruptures 
Un entretien avec François Hartog, historien
par François Euvé sj, Paris, rédacteur en chef de la revue Études
Le rapport que nos sociétés ont au passé, au présent et à l’avenir évolue au fil des siècles, influençant nos lectures de l’histoire. Ce que nous appelons réforme et révolution renvoie toujours à des notions de continuité ou de rupture du temps. L’historien François Hartog, de l’École des hautes études en sciences sociales de Paris, consacre ses travaux actuels aux formes historiques de temporalisation. Il nous livre son analyse.

BIBLE
Jésus, un insurgé millénariste?
par Daniel Marguerat, Lausanne, éxégète 
Jésus cherchait-il la révolution? Ne dites pas trop vite non. Car ses paroles, ses gestes, sa prédication menèrent certains à penser: avec lui commence le Grand Soir! La seule façon de répondre à la question est de comparer Jésus aux révolutionnaires de son temps.

THÉOLOGIE
Révolution et foi chrétienne
par Martin Maier sj, Bruxelles, secrétaire des affaires européennes du Centre social jésuite européen
«La catastrophe, c’est que tout continue», écrivait le philosophe juif Walter Benjamin dans les années 30 du XXe siècle. Face au changement climatique et à d’autres évolutions planétaires catastrophiques, ce constat apparaît d’une actualité brûlante. Un changement de cap radical, une révolution de notre civilisation est indispensable pour sauver l’avenir de l’humanité. Réflexions bibliques et théologiques à ce sujet.

HISTOIRE
Un communisme religieux
La guerre des paysans (1524-1525)
par Jean-Blaise Fellay sj, Villars-sur-Glânne (FR), historien de l'Eglise
La révolte paysanne du XVIe siècle en Allemagne et en Suisse a été vue par Karl Marx comme une première expression du communisme (la révolution russe du siècle passé s’appuya d’ailleurs sur les masses paysannes). Or la dimension religieuse et eschatologique était prioritaire chez ses penseurs radicaux. Le mouvement connut l’échec et favorisa même en Allemagne le triomphe de l’absolutisme.

1914-1918
Les camarades de l'Est en Suisse

par Jean-François Fayet, professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Fribourg
Durant la Première Guerre mondiale, une centaine de révolutionnaires polonais et russes trouvèrent refuge en Suisse, transformant notre pays en un bastion du socialisme international. C’est de Berne, Zurich et Genève que se pensera notamment la révolution d’octobre 1917.

SOCIÉTÉ
Aujourd’hui, l’écologie nouvelle !
Entretien avec Dominique Bourg, professeur à la Faculté des géosciences et de l’environnement, Université de Lausanne
par Valérie Bory, Lausanne, journaliste
Avec le succès international du film Demain, qui prône un changement de paradigme par rapport à l’agriculture industrielle et à notre surconsommation, des milliers de nouvelles petites expériences de simples citoyens voient le jour. Il s’agit d’inverser la course au gaspillage planétaire de nos ressources.

POLITIQUE
Le parfum entêtant du jasmin
La Tunisie, six ans après
par Pierre Desorgues, Paris, journaliste
Le passage d’une révolution populaire à l’établissement d’une démocratie se déroule rarement sans heurts ou tâtonnements, et exige la vigilance de la société civile. Rien d’étonnant à ce que, six ans après, la Révolution du jasmin, le mécontentement de la population civile persiste en Tunisie. La jeune démocratie subit l’épreuve du feu, affrontant de multiples difficultés sociales et politiques.

 

RITES ET DEUILS

PSYCHOLOGIE
Ces lieux d’écoute et de partage
par Rosette Poletti, Lausanne, infirmière en soins généraux et psychiatriques
Le deuil représente l’une des plus grandes souffrances dans la vie d’un être humain. Elle l’atteint dans sa globalité, dans ses dimensions physiques, mentales, émotionnelles et spirituelles. Elle fragilise celui qui traverse cette épreuve et qui avance en terrain inconnu. Le soutien des autres, le partage se révèlent alors bienfaisants et nécessaires.

Mémoriaux éphémères aux morts
Une lutte pour exister
par Jeltje Gordon-Lennox, Genève, psychothérapeute ASP
Un vent nouveau souffle en Occident sur ce qui touche au souvenir du défunt, amorçant une période de «réappropriation du mort» ainsi que des rites autour de la mort. Alors que les cimetières traditionnels sont de moins en moins visités, les mémoriaux éphémères et virtuels se multiplient comme autant de moyens de réécrire l’histoire et d’affirmer le désir de vivre en société.

REGARD
D’Ubik à Halicarnasse
Que faire de soi après sa mort ?
par Eugène, Gryon (VD), écrivain
« Nous sommes en pleine nuit. Les moratoriums sont fermés. ‹Pas en Suisse›, dit Runciter avec un sourire grimaçant. En tant que propriétaire du Moratorium des Frères Bien Aimés, Herbert Schönheit von Vogelsang, bien sûr, venait toujours travailler avant ses employés. (…) Herbert appuya sur une série de touches de commande puis s’écarta: Heureux jour de la Résurrection, monsieur….»

SOCIÉTÉ
Les soins ultimes
Un entretien avec Camille Béguin, thanatopractrice, et Patrizia Cini, photographe
par Lucienne Bittar, rédactrice en chef de choisir
«Embaumer les corps, prendre soin de la vie», tel était le titre de l’exposition organisée en avril par l’Espace Fusterie de Genève. Articulé autour des tableaux de Bernadette Lopez sur la mort et la résurrection du Christ et du reportage photographique de Patrizia Cini sur la thanatopractrice Camille Béguin, le parcours invitait à découvrir l’embaumement et à méditer sur l’impalpable après la mort. Rencontre avec deux des protagonistes.

MUSIQUE
Le mystère à portée de notes
par Jacques Schmitt, journaliste, critique musical
Par son universalité et son immédiateté, la musique est une forme d’art privilégiée. Elle peut nous porter aux arcanes d’une dimension supérieure, ouvrir les cœurs et les esprits aux manifestations invisibles. C’est particulièrement vrai lors de ces moments douloureux et questionnant que sont les deuils.

CINÉMA
Une sombre traversée
par Patrick Bittar, Paris, réalisateur de films
Se plonger dans une quinzaine de films, sortis entre 1959 et 2015 et traitant du deuil, se révèle être une expérience assez déprimante. Au-delà du thème, c’est la manière de l’aborder qui peut à la longue affecter le spectateur. Exit les rites funéraires traditionnels, place à des pratiques plus païennes, relevant souvent du piétinement obsessionnel ou de l’errance mortifère.

 

CULTURE

PHOTOGRAPHIE
Kurdistan irakien
Le combat des Yézidis
par Giacomo Sini, Pise (IT), photographe indépendant
Giacomo Sini a passé les huit dernières années à voyager en marge de ses études, photographiant les réalités sociales et politiques des pays qu’il traversait. En Irak, il a rencontré les Yézidis, qui luttent pour défendre les territoires dans lesquels ils sont établis et pour faire vivre leurs traditions. Reportage et portfolio, à découvrir plus en profondeur sur www.choisir.ch.

EXPOSITIONS
Picasso XXL
par Geneviève Nevejan, Paris, historienne d’art et journaliste
L’art ne fait pas exception à la mondialisation, c’est du moins ce que confirment les quelque soixante institutions qui célèbreront jusqu’en 2019 le déjà très célébré Picasso. La déferlante d’expositions lancée par Laurent Le Bon, président du musée Picasso à Paris, sera toutefois circonscrite à la Méditerranée, cette source d’inspiration féconde à laquelle l’artiste lui-même s’est tant abreuvé.

LIVRES OUVERTS
Recensions n° 685
Chaque trimestre, la revue choisir présente une sélection de recensions d'ouvrages.

Peut-on apprendre à bien mourir ?

FrickEckhard Frick sj, médecin et théologien, s’oppose à l’idée d’une mort conforme à un modèle donné. Il plaide pour un accompagnement spirituel n’excluant personne dans les structures de soins.

Lire l'article "La spiritualité dans les hôpitaux"

Une approche à compléter avec le reportage d’Usch Vollenwyder, de Pro Senectute, dans le secteur des soins palliatifs de l’hôpital de Thoune.

Aumônier à l’hôpital

L’aumônerie du CHUV à Lausanne fait figure de pionnière en proposant un accompagnement spirituel centré sur les besoins de la personne. Les aumôniers, laïques et religieux, sont intégrés dans l’équipe de soin.
Parmi eux, le jésuite Luc Ruedin.

Visionner la vidéo ici