banner politique 2016
lundi, 06 mars 2000 01:00

Russie, contrastes et paradoxes

Écrit par
«Un hymne sans paroles», c'est ainsi que le poète Evgueni Evtouchenko, chantre du dégel dans les années 60, résume l'oeuvre de l'ex-président Boris Eltsine. Enfoncée dans la guerre avec la Tchétchénie, dans de lourdes difficultés économiques et dans des scandales de corruption, la Russie se prépare à de nouvelles élections présidentielles (26 mars). Dans quel état d'esprit ? Lancé par le «Courrier international» et par CSA Opinion, un sondage européen sur l'après-communisme révélait en novembre passé l'ampleur du pessimisme des Russes. Plus de 80% d'entre eux jugent négatives les situations politique, économique, sociale, environnementale et sécuritaire de leur pays. Aussi, même si les libéraux ont opéré lors du scrutin législatif du 19 décembre un retour remarqué, le Parti communiste est loin d'être relégué à l'arrière-plan. La nostalgie d'une époque révolue est là, comme le montre cet article.
Lu 1653 fois