bandeau actu2
lundi, 04 novembre 2019 14:07

choisir fête ses 60 ans et lance un concours de nouvelles!

Écrit par

p1 60ansNovembre 1959, le premier éditorial de choisir, signé par le jésuite suisse Jean Nicod sj, relevait combien il est difficile pour une revue romande d’intérêt général de survivre longtemps: 60 ans plus tard, le pari est gagné. choisir prend même place parmi les plus anciennes revues culturelles de Suisse romande! Nous sommes heureux de partager cet événement, avec vous, chers lecteurs et lectrices, qui nous suiviez fidèlement depuis des années ou depuis peu.


Une si longue aventure éditoriale se place immanquablement sous le signe du mouvement. Il est question dans cet article de notre présent, de ce qui fait notre engagement actuel; de notre passé aussi, avec l’évocation reconnaissante de ceux qui ont porté le projet à ses débuts, ainsi qu’une brève chronologie de l’histoire de choisir; et enfin de l’avenir à inventer, placé en particulier entre les mains créatives des jeunes générations, que nous interpellons à l'occasion de cet anniversaire par le lancement d’un concours littéraire sur le thème du choix.

Aujourd’hui, un trimestriel de discernement

Revue culturelle d’information et de réflexion éditée par les jésuites de Suisse romande, choisir plonge ses racines dans la spiritualité ignatienne, ce qui implique un indispensable sens du discernement, une ouverture à l’autre et un engagement pour la justice. choisir s’intéresse ainsi à tout ce qui bouge dans le monde! Les grands mouvements religieux et spirituels, les audaces de la théologie et de la philosophie, les remises en questions de l’éthique et de la morale, les vicissitudes de la politique nationale et internationale, les déviances de l’économie et de la finance, les problèmes environnementaux, les sciences, les arts et la technologie, presque tous les secteurs de l’activité humaine font l’objet d’informations, d’analyses, de questionnements et, parfois, de prises de position. Des personnalités de référence et même quelques «prophètes» plus dérangeants s’expriment dans nos pages.

choisir© Jesuits Global

Car «la revue ne s’adresse pas uniquement à des chrétiens convaincus, désireux d’entendre leur hiérarchie, mais à des hommes et des femmes confrontés à une réalité complexe, qui cherchent leur chemin et souhaitent voir un peu plus clair pour prendre des décisions constructives et porteuses d’espoir», écrivait en 2009 Pierre Emonet sj, directeur de choisir, dans l’éditorial du n° spécial édité pour le 50e de la revue. Sans donner des mots d’ordre, choisir renvoie ses lecteurs à leur liberté et à leur propre responsabilité. Cette attitude s’inspire d’une mystique héritée de l’expérience d’Ignace de Loyola, fondateur de la Compagnie de Jésus, qui enseigne à chercher et trouver Dieu en toute chose. Une pédagogie parfaitement adaptée au monde contemporain.

«Par principe, choisir ne se situe pas sur le terrain dogmatique et n’a jamais proposé un enseignement systématique, poursuivait Pierre Emonet sj. D’aucuns l’ont regretté. En des temps troublés où les catholiques avaient besoin d’orientation, ils auraient souhaité que la revue des jésuites soit plus exclusivement le porte-parole de l’enseignement officiel catholique. Telle n’est pas sa vocation. (…) L’évolution des mentalités, les soubresauts sociopolitiques, les progrès des sciences et le développement des moyens de communication imposent de nouveaux paradigmes lorsqu’il est question de l’homme, de sa vie en société, de son destin et de son salut.»

Publiée mensuellement jusqu’en juillet 2016, la revue est devenue il y a trois ans un trimestriel qui propose deux dossiers par numéro, autour de thématiques fortes qui rejoignent les préoccupations contemporaines. Elle a accentué sa présence sur le web et participe à des événements donnant lieux à des rencontres avec les acteurs de la société civile, comme les festivals Il est une foi et Histoire et Cité. Elle a eu la chance de recevoir la visite du Père Arturo Sosa sj, Supérieur général des jésuites, en septembre de cette année, et de l'interviewer, notamment sur l'importance de la communication pour l'Ordre des jésuites.

EquipeChoisir AvecSosaetRutishauser sept19


Hier, trois aventuriers

La revue choisir a été créée sous la forme d’un mensuel en novembre 1959, il y a 60 ans, à Fribourg, siège du diocèse de Fribourg-Lausanne-Genève. Héritage du Kulturkampf et de ses articles d’exception, il était alors interdit aux jésuites de Suisse de vivre en communauté. Le provincial suisse de l’époque, Joseph Stierli sj, cherchait à éviter la dispersion des jésuites de Romandie. Il les réunit autour d’un projet porteur: la création d’une revue intellectuelle placée sous la spiritualité ignatienne, comme il en existait déjà une en Suisse alémanique, Orientirung.

Trois jésuites se lancèrent dans l’aventure, les Pères Raymond Bréchet sj, Jean Nicod sj et Robert Stalder sj. Impressionnés par l’étroitesse culturelle du pays, prenant acte du sentiment d’asphyxie ressenti par de nombreux intellectuels et artistes, les fondateurs de la revue voulaient se situer au-delà des frontières de l’institution ecclésiastique et des particularismes. Ils prétendaient répondre à la vocation internationale de la Suisse et participer à la construction d’un monde plus humain et plus chrétien, en accueillant toute valeur spirituelle authentique, en s’ouvrant aux peuples et aux cultures du monde entier.

La naissance de choisir en 1959 fut de fait un événement marquant dans le paysage médiatique de l’époque. Il existait déjà une revue intellectuelle catholique, Nova & Vetera, fondée par le cardinal Journet, de tendance thomiste et plus dogmatique. Avec choisir, les jésuites présentaient le visage d’une Église plus ouverte, dans la lignée de ce qui sera proposé plus tard avec Vatican II.

Dès le départ, par exemple, les rédacteurs mirent l’accent sur la préoccupation œcuménique; des réformés signèrent rapidement des articles dans la revue, ce qui était assez exceptionnel dans la presse catholique francophone de l’époque. En 1962, le siège de la rédaction déménagea à Genève, cité calviniste certes, mais aussi ville internationale. Sa rédaction s’y trouve encore.

Pour en savoir plus sur la revue : brève chronique des 60 ans de vie de choisir.

FondateursRaymond Bréchet sj, Jean Nicod sj, Robert Stalder sj, les trois fondateurs de"choisir", en 1999, aux 40 ans de la revue. © choisir.ch


Demain : un concours littéraire choisir pour jeunes auteurs

Riche de son expérience, fière du travail mené par la chaîne de tous les rédacteurs qui se sont investis pour préserver la ligne éditoriale de la revue et mener à bien ses objectifs, la rédaction regarde avec confiance vers le futur et les jeunes générations. C’est pour cela qu’elle lance un concours littéraire pour jeunes auteurs jusqu'à 35 ans, suisses ou vivant en Suisse, n'ayant pas été publiés plus d'une fois à compte d'éditeur.

Notre revue, culturelle, a toujours accueilli dans ses pages des inédits d’écrivains romands. La belle écriture ne perd par de sa saveur avec le temps. Et surtout, elle se renouvelle sans cesse, génération après génération, ouvrant de nouvelles fenêtres sur le monde. Désireuse de valoriser les jeunes talents de notre pays, la rédaction a décidé de lancer à leur destination un concours littéraire de nouvelles inédites, en langue française. Une manière aussi de marquer la défense de la francophonie, cet espace d’appartenance culturelle à la fois internationale, nationale et locale.

Le thème du concours est le choix. L’expression est libre, tout comme l’objet du sujet. Le mot choix peut certes rimer avec foi… mais il peut aussi amener l’écrivain dans des contrées plus exotiques... Le concours sera officiellement lancé le 5 novembre prochain. Les plus beaux fruits du concours seront publiés dans recueil coédité par choisir et les éditions Slatkine comprenant les quinze meilleures nouvelles. Sortie prévue pour le Salon du livre de Genève 2020. 

Découvrez le règlement du concours ici dès cette date.


 

Lu 365 fois
Plus dans cette catégorie : « Laboratoire de la Vie