bandeau actu2
vendredi, 27 novembre 2015 09:09

Formation des imams

Écrit par

La montée en puissance du terrorisme islamiste en Europe interroge les gouvernements et les responsables de la communauté musulmane. Un effort de structuration de la formation des imams, déjà évoqué depuis plusieurs années, semble se concrétiser dans certains pays, de façon à mieux encadrer les orientations théologiques et idéologiques des prédicateurs.

En Belgique, le ministre de la Justice, Koen Geens, et le président de l'Exécutif des musulmans en Belgique, Noureddine Smaïli, se sont accordés sur la nécessité d'une meilleure unification de la formation des imams. La formation des prédicateurs islamiques auraient lieu dans des universités ou des écoles supérieures, avec un contenu théologique mais aussi une formation en sciences sociales, avec des programmes définis avec le gouvernement fédéral ou les gouvernements des communautés flamande et wallonne. «Nous devons évoluer en direction d'un islam européen», a déclaré le ministre Koen Geens. Noureddine Smaïli, lui-même imam à Liège, a souligné que «la communauté musulmane a tout à gagner à ce que ses imams bénéficient d'une telle formation en Belgique».

En France, Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur, avait reçu mardi les membres du bureau du Conseil français du culte musulman (CFCM). A l’issue de cette rencontre le CFCM, a annoncé la création prochaine d'un certificat qu'il délivrera aux imams, après avoir testé leurs connaissances théologiques mais aussi leur adhésion aux valeurs républicaines. Une initiative qui vise à promouvoir «un islam tolérant et ouvert», selon Anouar Kbibech, le président du CFCM. Le ministre de l'Intérieur a de son côté souligné la «volonté du gouvernement de toute faire pour que les prêcheurs de haines» soient mis «hors d'état de nuire».

En Suisse, un Centre suisse islam et société (CSIS) a été créé à l’Université de Fribourg. Interrogé en octobre dernier à ce sujet par cath-info lors de son passage à Zurich pour l'Aide à l'Eglise en détresse, le Père jésuite égyptien Samir Khalil Samir, spécialiste de l'islam, avait déclaré : « Il faut repenser l’islam dans la société d’ici. Cela demandera quelques décennies, mais on ne peut pas échouer. L’Autriche a proposé récemment que tout imam fasse ses prêches en allemand, et pas en arabe ou en turc. Le responsable religieux musulman devrait avoir suivi des cours, connaître la société dans laquelle il vit ainsi que ses principes, tel l’égalité hommes-femmes. S’il n’accepte pas la démocratie en vigueur dans cette société, il devrait partir ! Il est essentiel pour les musulmans, s’ils veulent vivre dans la société occidentale, qu’ils en respectent son ordre juridique. » Pour le professeur d’islamologie, les musulmans doivent en outre absoluement pratiquer l'interprétation de leurs textes fondateurs s'ils désirent contrer l'instrumentalisation de l'islam par des fondamentalistes.

Retrouvez l'entretien entre Samir Khalil Samir sj et le journaliste Jacques Berset dans la prochaine revue choisir de décembre 2015, accompagné d'une analyse géoopolitique de l'Arabie saoudite par l'historien Olivier Hanne, professeur aux Ecoles militaires de Saint-Cyr Coëtquidan. Un numéro à commander à


(Radio Vatican/rédaction)

Lu 1024 fois

Retrouvez les propos du pape François parus dans choisir, assortis de 11 réactions de spécialistes !

Livre Pape 2

Avec, en exclusivité sur notre site, les propos de Pierre Emonet sj, directeur de choisir, et de Charles Morerod op, évêque de Lausanne, Genève et Fribourg.