bandeau art philo
lundi, 08 janvier 2018 11:46

La cuisine des réfugiés

Écrit par

VitaliSéverine Vitali
La cuisine des réfugiés
Photos Ursula Markus
Lausanne, Helvetiq 2016, 76 p.

« L’appétit vient en mangeant », dit le dicton. L’appétit pour le monde ne fait pas exception. Se joindre à la table d’autres cultures que la sienne permet d’attiser la curiosité et l’envie de rencontre.

C’est le but visé par l’interprète zurichoise, membre du réseau Solinetz, Séverine Vitali. Elle invite à découvrir les plats de seize pays desquels sont issus une grande majorité des réfugiés dans notre pays. Et pour attiser l’intérêt, elle agrémente les recettes de cuisine du portrait de son auteur et du récit de son parcours d’exilé. Ce livre ne force pas l’appétit, il dit : voilà qui je suis ; un être aux racines essentielles à son équilibre.
La cuisine des réfugiés est un livre de culture donc, mais aussi de papilles. Les recettes proposées ne sont pas de simples prétextes. Elles sont détaillées et accompagnées des photographies d’Ursula Markus. Un vrai travail d’exhausteur de goût. Ces images présentent les ingrédients, les plats et leurs auteurs. Elles dégagent une atmosphère familiale et dépeignent le cadre de vie des réfugiés. Et pour ne rien gâcher, l’objet est beau et agréable à tenir en main.

Lu 827 fois

CouvLivreChoisir

Coédité par choisir et les éditions Slatkine, ce recueil regroupe douze nouvelles retenues par le jury du concours pour écrivain(e)s lancé par notre revue lors de son 60e anniversaire.

COMMANDER LE RECUEIL


Michel Gounot Godong

Hier traîtres ou champions de la version, aujourd’hui passeurs de culture, voire même auteurs, les traducteurs suscitent un intérêt certain. Une évolution qu’analyse Josée Kamoun.


Michel Gounot Godong

Scénarios de films imbibés de whisky, cinéastes alcooliques, publicités pour des marques de bière: l'ivresse côtoie depuis des décennies Hollywood. Virée éthylique avec Patrick Bittar dans le cinéma étasunien.