bandeau art philo
mercredi, 06 juin 2018 14:01

Mariage et bénédiction

Écrit par

HimbazaLa quatrième de couverture l’annonce d’emblée, c’est bien dans une visée œcuménique que ces trois professeurs d’université se sont «mis à la tâche ensemble» pour l’écriture de cet ouvrage, édité avec le soutien du Département d’études bibliques de l’Université de Fribourg.

Innocent Himbaza , François-Xavier Amherdt, Félix Moser
Mariage et bénédiction. Apports bibliques et débats en Église
Paris, Cerf 2018, 288 p.

Un lecteur issu du monde universitaire pourrait toutefois rester sur sa faim: l’un des auteurs est prêtre, les deux autres pasteurs, et si la tournure académique se fait parfois sentir sous la plume de l’un ou de l’autre, au fil de leurs trois contributions indépendantes, c’est la voix des hommes d’Église qui toutefois domine, teintée d’un réel souci pastoral.

Mariage, bénédiction… pour qui et en vue de quoi? Qui bénit? Et qu’est-ce qui fait autorité? Peut-on encore se fonder sur les textes bibliques pour justifier la position des Églises? Quel est le poids de la tradition, d’un côté, et des changements sociétaux, de l’autre? L’amour humain est-il ou non «d’abord et centralement un don de Dieu»?

Si les délicates questions du statut et de l’interprétation des textes nous reviennent, entières, à la fin du livre, celle du divorce et celle du mariage entre personnes de même sexe sont abordées plus ou moins frontalement selon les contributeurs.

De la courte conclusion dans laquelle les auteurs mettent en évidence les points qui les rapprochent et ceux qui les divisent, il ressort l’expression d’une volonté commune de continuer le débat. Ce seront des «prises de positions claires mais non absolutisées» qui permettront un réel dialogue, rappelle Felix Moser; tout en soulignant que les Églises des différentes dénominations protestantes restent encore bien loin d’une «position ecclésiale consensuelle» sur ces questions du mariage et de la bénédiction, dont les enjeux véritables ne sont pas toujours énoncés aussi clairement qu’il n’y paraît.

Lu 53 fois

Dernier de Elisabeth Schenker

Plus dans cette catégorie : « Asile. Un système à reconstruire