bandeau art philo
jeudi, 01 février 2018 11:31

Confidences

Écrit par

LobeMax Lobe
Confidences
Genève, Zoé 2016, 288 p.

D’origine camerounaise, Max Lobe vit depuis dix ans en Suisse. Il retourne fréquemment dans son pays natal, portant sur lui son regard d’entre deux cultures. Pour son dernier livre, il s’est lancé sur les traces de Ruben Um Nyobè, leader de l’indépendance du Cameroun -administré alors par la France-, assassiné en 1958. Il nous restitue cette page dramatique de l’histoire via les confidences de Ma Maligua, une grand-mère de Song Mpek, le village de Um Nyobè, aux portes de la forêt du sud-ouest du pays.

Entrecoupé de rasades de vin de palme, de digressions en tous genres, le récit de la vieille femme s’approche petit à petit des «événements»: des souvenirs douloureux, généralement tus. Impossible de ne pas se laisser envoûter, comme on le ferait à l’écoute d’un griot. L’auteur réussit pleinement à faire se croiser oralité et écriture. Passé et présent, la grande histoire et les petites histoires se chevauchent : celle, sanglante, de la colonisation et de la lutte pour l’indépendance de celui qu’on appelait le «Porte-parole des sans-voix», et celles issues du quotidien de villageois, qui se retrouvèrent entraînés (mais aussi investis) dans un drame qui les concernait et les dépassait tout à la fois.

À l’image de la vie, amour et tendresse, violences et cruautés, indignations, colères, joies se succèdent. Plein d’émotions et d’ambivalences, avec souvent une pointe d’humour salvateur, le récit nous renvoie vers ceux qui, aujourd’hui encore, en Afrique et ailleurs, vivent les horreurs de la guerre.

Lu 75 fois