banner religion 2016

Philippe Lefebvre

lundi, 13 décembre 2021 11:15

Apparitions et cheminements

Pendant bien longtemps, une «fausse vérité» a circulé: il n’y aurait pas, dans la Bible, de notion de personne. Celle-ci serait la grande invention de la culture gréco-latine et aurait trouvé son achèvement dans la pensée occidentale - médiévale et moderne. Or, et de bien des manières, la Bible médite sur la réalité de la personne, qu’elle soit divine ou humaine.

Philippe Lefebvre enseigne l’Ancien Testament à l’Université de Fribourg et dirige la collection Lectio divina aux éditions du Cerf. Il a été nommé pour cinq ans, en janvier 2021, membre de la Commission biblique pontificale.

mardi, 01 septembre 2020 09:56

Un signe venu de Dieu?

Certains n’hésitent pas à voir dans la pandémie un signe de Dieu, venu nous avertir que nous allons trop loin. Mais qu’est-ce qui fait signe, qui le valide? Et signe de quoi et à qui? N’est-ce pas simplement un événement que l’on peut lire de manières différentes ou ne pas lire du tout? Et d’où survient le signe? Qui est son instigateur? Toutes ces questions sont posées ou apparaissent dans la Bible.

Philippe Lefebvre op est exégète et docteur ès lettres, professeur en Ancien Testament à l’Université de Fribourg. Il dirige la collection «Lectio divina» aux éditions du Cerf. Dernier ouvrage en date: Propos intempestifs de la Bible sur la famille (Paris, Cerf 2016, 192 p.).

vendredi, 30 novembre 2018 11:08

Toujours en mouvement, le temple

Maquette du second Temple de Jérusalem, Musée d’Israël, Jérusalem © Berthold Werner/ Wikimedia commonsOù se trouve la maison de Dieu? Même les plus perfectionnés des GPS ne permettront jamais de la localiser. Car dans la Bible, cette demeure… ne demeure jamais stable. Temple fixe et arche d’alliance mouvante se côtoient, pour mieux nous échapper, mais aussi pour mieux nous rencontrer.

Le dominicain Philippe Lefebvre est professeur d’Ancien Testament à l’Université de Fribourg. Il est l’auteur de nombreux ouvrages. Dernier en date, Propos intempestifs de la Bible sur la famille (Paris, Cerf 2016, 192 p.).

mardi, 11 avril 2017 09:21

Les sèves divines

«Pensant que c’était le jardinier» (Jean 20,15).

Lorsque Marie, la première, rencontre le Seigneur ressuscité, elle voit en lui un jardinier. Est-ce une méprise ou au contraire la manifestation de son profond enracinement en l’être de Dieu, auquel, depuis le premier jour, le Créateur nous appelle et nous forme?

Dans le célèbre chapitre 20 de l’évangile selon saint Jean, Marie, la première, rencontre le Christ ressuscité seule à seul. Eplorée, elle a cherché en vain le Seigneur dont le corps ne se trouve plus dans le tombeau. Après diverses péripéties, elle est abordée par Jésus lui-même: «Femme, pourquoi pleures-tu? Qui cherches-tu?» Marie alors, «pensant que c’était le jardinier, lui dit: Seigneur, si c’est toi qui l’as emporté, dis-moi où tu l’as mis, et moi j’irai le prendre» (Jn 20,14-15). On connaît la suite: Jésus se contente de l’appeler par son nom: «Marie» et elle, «s’étant retournée, lui dit en hébreu : Rabbouni, ce qui veut dire Maître» (Jn 20,16). J’aimerais m’arrêter sur cette énigmatique mention du jardinier.

mardi, 01 mars 2016 15:02

Au fil des psaumes

Si l’on cherche dans la Bible des racines aux congés payés, on trouvera bien plus : le repos y est une manière de vivre dans la création, même quand on travaille ou qu’on se débat dans les épreuves. C’est un terme théologique et militant : on se repose quand on vit dans l’intimité de Dieu et que Dieu vous met à l’abri des ennemis qui vous guettent.

Page 1 sur 2

CouvLivreChoisir

Coédité par choisir et les éditions Slatkine, ce recueil regroupe douze nouvelles retenues par le jury du concours pour écrivain(e)s lancé par notre revue lors de son 60e anniversaire.

COMMANDER LE RECUEIL


la race des orphelins

Le jésuite et archéologue Jean-Bernard Livio nous emmène en Terre sainte où il organise des voyages depuis plus de 50 ans, grâce à différents objets qui lui évoquent une foule de souvenirs.
À lire et à écouter!