banner religion 2016
jeudi, 16 avril 2015 15:52

Prêtres en chiffres. Dans le monde et en Suisse

Écrit par

Chaque année, en vue de la Journée mondiale des missions du mois d’octobre, l’agence fides[1] présente les nouvelles données révélées par l’«Annuaire des statistiques de l’Église», du Vatican. Celles présentées ici ont été arrêtées au 31 décembre 2011. Pour les chiffres suisses, nous avons choisi de reproduire une série de tableaux présentés en 2013 par l’Institut suisse de sociologie pastorale[2].

Au 31 décembre 2011, la population mondiale dépassait les 6,9 milliards de personnes, dont plus 2,2 milliards étaient chrétiens[3], et parmi eux 1,2 milliards catholiques (soit près de 18 millions de plus que fin 2010). Cette croissance concerne tous les continents, mais majoritairement l’Afrique et l’Amérique. Fait intéressant, la proportion du nombre des catholiques augmente régulièrement depuis quelques années (+0,04 % en 2011), atteignant 17,50 % de la population mondiale à la fin 2011. Si la quantité de prêtres (413,4 millions) a elle aussi globalement crû par rapport à 2010 (+1182), ce n’est pas dans la même mesure. Aussi le nombre de catholiques pour un prêtre a-t-il encore augmenté partout en 2011 (+36), pour arriver à un total de 2936. Précisons que la croissance du nombre de prêtres ne concerne pas l’Europe, où l’on constate, encore une fois, une diminution importante (-2286). De même, si le nombre des prêtres diocésains a globalement augmenté dans le monde (+1337), il a diminué en Europe (-1162). Le nombre des prêtres religieux, quant à lui, a mondialement diminué (-155). Cette évolution du rapport chiffré entre diocésains et religieux se retrouve chez les évêques. La balance penche du côté des évêques diocésains (+35) et dessert les évêques religieux (-7).

La relève
Ces chiffres sont inquiétants pour l’Église catholique dans la mesure où la relève reste difficile. Le nombre des grands séminaristes, diocésains et religieux a certes augmenté en Afrique (+559) et en Asie (+1326), mais il a diminué en Amérique (-6) et, une fois de plus, en Europe (-268). Le nombre des petits séminaristes a augmenté quant à lui de 222 unités, pour atteindre un total de 102 530. Mais cette balance positive est à mettre au seul crédit de l’Afrique (+1106), une baisse étant constatée sur tous les autres continents, en particulier en Europe (-518). Une autre tendance mondiale est à relever: l’accroissement du nombre de diacres permanents (+1350), qui comptabilisent un total de près de 50 000, en particulier en Amérique (+879) et en Europe (+368). La très grande majorité d’entre eux sont des diacres diocésains. Quant au nombre des religieux et religieuses, si la tendance à la décroissance a été confirmée en 2011 (-8729), on assiste à une hausse du nombre des religieux non prêtres (+420), en particulier en Asie et, dans une moindre mesure, en Afrique. Du côté des laïcs, enfin, on constate que les membres des Instituts séculiers, masculins et féminins, se réduisent. Celui des missionnaires laïcs (382 000), par contre, a augmenté en 2011 sur tous les continents (+46 220), sauf en Océanie (-5). Enfin, le nombre des catéchistes avoisine les 3 millions, ce qui correspond à une diminution de 35 393 unités (-2309 en Europe). La tendance générale européenne (diminution du nombre des prêtres et des séminaristes, augmentation du nombre de diacres...) se retrouve aussi en Suisse, comme le montre la série de graphiques publiés ci-après.

[1] • Retrouvez des résumés des statistiques de l’Église catholique sur www.fides.org.
[2] • Les tableaux reproduits par choisir sont tirés de: Roger Husistein, Église catholique en Suisse. Statistiques 2013. Chiffres, faits, évolutions, St-Gall, Institut suisse de sociologie pastorale 2013, 116 p., avec l’aimable autorisation des éditeurs.
[3] • Chiffres du Centre de recherche américain Pew. Les chrétiens sont ainsi le premier groupe religieux au monde, suivis par les musulmans.

Lu 2078 fois

CouvLivreChoisir

Coédité par choisir et les éditions Slatkine, ce recueil regroupe douze nouvelles retenues par le jury du concours pour écrivain(e)s lancé par notre revue lors de son 60e anniversaire.

COMMANDER LE RECUEIL