banner religion 2016
jeudi, 05 mai 2022 09:32

Le chemin de joie de Genève, itinéraire et conférence

Écrit par
Marko Rupnik: "Resurrection", mosaïque de la Prison de Champ-Dollon, Genève

Pour les Genevois, les œuvres maîtresses du mosaïste slovène Marko Ivan Rupnik sj et de son équipe du Centre Aletti de Rome restent très certainement les treize mosaïques qui jalonnent depuis avril 2019 le Chemin de joie imaginé par l’Église catholique-romaine de Genève. Une conférence nous invite à le redécouvrir.
Le Centre Aletti de Rome a été fondé en 1993 par Jean Paul II dans le but de favoriser et valoriser la rencontre entre chercheurs et artistes chrétiens d’Europe occidentale et orientale.

Le Père Marko Ivan Rupnik y dirige un atelier d’art religieux qui a réalisé des œuvres dans toute l’Europe, au Moyen-Orient et dans les Amériques. Parmi ses mosaïques les plus connues, figurent celles de la chapelle Redemptoris Mater, au Vatican, de la façade de la basilique Notre-Dame-du-Rosaire, à Lourdes, et bientôt, gageons-le, du sanctuaire de la grotte de Saint-Ignace, à Manrèse. En Suisse, à Genève, on peut aussi y découvrir 13 de ses œuvres maîtresses. Abritées à l’extérieure de plusieurs églises et chapelles du canton, celles-ci peuvent être admirées individuellement ou lors d’un petit pèlerinage à pied personnel. Cet itinéraire spirituel a été conçu pour accompagner le temps pascal au rythme des apparitions du Ressuscité. «On y a retrouvé des interprétations typiquement orientales», peut-on lire sur le site qui retrace la genèse et la réalisation de ce chemin. «Ainsi la Résurrection du Christ y est représentée, non pas comme une montée du Christ vers les cieux, comme dans la tradition occidentale, mais par une descente aux enfers. Par ailleurs, une place importante est accordée à l’image de la Dormition de la Vierge, fête capitale pour les orthodoxes rappelant la montée au ciel de Marie.»

La mosaïque de la Résurrection, dernière étape de ce chemin, se trouve «enfermée» aux côtés des prisonniers du canton, loin des regards publics. Elle a en effet trouvé demeure en la salle des célébrations de la prison de Champ-Dollon. Elle avait été accueillie provisoirement par l’église de l’Épiphanie au Lignon, avant de faire étape à Palexpo pour être bénie le 21 juin 2018 par le pape François, lors de son passage à Genève. À noter que la réalisation de plusieurs parties des mosaïques du Chemin de joie a été confiée à l’atelier d’Encañada, au Pérou, sous la houlette de Matilde Randi, une artiste italienne formée au Centre Aletti.


Conférence de la professeure Maria Grazia Borgese autour du Chemin de joie, dimanche 29 mai 2022 à 14h00, à Genève

Thème: «Les disciples furent remplis de joie en voyant le Seigneur». Un chemin pour entrer dans la joie
Lieu: Mission catholique italienne (Rue de la Mairie 15, 1207 Genève)
Entrée libre.

Professeure de religion à Rome, Maria Grazia Borgese a étudié la théologie à l’Université pontificale du Latran et à l’Université pontificale de Sant’Anselmo. Elle a suivi l’Atelier de théologie du Centre Aletti.

Lu 297 fois

jesuitesChoisir est une revue culturelle d’information et de réflexion, éditée par les jésuites de Suisse romande depuis 1959 - www.jesuites.ch

jesuitesinternational
Jésuites international est l'organisation caritative des jésuites de Suisse. Elle soutient des projets sociaux et pastoraux dans plus de 50 pays du monde.
Tous les trois mois, certains de ces projets sont présentés dans un supplément de la revue choisir.

Découvrez-les ici.

CouvLivreChoisir

Coédité par choisir et les éditions Slatkine, ce recueil regroupe douze nouvelles retenues par le jury du concours pour écrivain(e)s lancé par notre revue lors de son 60e anniversaire.

COMMANDER LE RECUEIL