banner religion 2016
vendredi, 23 août 2013 12:37

L'AOT reçoit le label œcumenica

Écrit par

Le label œcumenica sera remis le 1er septembre 2013 à l'Atelier oecuménique de théologie (AOT) de Genève, ainsi qu'au Centre catholique de radio et télévision (CCRT) et à Médias-pro, département des médias de la Conférence des Eglises romandes, à Lausanne, responsables des émissions religieuses à la Radio télévision suisse (RTS).

La distinction décernée à l'AOT sera remise par Mgr Charles Morerod, évêque de Lausanne, Genève et Fribourg, et vice-président de la Communauté de travail des Eglises chrétiennes en Suisse (CTEC). L’AOT organise depuis quarante ans des cours de formation œcuméniques pour adultes. 1600 personnes y ont participé. L’Atelier offre un espace pour évoquer « les questions de culture religieuse et donner un nouvel élan à sa vie spirituelle », témoignent des participants. Pour son directeur catholique, le jésuite Alain Decorzant, l’AOT est « un endroit pour marcher sur les traces de Dieu dans sa propre vie. Mais il est aussi un lieu pour mieux comprendre sa propre tradition religieuse et celles des autres Eglises ». Actuellement 70 hommes et femmes de toutes confessions ainsi que des personnes sans confession, âgés de 38 à 70 ans, suivent ses cours. Les enseignants sont des professeurs de théologie catholiques romains, réformés et orthodoxes.

En ce qui concerne le CCRT et Médias-pro, le label œcumenica leur sera remis par la pasteure Rita Famos, présidente de la CTEC, lors d'une célébration à la cathédrale de Lausanne. Les magazines religieux de la RTS dont ils sont responsables - Juste Ciel, A vue d'Esprit, Faut pas croire, Dieu sait quoi et Hautes fréquences - informent sur des thèmes spécifiquement chrétiens et œcuméniques mais aussi sur le dialogue interreligieux. Ce temps d’antenne d’environ sept heures est suivi par quelque 490 000 auditeurs et téléspectateurs (toutes émissions confondues) chaque semaine. L'équipe de journalistes est composée de membres de l'Eglise catholique romaine, de l'Eglise réformée et des Eglises évangéliques libres,rémunérés par leurs Eglises respectives. « Cette expérience de collaboration est unique en Suisse, indique Bernard Litzler, directeur du CCRT. Elle se vit en lien étroit avec le service public. Elle est fondée sur un respect mutuel entre Eglises et une volonté d’avancer à travers notre mission d’information religieuse. »
(réd./apic)

Lu 1592 fois